Contre les déserts numériques, le Canada investira 600 millions dans l'Internet par satellite

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
04 août 2019 à 17h05
0
Canada.jpg
© Hermes Rivera / Unsplash

À l'aide de satellites en orbite basse, Telesat, opérateur canadien et concurrent de SpaceX sur les technologies de télécommunication, souhaite mettre fin aux déserts numériques. Un projet avalisé cette semaine par le gouvernement fédéral de Justin Trudeau.

L'accord, annoncé par l'opérateur ce 24 juillet, prévoit l'investissement par le gouvernement, et sur 10 ans, de quelque 600 millions de dollars canadiens dans une flotte de satellites. 85 millions de dollars supplémentaires doivent en outre être investis dans l'ouverture de 500 nouveaux postes, la recherche et développement, ainsi que la promotion des filières scientifiques, technologiques, mathématiques et d'ingénierie (STEM education), note Engadget.

Quand l'Internet haut-débit n'est pas un luxe

Dans un communiqué suivant l'annonce de Telesat, Navdeep Bains (ministre canadien de l'innovation) a soutenu que l'accès à l'Internet haut-débit n'était pas un luxe et que tous les Canadiens devraient pouvoir y avoir accès, qu'importe où ils vivent.

« Les annonces d'aujourd'hui nous donnent un aperçu de ce à quoi ressemblera la connectivité future des communautés rurales et éloignées. Elles permettront également que les entreprises canadiennes innovantes, comme Télésat et ses partenaires, restent des leaders mondiaux et créent des emplois hautement qualifiés au Canada », a-t-il notamment expliqué.

Des débits proches de ceux de la fibre partout au Canada d'ici fin 2022

Prévu pour être 35 fois plus proche de la Terre que les satellites traditionnels, le réseau LEO (low-earth-orbit) de Telesat devrait permettre des débits équivalents à ceux de la fibre n'importe où sur Terre (Telesat prévoit à ce propos des débits minimums de 50 Mbps descendants et 10 Mbps montants), grâce à une constellation qui comportera jusqu'à 292 satellites. L'opérateur canadien a annoncé qu'il prévoyait une mise en service de sa connexion par satellites d'ici la fin d'année 2022.

Pour y parvenir, des accords ont été signés en janvier avec Blue Origin, l'entreprise spatiale de Jeff Bezos (le patron d'Amazon), afin de déployer les satellites. Un contrat avec Loon (filiale d'Alphabet, la maison mère de Google) a également été conclu, cette fois pour permettre la mise en réseau. Airbus, Leonardo et le français Thales se font par ailleurs concurrence pour participer au projet et contribuer à mettre en orbite la constellation de satellites de Telesat. Le montant de cet autre contrat est d'ores et déjà estimé à près de 3 milliards de dollars.


Les « blackout zones » canadiennes bientôt connectées

Comme le note Engadget, le gouvernement canadien avait investi 500 millions de dollars pour tenter de câbler quelque 300 communautés rurales et fournir une connexion Internet stable aux nombreuses « blackout zones » recensées sur le territoire canadien. Une entreprise qui a rapidement tourné au fiasco, soulignant par la même occasion les inégalités d'accès au réseau entre les villes et les campagnes (96 % des résidents de zones urbaines profitent ainsi de débits de 100 Mbps minimums).

L'alternative proposée par Telesat pourrait donc apporter une réponse probante à cette problématique... tout en générant d'importantes retombées économiques. 1,2 milliards de dollars de revenus sont en effet attendus au cours des 10 prochaines années.

Source : Engadget
13
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top