Test HiBy R3 Pro : le baladeur audiophile entrée de gamme qui passe partout

Johan Gautreau
Expert objets connectés
22 mai 2020 à 10h10
0
La note de la rédac
FiiO M11 Pro, Hidizs AP80 Pro, Shanling M6 Pro : les constructeurs de DAP aiment à sortir des mises à jour techniques de leurs modèles phares. HiBy n'y coupe pas, nous proposant depuis peu une version actualisée de son excellent R3, le R3 Pro. Si l'aspect visuel de ce baladeur audiophile ne change pas, il apporte néanmoins quelques nouveautés qui valent le coup d'œil. Nous l'avons testé durant plusieurs jours, voici ce que nous en avons pensé.

Le HiBy R3 est apparu pour la première fois sur Kickstarter en 2018. Il a connu un beau succès, marquant l'incursion sur le marché de nombreux autres baladeurs au format réduit, à mi-chemin entre le minuscule Shanling M0 et le plus imposant Sony NW-A105.

L'arrivée de la version Pro n'aura pris qu'un an. Si le prix reste le même qu'auparavant - soit 199€ - les spécifications font un joli bon en avant, tout ça en conservant le même format de poche qui a fait le succès du premier modèle.

Mais la concurrence en entrée de gamme est de plus en plus féroce, entre les vétérans qui ne prennent pas une ride et les jeunes loups qui semblent se multiplier sans fin. Le HiBy R3 Pro va-t-il s'imposer comme une référence ou finir dans les oubliettes des baladeurs médiocres ? Réponse dans notre test.

HiBy R3 Pro : spécifications techniques

C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe. Plutôt que de partir sur un tout nouveau DAP inventé de zéro, HiBy fait donc le choix d'améliorer sa recette originale. Il se pourrait que ce choix soit le bon étant donné le succès dont jouit le R3 depuis son financement participatif.

HiBy R3 Pro - Présentation

La fiche technique du R3 Pro montre une belle évolution, avec en particulier l'adoption d'un double DAC Cirrus Logic CS43131 en lieu et place du classique Sabre ES9028Q2M. La partie amplification est aussi revue pour offrir plus de puissance. Et au passage, on gagne des fonctions de streaming plutôt complètes. Le tout dans un format identique et toujours aussi réduit !

Voyez plutôt ce que ce baladeur audiophile a dans le ventre :
  • Écran 3.2” IPS
  • SoC Ingenic X1000E
  • Pas de mémoire interne
  • Port micro-SD jusqu'à 2 To
  • Wi-Fi 2.4 GHz et 5 GHz - Bluetooth 5
  • USB-C
  • HiByOS
  • DAC CS43131 x 2
  • Certifié HiRes Audio
  • Intégration native Tidal et Qobuz
  • Compatible HiBy Link, AirPlay et DLNA
  • Prise en charge des fichiers audio jusqu'à 32 bits/384 kHz - DSD 64/128/256 - MQA
  • Sortie asymétrique : 3.5 mm - 60 mW à 32Ω
  • Sortie symétrique : 2.5 mm - 210 mW à 32Ω
  • Fonction DAC USB - Bluetooth bidirectionnel
  • Compatible SBC, AptX, LDAC et UAT
  • Batterie 1600 mAh

Pour moins de 200€, il y a clairement de belles capacités. Le petit baladeur numérique se permet même le luxe d'augmenter de puissance tout en promettant une autonomie presque doublée. Mieux encore, il offre la possibilité d'écouter vos musiques en streaming via Tidal et Qobuz, les deux géants du streaming “HiRes”. Tout ceci est donc très alléchant. Reste à vérifier dans les faits si toutes les promesses sont tenues.


Design / Finitions : un baladeur sobre et compact

Comme nous l'évoquions plus haut, le R3 Pro ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur. Les dimensions restent inchangées - 82 x 61 x 13 mm - ce qui n'est finalement pas plus mal si on cherche un DAP compact. Avec seulement 95 grammes sur la balance, le R3 Pro rentre dans toutes les poches sans aucun problème !

HiBy R3 Pro - Design
De gauche à droite : Zishan T1, HiBy R3 Pro et iBasso DX160. Trois baladeurs, trois gammes de prix pour trois formats différents !

La coque en aluminium devrait lui assurer une bonne longévité face aux chocs les plus rudes. De toute façon, une protection en silicone est incluse dans la boite, de même qu'un film d'écran. HiBy a le souci du détail, protégeant toutes les parties en verre de son baladeur audiophile.

Placement des contrôles

Faisons maintenant le tour du propriétaire. Sur la tranche droite du baladeur chinois, on a les boutons de contrôle et d'alimentation. Comme souvent, ceux-ci sont inversés : pour passer à la musique suivante, il faut appuyer sur le bouton bas. Rien de bien méchant, on prend vite l'habitude. Notez qu'entre ces boutons, il y a une LED multicolore. Celle-ci indique la qualité du morceau en cours : blanc pour le DSD, bleu pour la qualité CD ou MP3 et vert pour le reste. Ce n'est pas très utile dans le fond, mais ça pourra intéresser les utilisateurs qui ont plusieurs formats audio dans leur bibliothèque musicale. Si nécessaire, il est possible de couper cette diode.

HiBy R3 Pro - Boutons musique

Sur la tranche basse, on retrouve le port USB-C dédié à la charge. Il est accompagné du port micro-SD capable d'accueillir des cartes jusqu'à 2 To. Comme la plupart des DAP, le HiBy R3 Pro ne possède pas de mémoire de stockage interne.

HiBy R3 Pro - Prise USB

En passant sur la tranche gauche, on découvre le bouton de volume. HiBy fait le choix de se passer d'une molette. On perd ainsi un peu en confort, ce qui est dommage. Heureusement, bien qu'ils soient en plastique, les boutons de ce petit baladeur se montrent bien conçus et devraient durer même avec de nombreuses manipulations.

HiBy R3 Pro - Bouton volume

Connectique

Pour terminer, voyons la partie audio. C'est ici qu'on distingue un petit changement par rapport au premier R3, la prise 2.5 mm équilibrée s'ornant maintenant d'un connecteur doré. Le DAP chinois est aussi doté d'un connecteur 3.5 asymétrique, capable de fonctionner en Line-Out pour un branchement sur un ampli. La puissance est d'ailleurs légèrement augmentée sur la sortie 3.5 mm, passant de 56 mW sous 32Ω à 60 mW. C'est surtout au niveau de la sortie 2.5 mm que le bond est significatif, allant jusqu'à 210 mW sous 32Ω contre 112 mW auparavant. De quoi driver des intras un peu exigeants - voire un casque sédentaire - jusqu'à 150Ω environ. Plutôt pas mal pour un si petit baladeur !

HiBy R3 Pro - Connecteur

Écran : juste ce qu'il faut

Sans surprise, la dalle tactile du R3 Pro est la même que sur le R3. HiBy reste d'ailleurs très discret sur la définition de cet écran IPS, ce qui n'est jamais bon signe...

Si les couleurs sont plutôt correctes - bien qu'étant un peu trop chaudes - on remarque surtout un manque de définition. Certaines parties sont un peu pixellisées, bien que ça reste globalement lisible. Au besoin, il est possible d'augmenter la taille de la police dans les paramètres.

HiBy R3 Pro - Écran

L'essentiel est assuré, HiBy nous fournissant même une dalle suffisamment lumineuse pour un usage en plein soleil. Les sportifs qui aiment écouter leurs morceaux lors des sorties peuvent d'ailleurs profiter d'un podomètre intégré. Pas très utile, on vous l'accorde, mais au moins la fonction est présente pour ceux qui veulent un peu plus qu'un DAP.

Interface : le coup de cœur HiByOS

Contrairement au FiiO M11 ou au DX160 de chez iBasso qui privilégient Android, HiBy développe depuis un moment son propre système d'exploitation pour baladeur. HiByOS jouit d'ailleurs d'une belle réputation auprès des amateurs de la marque, alliant une utilisation aisée à de nombreux paramètres.

L'interface se découpe ainsi en plusieurs sections, le tout fonctionnant à base de glissements. Sur la gauche, un menu latéral regroupe toutes les options, ainsi que les fonctions annexes comme le podomètre ou le lecteur d'ebooks - qui ne lit que les fichiers TXT et n'a aucune pertinence sur un tel DAP. Il y a énormément de paramètres, c'est d'ailleurs assez bluffant pour un si petit appareil. De la couleur de l'interface au fonctionnement de la musique - lecture sans blanc, mode DSD, ReplayGain - vous aurez de quoi gérer sur le bout des doigts le HiBy R3 Pro. Même les audiophiles les plus pointilleux auront du mal à reprocher quoi que ce soit au baladeur chinois.

HiBy R3 Pro - Paramètres

Une fois vos réglages faits, il ne vous restera qu'à profiter de la musique. Là aussi, de nombreuses possibilités s'offrent à vous. La première est de passer par une carte micro-SD. HiByOS classera vos morceaux selon les méthodes habituelles : album, artiste, genre ou par fichier. Vous pouvez bien entendu créer des playlists ou ajouter des favoris pour un accès plus rapide. On regrettera juste l'absence de filtres pour par exemple inverser l'ordre de classement ou chercher un format audio spécifique...

HiBy R3 Pro - Musique

Si la lecture en local ne vous plait pas, alors le streaming arrive en renfort. Le HiBy R3 Pro intègre nativement Tidal et Qobuz, les services de musique HiRes les plus connus du moment. Pour en profiter, il vous faudra bien entendu un abonnement actif sur l'une ou l'autre de ces plateformes. Vous devrez aussi faire preuve de patience pour rentrer vos identifiants avec le clavier T9 très médiocre du DAP... Mais le jeu en vaut la chandelle, puisqu'au final vous aurez accès à de larges catalogues via Wi-Fi. Certes, l'interface n'est pas aussi agréable que sur les applications Android, mais l'essentiel est là. On va un cran plus loin que les baladeurs entrée de gamme habituels. De plus, l'API de HiByOS étant ouverte, il n'est pas impossible que Spotify ou Deezer soient accessibles un jour prochain.

HiBy R3 Pro - Tidal

Pour terminer sur la partie logicielle, parlons du lecteur. Ce dernier est accessible depuis n'importe quel écran en faisant un swipe de droite à gauche. La transition n'est d'ailleurs pas des plus fluides, montrant les limites du SoC. Une fois sur l'interface de lecture, on retrouve les contrôles classiques en bas de l'écran. La jaquette s'affiche en plein centre. Quant à la barre du haut, elle donne le niveau de batterie, la sortie utilisée et le codec le cas échéant.

HiBy R3 Pro - Lecteur musique

En glissant le doigt depuis le bas, on active un menu qui fait fortement penser à iOS. D'ici, on peut activer les fonctions sans-fil, régler le gain ou encore modifier rapidement la luminosité d'écran. L'essentiel est là, évitant ainsi un passage dans les paramètres.

HiBy R3 Pro - Centre contrôle

HiByOS est donc très complet, tirant parti du petit écran du R3 Pro. Certes, il y a bien quelques ralentissements de temps à autre. Les paramètres sont un peu brouillons. Mais franchement, vous trouverez difficilement plus complet dans cette gamme de prix !

Qualité sonore : un son doux et précis

La principale nouveauté du HiBy R3 Pro réside dans ses entrailles. Le DAC Sabre ES9028Q2M cède ainsi sa place à deux convertisseurs analogique/numérique Cirrus Logic CS43131. De nouveaux amplificateurs assurent aussi une montée en puissance conséquente, principalement sur la sortie de 2.5 mm.

Faute de matériel adapté, nous nous sommes contentés d'une écoute sur la prise 3.5 mm asymétrique avec des écouteurs intra-auriculaires : YinYoo Topaz, NiceHCK NX7 Pro, KZ ZS10 Pro, Revonext QT5 et NiceHCK M6. Peu gourmands et relativement sensibles, ils n'auront eu aucun mal à donner le meilleur d'eux sur le HiBy R3 Pro. Par contre, notre casque Sennheiser HD6XX est resté au tiroir pour ce test, ses 300Ω mettant immédiatement à genoux le baladeur compact. Pour la partie Bluetooth, nous avons utilisé un Sony WH-1000XM3 en SBC et LDAC à 990 Kbps. Rien à dire sur le sans-fil, le HiBy R3 Pro est doté d'une puce très efficace surpassant les performances de celle du DX160 deux fois plus cher !

HiBy R3 Pro - Écouteurs

Mais venons-en à la partie son. Pour moins de 200€, le HiBy R3 Pro vaut-il le coup ? La réponse est oui. Il surpasse incontestablement la plupart des smartphones bien plus chers que lui, offrant une précision et une scène sonore de bien meilleur acabit. La séparation des instruments est plutôt bonne et aucun sifflement ne se fait entendre, même avec le Bluetooth ou le Wi-Fi activé. Le son produit se révèle assez doux, légèrement chaud, un peu comme ce qu'on trouve sur le DX160 lui aussi équipé de DAC Cirrus Logic.

Bien entendu, il ne faut pas attendre le même niveau de prestation entre ces deux baladeurs. Le HiBy R3 Pro est cependant un bon choix pour débuter. Vous aurez un rendu supérieur à celui de votre smartphone, vous permettant ainsi de redécouvrir vos morceaux préférés. Le son doux pourra peut-être rebuter les personnes qui préfèrent un rendu plus franc, plus ciselé. C'est ici une question de goûts avant tout et de synergie avec vos écouteurs préférés.

Pour aller plus loin, les amateurs d'égalisation pourront s'amuser avec l'EQ à 10 bandes intégré - avec 8 presets pour gagner du temps - dans le lecteur musical. Mais ce qui fait la force du R3 Pro, c'est surtout le MSEB. Derrière cet acronyme se dissimule un égaliseur paramétrique simplifié qui est tout bonnement impressionnant de précision. Celui-ci permet de modifier radicalement le son en jouant sur la scène sonore, l'impact des basses ou la brillance des aigus. En jouant par petites touches avec le MSEB, il devient possible d'obtenir en quelques secondes presque n'importe quel rendu sans dénaturer profondément le son. L'essayer, c'est l'adopter !

HiBy R3 Pro - MSEB

Notez que ces deux égaliseurs appliquent leurs réglages sur toutes les sources provenant du DAP. Les applications Tidal et Qobuz sont donc aussi impactées, un peu comme ce qu'on trouve sur le Sony NW-A105.

Du son dans tous les sens

Si le HiBy R3 Pro bénéficie d'une sonorité de qualité, il offre surtout l'avantage de pouvoir en profiter de nombreuses façons. Les principales sont les plus classiques : utilisation via micro-SD pour une écoute en local ou streaming en Wi-Fi.

Mais il existe aussi d'autres façon d'exploiter le petit DAP chinois. Il offre ainsi la possibilité de fonctionner en tant que DAC USB. Branché à votre PC, il se transforme en carte son de qualité. Vous pouvez aussi l'utiliser en tant que récepteur Bluetooth, par exemple pour transmettre du son depuis votre smartphone en ayant le baladeur branché sur un ampli externe. Quant à la fonction HiBy Link, elle sert à utiliser un smartphone Android comme télécommande Wi-Fi via l'application HiBy Music.

HiBy R3 Pro - HiBy Link

Si ces usages offrent déjà de belles possibilités, ils sont complétés par deux fonctions très rares en entrée de gamme : AirPlay et DLNA. Ces deux protocoles sans-fil apportent encore plus de polyvalence au HiBy R3 Pro. Le Wi-Fi permet une meilleure portée et un signal plus qualitatif que le Bluetooth, limitant ainsi les pertes dues aux interférences. Les utilisateurs de solutions AirPlay devraient même pouvoir intercaler le R3 Pro dans une infrastructure multiroom.

Attention toutefois, AirPlay et DLNA fonctionnent uniquement en réception. Il n'est par exemple pas possible d'envoyer des musiques via DLNA du baladeur vers une enceinte comme la Dynaudio Music 1. Lors de nos essais, nous avons aussi constater que le DLNA ne permettait pas de lecture séquentielle : si on lance une playlist depuis le PC, le baladeur lira la première musique puis stoppera la lecture. Un comportement étrange qui ne demande qu'une mise à jour logicielle pour s'améliorer.

Dans tous les cas, le HiBy R3 Pro se montre incroyablement polyvalent étant donné son petit prix. Il gagnerait juste à être un peu plus optimisé sur la partie DLNA.

Un mot sur le Bluetooth

Avant de passer aux dernières lignes de ce test, faisons un petit passage par la case Bluetooth. Comme nous l'avons vu, le HiBy R3 Pro embarque une puce plutôt polyvalente. Le DAP est bidirectionnel, ce qui signifie que vous pouvez non seulement envoyer le son vers un casque, mais aussi le recevoir depuis une autre source comme un smartphone.

Pour ça, la puce Bluetooth 5 se révèle très efficace, quel que soit le sens de transmission. La connexion est stable en toutes circonstances. Le baladeur asiatique est aussi capable de gérer la plupart des codecs Bluetooth existant actuellement : SBC, AAC, AptX, LDAC et même UAT. Seul le AptX HD est absent. Ce n'est cependant pas une grande perte, les différences de son entre ces divers codecs sont infimes. Seule l'autonomie sera véritablement impactée si vous utilisez par exemple le LDAC qui est très énergivore.

Les amateurs de la marque chinoise pourront mettre à profit le protocole UAT pour peu qu'ils possèdent du matériel compatible. Ce protocole sans-fil est porté par HiBy, mais peu d'appareils sont compatibles actuellement, même au sein du catalogue de la société asiatique. Dans l'absolu, il n'y aura aucun gain à utiliser UAT plus qu'un autre codec Bluetooth, cette technologie n'étant pas conçue - à l'heure actuelle - pour faire transiter des signaux audio de qualité.

Autonomie : un baladeur increvable !

Non content de donner un bon coup de fouet à la partie son du R3, Hiby se permet aussi de - presque - doubler son autonomie. Le R3 Pro conserve pourtant la batterie de 1600 mAh de son ainé. HiBy nous promet cependant 20h de lecture sur la prise 3.5 mm au lieu de 11h précédemment. Quant à la prise 2.5 mm symétrique, elle passe de 9h d'usage à 16h sur le nouveau modèle. Comme souvent, ces données sont à prendre avec des pincettes. Elles dépendant grandement du volume d'écoute, du type de format décodé ainsi que de l'impédance et de la sensibilité du matériel en sortie.

Pour nos essais, nous avons utilisé en grande majorité des fichiers FLAC ainsi que quelques morceaux en MP3 et DSD. Pour le volume, il fût placé à 50% - avec un gain bas - la plupart du temps. Le DAP n'est pas très puissant sur sa sortie 3.5 mm, nous n'avons donc utilisé que des intras à faible impédance et relativement haute sensibilité.

HiBy R3 Pro - Comparaison DX160

Avec ces paramètres, le HiBy R3 Pro aura tenu la charge environ 15h. Si on est loin des 20h annoncées, ce petit baladeur reste le plus endurant que nous avons eu entre les mains ces derniers mois. C'est d'autant plus impressionnant qu'il n'y a pas beaucoup de place pour une grosse batterie. HiBy réalise donc un sacré travail d'optimisation, aidé il est vrai pas la puissance plutôt faible délivrée par la sortie asymétrique. Faute de câble adapté, nous n'avons pas pu réaliser d'essais avec la sortie 2.5 mm. Le baladeur devrait néanmoins assurer une bonne dizaine d'heures d'écoute avec la prise symétrique.

Cela fait de ce DAP un vrai champion dans sa gamme tarifaire. Cette endurance se ressent même avec le Wi-Fi activé, l'autonomie n'étant pas grandement impactée par son utilisation. Rien ne semble pouvoir arrêter le HiBy R3 Pro !

HiBy R3 Pro : l'avis de Clubic

Vendu au même prix que son ainé, le HiBy R3 Pro est une belle évolution. Si le design ne change pas d'un iota, le matériel en interne est revisité en grande partie. Qualité sonore et autonomie font ainsi un joli bond en avant pour le plus grand plaisir de nos oreilles !

Bien qu'il soit très compact, le HiBy R3 Pro est bourré de fonctionnalités, faisant de lui l'un des DAP les plus polyvalents en entrée de gamme. Certes, la réalisation n'est pas toujours parfaite comme le DLNA qui n'est pas capable de lecture séquentielle. On constate aussi quelques ralentissements lors de l'utilisation de Tidal. Mais pour son prix, il va bien plus loin que ce qu'on pouvait espérer.

Si vous désirez profiter d'un meilleur son que celui offert par votre smartphone, que votre budget n'est pas très élevé et que vous voulez une solution “tout-en-un" bourrée d'options, alors nous ne pouvons que vous recommander ce HiBy R3 Pro.

Attention toutefois, ce baladeur audiophile n'est pas un monstre de puissance. Prévoyez des écouteurs et casques peu gourmands - moins de 150Ω - pour vos écoutes, du moins si vous n'utilisez que la prise asymétrique.

HiBy R3 Pro

Les plus
+ DAP très polyvalent
+ Autonomie impressionnante
+ Son doux et chaleureux
+ MSEB très efficace
+ Nombreux paramètres disponibles
+ Format compact et léger
Les moins
- Écran de faible définition
- Manque de puissance pour les casques gourmands
- Comportement avec DLNA perfectible
- Design sans grande originalité
- Quelques fonctions peu pertinentes (podomètre, lecteur e-books)
Design / Finitions
Écran
Interface
Qualité sonore
Autonomie
4

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top