Test Sony NW-A105 : un DAP pour fêter les 40 ans du Walkman

Johan Gautreau
Expert objets connectés
01 mars 2020 à 10h32
0
La note de la rédac
En 1979 naissait le premier Walkman, le TPS-L2. 40 ans après, Sony fête l'évènement avec un nouveau DAP milieu de gamme, le NW-A105. Adieu les bonnes vieilles cassettes, l'époque est au tout numérique. Mais la marque japonaise a-t-elle toujours ce petit quelque chose qui a fait le succès du Walkman ? Réponse dans ce test.

Ha le bon vieux Walkman... Appareil d'une époque révolue qui marquait pourtant les premiers pas de la technologie vers toujours plus de mobilité. Les cassettes ont cédé leur place aux cartes micro-SD. Les boutons sont remplacés par des dalles tactiles. Mais au final, le plaisir de l'écoute reste le même.

Commercialisé à 349€, le NW-A105 se décline aussi dans une version collector avec un marquage au dos et une coque spécialement conçue pour les 40 ans du TPS-L2. Le NW-A100TPS vous demandera ainsi un investissement de 439€. Notez que ces “améliorations” ne sont que d'ordre esthétique : les deux baladeurs numériques ont exactement les mêmes spécifications techniques.

Face à une concurrence très acharnée - FiiO M11 et iBasso DX160 en tête de liste - Sony va donc devoir sortir le grand jeu pour faire revivre une figure emblématique de l'audio. Le Walkman est mort, vive le Walkman ?

Spécifications techniques : un DAP léger dans tous les sens du terme

Il faut bien l'avouer, nous avons eu quelques surprises à la découverte de la fiche technique du NW-A105. Le petit DAP semble en effet bien léger dans ses prestations face à ses principaux concurrents chinois.

Faut-il pour autant bouder ce Walkman numérique ? Pas du tout, il réserve aussi quelques bonnes surprises, à commencer par un format hyper-compact pas déplaisant. Mais voyez plutôt par vous-même :
  • Ecran 3.5” TFT LED - 1280 x 720 px
  • 16 Go de stockage interne
  • Port micro-SD
  • WiFi, Bluetooth 5, NFC
  • USB-C
  • Android 9.0 Pie
  • Amplification S-Master HX
  • Certifié HiRes Audio
  • Prise en charge des fichiers audio PCM jusqu'à 32 bits/384 kHz, DSD jusqu'à 11.28 MHz et MQA
  • Sortie asymétrique : 3.5 mm
  • Bluetooth compatible AptX HD et LDAC
  • Puissance de sortie : 2x35 mW sous 16 ohms
  • Autonomie (théorique) : jusqu'à 26h selon le format audio
  • Dimensions : 55.9 x 98.9 x 11 mm pour 103 grammes

Plusieurs points se dégagent de cette fiche technique relativement différente de ce qu'on voit d'habitude chez la concurrence. On note ainsi la présence d'une puce NFC, très rare à ce niveau de prix. Le lecteur bénéficie aussi d'un format très compact, plus proche d'un FiiO M9 entrée de gamme que d'un iBasso DX160. Autre bonne nouvelle : Sony semble abandonner sa connectique propriétaire pour passer à l'USB-C, bien plus universel.

Sony NWA105 - Officiel

Quelques manques viennent toutefois ternir le tableau. Oubliez donc toute velléité de Bluetooth bidirectionnel ou d'usage en tant que DAC USB. Ce manque de polyvalence risque de rebuter les puristes, surtout à ce niveau de prix...

Après ce petit tour d'horizon qui commence à laisser entrevoir la personnalité du NW-A105, il est temps de passer à la prise en main.


Design : un Walkman tout en compacité

En règle générale, plus un DAP est cher, plus il a tendance à prendre de l'embonpoint. Les composants se multiplient, demandent plus d'espace et on se retrouve vite avec ce qui peut passer pour un parpaing dans la poche...

Quel plaisir ce fut pour nous de prendre en main le Sony NW-A105 ! Très petit et léger, le DAP se manipule sans problème d'une seule main.

Sony NWA105 - Prise en main

La tranche droite est ornée de tous les boutons nécessaires au fonctionnement du baladeur. Contrairement à de nombreux concurrents, Sony laisse de côté la molette de son et opte pour deux boutons plus grands que les autres.

Plus original, on trouve un interrupteur physique pour bloquer les boutons et éviter un appui malencontreux dans la poche. Une très bonne idée qui gagnerait à se développer chez d'autres marques !

Sony NWA105 - Boutons

Sur le bas du NW-A105 sont situés les divers connecteurs : prise casque 3.5 mm, prise USB-C et port micro SD sous une trappe en plastique. On distingue aussi un microphone qui sert à l'annulation des bruits ambiants. Le principal inconvénient, c'est que ce dispositif ne prend en charge qu'un seul casque de la marque Sony, le modèle IER-NW510N...

Sony NWA105 - Connectique

Du fait de sa petite taille, le DAP n'embarque qu'une seule prise jack de 3.5 mm. Si c'est commun sur un appareil à 100€, ça l'est déjà moins sur du matériel à presque 400€. Les puristes qui ne jurent que par la prise symétrique risquent donc de grincer des dents.

Malgré ce constat, force est de constater que le NW-A105 bénéficie d'un design très attractif. On retiendra avant tout le format compact, parfait pour embarquer l'appareil dans la poche. La coque en aluminium donne confiance dans la durabilité de ce petit DAP qui se révèle bien conçu.

Avant de passer à la partie logicielle, jetons quand même un œil à l'écran. Petite taille oblige, la dalle TFT à éclairage LED ne fait que 3.5”. Elle recouvre une bonne partie de la surface avant, mais ne va pas aussi loin que le très borderless iBasso DX160.

Sony NWA105 - Comparatif iBasso

Les couleurs sont plutôt bien rendues, mais l'ensemble manque de luminosité, surtout en extérieur. Les angles de vision restent bons et le tactile répond bien. La définition 720p est largement suffisante pour un DAP. On trouve rarement plus élevé, même à ce niveau de gamme. Pour résumé, l'écran du NW-A105 est dans la bonne moyenne.

Voyons maintenant si l'interface Android 9.0 et l'application musicale de Sony suivent la même voie.

Interface : Android 9.0, Play Store... et bridage !

Comme ses concurrents chinois, Sony fait le choix d'un OS bien connu pour son DAP, à savoir Android dans sa version 9.0 Pie. Un choix qui apporte pas mal de polyvalence au NW-A105, mais qui provoque aussi quelques déceptions.

Sony NWA105 - Android

Voyons d'abord les bons points. Contrairement aux baladeurs chinois de chez FiiO ou iBasso pour ne citer qu'eux, le dernier-né de Sony bénéficie du Play Store. Vous pouvez donc télécharger toutes vos applications de musique sans aucune limitation : Qobuz, Tidal, Spotify et pourquoi pas un autre lecteur de musique comme l'excellent BlackPlayerEX ?

Sony NWA105 - Play Store

Rien n'empêche non plus d'aller flirter avec la vidéo sur Netflix ou Amazon Prime. Le NW-A105 ne souffre d'aucune limitation puisqu'il est certifié par Google. L'interface est d'ailleurs la même que sur smartphone, Sony se contentant de rajouter son application de lecture audio et une autre pour les paramètres de son.

Sony NWA105 - Applications

Penchons-nous d'ailleurs un peu sur la partie musique du NW-A105. Les possesseurs d'anciens DAP de la marque nippone ne seront pas dépaysés, rien ne change si ce n'est que l'interface est maintenant sous forme d'application. L'écran d'accueil présente plusieurs listes de tri : albums, toutes les musiques, artistes ou encore musique HiRes. Il est possible de modifier ces listes, d'en retirer ou de changer leur emplacement.

Sony NWA105 - Tri album

D'un glissement vers l'écran du bas, on arrive à la lecture en cours. L'interface est simple avec les boutons de contrôle, le format de fichier, le mode de répétition et un bouton pour mettre le morceau dans les favoris. Pour les nostalgiques, il est possible d'activer un fond d'écran animé sous forme de cassette audio. Le modèle change d'ailleurs selon la qualité du fichier lu. Pas indispensable, mais ça reste fun quand même !

Sony NWA105 - Lecture audio

En glissant à gauche ou à droite, on trouve respectivement la liste de lecture en cours et les favoris. Dans cette dernière section, on peut créer jusqu'à 10 listes de signets. L'essentiel est là, vous aurez de quoi organiser et retrouver vos morceaux facilement, même s'ils sont nombreux. Bien que l'interface soit assez réduite à cause de la petite taille de l'écran, la navigation reste agréable.

Sony NWA105 - Playlist
Sony NWA105 - Favoris

Au niveau de la fluidité, le NW-A105 profite de 4 Go de RAM qui lui assurent une navigation relativement agréable. Il n'est pas aussi réactif que le FiiO M11 mais surpasse légèrement le DX160. Pour avoir un ordre d'idée, le DAP japonais jouit de performances similaires à celles d'un smartphone milieu de gamme.

Plus avant dans ce paragraphe, nous évoquions quelques déceptions du fait de l'utilisation d'Android. La plus grande provient du bridage imposé par les lois européennes - transposées en France sous la loi L.5232-1 - sur le volume. En filaire, n'espérez pas faire chauffer les décibels à moins d'avoir un casque très sensible. Même poussé à fond, le volume reste trop bas pour utiliser autre chose que des intras peu gourmands. Ce n'est pas vraiment de la faute de Sony cela dit...

En revanche, une autre forme de bridage est appliquée à la musique et celle-ci risque de freiner les puristes de la HiRes. Comme l'indique le site officiel de Sony : “Lorsque vous utilisez un lecteur musical différent de l'application originale de Sony, les fichiers Hi-Res Audio sont convertis en 48 kHz/16 bit pour pouvoir être lus.”. Que vous utilisiez Qobuz, Tidal ou même un lecteur local comme PowerAmp, vous ne pourrez donc pas bénéficier du meilleur de vos morceaux en 24 bits/96 kHz et plus... Seule l'application Sony est en mesure de le faire.

Autre détail qui peut surprendre : lors du remplissage de votre carte micro-SD, placez vos morceaux et dossiers dans un répertoire “Music”. Sinon l'application Sony sera totalement incapable de voir vos musiques !

Qualité sonore : super son ou bullshit marketing ?

Après cette vaste présentation du NW-A105, Il est temps de chausser nos écouteurs et de faire sonner la musique. Enfin, pas trop forte la musique étant donné le bridage sonore effectué sur la sortie filaire... D'ailleurs, ce n'est pas la seule limite du petit DAP. Celui-ci manque en effet cruellement de puissance pour les casques les plus gourmands. Ainsi notre Sennheiser HD6XX avec une impédance de 300 ohms est quasiment inexploitable...

Pour ce test, nous avons dû nous contenter d'intras KZ ZS10 Pro, de Revonext QT5 et d'un casque Sony WH-1000XM3 utilisé en filaire et Bluetooth. Comme aucun d'eux ne dépasse 32 ohms, le NW-A105 peut donner sa pleine mesure.

Sony NWA105 - Ecouteurs

La qualité sonore est clairement au rendez-vous. Le rendu est doux, suffisamment détaillé avec une scène espacée. On n'atteint cependant pas le niveau du iBasso DX160, même si ça se joue à peu. Le DAP nippon a cependant l'avantage de décoder tous les formats du marché, du classique MP3 au FLAC en passant par le DSD et le MQA. Notez toutefois que le DSD sort en mode DoP, il subit donc une encapsulation sur du PCM.

Étant donné ses spécifications, le Walkman anniversaire de Sony se destine avant tout aux utilisateurs d'intras peu gourmands et très sensibles. Il s'en sort aussi très bien en Bluetooth. La connexion se révèle particulièrement stable, même avec le codec LDAC réglé sur 990 kbps. Si ce n'est évidemment pas le but d'un baladeur de ce type, c'est toujours agréable d'avoir à portée une puce Bluetooth 5 de qualité, ce qui n'était pas le cas des modèles FiiO et iBasso testés dans nos colonnes.

Mais passons plutôt aux - nombreux - ajouts sonores opérés par le constructeur japonais. En plus d'un égaliseur 10 bandes, l'application dédiée aux réglages - nommée Réglages du son - apporte de nombreux filtres :
  • DSEE-HX : améliore les fichiers compressés
  • Linéarisation de phase CC : donne un rendu des basses fréquences plus proche d'un amplificateur analogique
  • Normaliseur dynamique : diminue les différences de volume entre les morceaux, un équivalent du ReplayGain
  • Processeur vinyle : recréé la lecture comme sur un disque vinyle
  • ClearAudio+ : applique divers traitements numériques pour améliorer le son

La bonne nouvelle, c'est que ces réglages s'appliquent sur tout le lecteur, peu importe l'application utilisée. La mauvaise nouvelle, c'est que la plupart de ces filtres n'apportent strictement rien à l'écoute. De plus, ces traitements sont désactivés lors de l'écoute en Bluetooth.

Pour être honnêtes, nous n'avons perçu aucune différence de son avec DSEE-HX, la linéarisation de phase CC et le processeur vinyle... Nous ne nous qualifions pas d'audiophiles, donc peut-être que nous sommes passés à côté des subtilités de ces modes ou que notre matériel n'est pas assez précis. Mais il reste difficile de ne pas penser à du marketing pompeux quand Sony annonce que son processeur vinyle reproduit même “la résistance du bras de lecture”...

Sony NWA105 - Égalisateur
Sony NWA105 - Vinyle

Finalement, seul le traitement ClearAudio+ modifie radicalement le son. Une fois activé, le volume gagne un petit boost non négligeable. Mais on constate surtout une belle amélioration des détails. Le son semble toutefois trop poussé sur certaines fréquences, en particulier les basses qui ressortent encore plus. C'est le genre de mode que nous vous recommandons d'utiliser avec des écouteurs au son plutôt neutre. Ça passe ainsi très bien sur les Revonext QT5, mais on ressent trop de basses sur les KZ ZS10 Pro par exemple.

Pour les puristes qui ne veulent pas s'embarrasser de filtres numériques, sachez qu'il est possible d'activer le mode “Direct”. Celui-ci coupe tout traitement sur la sortie filaire, même l'EQ. Vous profitez ainsi de vos musiques de la façon la plus naturelle qui soit. Si vous passez par le Bluetooth, aucun filtre n'est activable.

Résumons donc : le Sony NW-A105 offre un son de bonne qualité, mais les nombreux traitements numériques ajoutés par le constructeur n'apportent pas grand-chose en dehors de ClearAudio+. Dommage aussi que le volume soit bridé et que l'ensemble manque de puissance. En dehors d'intras/casques peu gourmands, le DAP nippon risque d'être à la peine.

Autonomie : la douche froide

Etrangement, Sony ne précise pas sur son site la capacité de batterie de son DAP anniversaire. Tout au plus nous promet-on jusqu'à 26h d'écoute en format MP3 128 kbps avec l'application Sony en filaire. Sur les formats FLAC, on peut espérer environ 16h d'autonomie. Si cette donnée est véridique, alors on tient là un vrai champion vu la taille compacte de l'ensemble !

Dans les faits, c'est loin d'être aussi bon que promis. Pour nos essais d'autonomie, nous avons utilisé uniquement nos KZ ZS10 Pro, les écouteurs les moins gourmands à notre disposition. Avec le son réglé à 50%, WiFi et Bluetooth désactivés, le DAP aura tenu environ 8h30 en lecture de fichiers FLAC. C'est grosso modo le même temps que sur les concurrents directs de FiiO et iBasso, mais ça reste largement inférieur au temps annoncé.

Sony NWA105 - Autonomie

Les choses se corsent encore en streaming. Avec une écoute sur Tidal en WiFi et les ZS10 Pro, la batterie tient à peine 5h30. C'est vraiment très peu...

On constate aussi une très mauvaise tenue en veille. En une seule nuit, notre DAP de test aura perdu presque 20% de batterie, à raison de 2% par heure. Malgré une amélioration suite à des mises à jour, on ne peut que déplorer une très mauvaise optimisation de la batterie.

La charge rattrape un peu le tout puisqu'il faut compter moins de 1h45 sur un adaptateur 2V/5A pour faire le plein du NW-A105. Si vous passez par le port USB d'un PC, prévoyez environ 5h d'attente pour une recharge complète.

Le Walkman de nouvelle génération subit donc le revers de son faible encombrement, sa batterie est loin d'être à la hauteur. Evitez le matériel gourmand et le streaming ou vous risquez de finir la journée sans musique dans les oreilles !

Sony NW-A105 : le verdict de Clubic

Soyons francs, nous attendions mieux de la part de Sony pour les 40 ans du premier Walkman. Le NW-A105 n'est certes pas un mauvais DAP, mais il souffre de choix discutables étant donné son placement tarifaire...

Si nous apprécions particulièrement son aspect compact et la présence d'Android avec le Play Store, ainsi que la bonne qualité sonore de la prise casque, nous sommes plus dubitatifs sur d'autres points.

Les nombreux traitements sonores proposés par Sony sont ainsi peu convaincants en dehors de ClearAudio+. Dommage aussi que la sortie casque soit bridée en volume et qu'elle manque singulièrement de puissance. En dehors de petits intras peu gourmands, le DAP nippon sera vite à la peine.

Réfléchissez donc bien avant de vous jeter sur ce baladeur anniversaire. Il n'est clairement pas pour tout le monde et risque même de rebuter les audiophiles les plus pointilleux.

Sony NW-A105

Les plus
+ Compact et léger
+ Qualité du son
+ Android 9.0 avec Play Store
+ Bouton de verrouillage physique
+ Traitement ClearAudio+
Les moins
- Limitations sur les musiques HiRes
- Puissance et volume limités
- Traitements numériques peu utiles
- Pas de fonction DAC USB
- Autonomie décevante
Design
Ecran
Interface
Qualité sonore
Autonomie
3


Modifié le 19/03/2020 à 16h21
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
scroll top