Comparatif baladeur MP3 : 7 lecteurs flash en test

Stéphane Ruscher
Expert informatique
20 mai 2010 à 17h32
0

Creative Zen MX

La gamme Zen de Creative fait le bonheur des mélomanes depuis des années. Le Zen MX prend la suite du Creative Zen (au moins le troisième « Zen tout court » du constructeur) dont il reprend le design, l'interface et certaines caractéristiques. Disponible en 8 et 16 Go, voyons s'il se montre digne de ses illustres prédécesseurs comme le Zen Vision M.

Déballage et premiers contacts

Le packaging du Creative Zen MX est assez minimaliste : la boite contient le baladeur, une paire d'écouteurs et un cable mini USB... très mini ! Si on apprécie la connectique standard, il faudra faire « pendouiller » le baladeur si vous utilisez un port USB en façade d'une tour.

000000C802787504-photo-creative-zen-mx.jpg
000000C802787506-photo-creative-zen-mx-perspective.jpg


Le Zen MX propose un design à l'horizontale devenu assez atypique pour un baladeur : l'écran est disposé en mode paysage et les contrôles à droite de celui-ci. Ceux-ci sont composés d'un pad directionnel accompagné d'un bouton central et de 2 touches à double fonction (selon qu'on clique à gauche ou à droite). Le pad de navigation n'est pas des plus agréables : il est assez facile d'appuyer sur une direction lorsqu'on clique sur le bouton central. Le dessus de l'appareil est en plastique noir brillant et le dos en plastique mat d'une texture assez agréable. Les tranches du baladeur révèlent un connecteur jack, un connecteur mini USB, un microphone et un slot pour carte SD (taille standard). Conséquence : il est encore plus épais que le YP-R0 de Samsung.

Ergonomie et interface

Comme le R'Play de Samsung, le Creative Zen MX ne propose aucune forme de pad tactile (contrairement à certains modèles antérieurs comme le Zen Micro ou le Zen Vision M), ou même de molette accélérant la navigation dans la bibliothèque musicale. Il faudra donc se contenter d'un pad directionnel plutôt lent et, comme nous l'avons dit, peu pratique car trop étriqué : il est facile d'appuyer sur plusieurs touches à la fois.

012C000002787508-photo-creative-zen-mx-interface-accueil.jpg
012C000002787510-photo-creative-zen-mx-interface-extras.jpg


L'interface reprend celle des précédents Zen : elle est très agréable et colorée, bénéficiant de thèmes assez réussis, et d'une organisation verticale des menus, dont Creative revendique toujours la paternité. Les icônes sont parlantes, peut être un peu trop massives, et les couleurs vives changent là encore de la sobriété d'un iPod. En revanche, on regrette toujours la multiplcation des sous menus : pour lire un titre, il ne suffit pas de le sélectionner, il faut valider la lecture par un menu contextuel supplémentaire !

Musique

Le Creative Zen MX est plutôt limité en ce qui concerne les formats de fichiers reconnus : seuls les formats MP3 et WMA sont reconnus. Les fichiers FLAC ou AAC, pourtant reconnus par d'autres baladeurs de la marque (Zen XFi 2, par exemple), sont absents. Deuxième problème : le baladeur se limite au protocole MTP, que seul Windows prend en charge officiellement. Sur ce système, on dispose alors de la même simplicité d'utilisation par glisser/déposer ou avec Windows Media Player, mais il est regrettable que Creative n'ait pas inclus une prise en charge UMS qui aurait contenté tout le monde. Un logiciel maison, Creative Centrale, est également fourni dans la mémoire du baladeur et peut être installé. Celui-ci propose une interface proche de Windows Media Player et s'avère indispensable pour convertir les vidéos pour l'appareil (voir plus bas), mais hormis cette utilité, on pourra tout aussi bien passer par Windows Media Player ou Winamp, compatibles MTP, et plus agréables à utiliser que ce logiciel à l'interface rustique et aux fonctionnalités limitées au minimum vital (extraction de cd audio, transfert de musique, de photos et de vidéo et création de listes de lecture.


012C000002787512-photo-creative-zen-mx-interface-musique-1.jpg
012C000002787514-photo-creative-zen-mx-interface-musique-2.jpg


La qualité du son est plutôt bonne mais les réglages par défaut sont assez plats, et malgré la présence d'un égaliseur paramétrable et un effet d'amélioration des basses, il n'est pas possible d'améliorer le son de manière aussi souple et convaincante. On constate en outre un léger souffle, pas trop gênant à moins d'utiliser des écouteurs vraiment sensibles. La lecture « gapless » n'est pas prise en charge mais les blancs entre les morceaux sont à peine audibles.

La navigation dans la bibliothèque musicale, outre l'absence de surface tactile, souffre toujours d'un défaut présent depuis longtemps sur les baladeurs Creative : la multiplication des menus contextuels. Ainsi, pour lire une chanson, il ne suffit pas de cliquer sur son titre : il faut encore valider sa lecture via un menu.


Vidéo et photo

La partie vidéo du Creative Zen MX souffre d'un énorme défaut : le seul format reconnu est un format propriétaire de Creative, le CMV, et toutes les vidéos nécessiteront un réencodage en passant par le logiciel Creative Centrale. Cette limitation est surprenante dans la mesure où les précédentes versions du Zen permettaient le transfert de vidéos au format DivX ou WMV sans passer par cette phase pénible (qui est, au moins, gérée directement par le logiciel, contrairement à iTunes).

0190000002787516-photo-creative-zen-mx-interface-video.jpg


En ce qui concerne la lecture, les options sont réduites au strict minimum : il n'est même pas possible de détecter des chapitres, de régler le format de lecture (letterbox ou plein écran) ou de régler la luminosité de l'écran en cours de lecture (ce que propose Samsung). Il reste que l'écran est de très bonne qualité.

Terminons sur les photos, qui là encore se limitent au strict minimum : le baladeur accepte uniquement les images au format JPEG. L'interface de visualisation est propre mais sans aucune originalité : mosaique, affichage plein écran des images et mode diaporama.

Autres fonctionnalités

Le Zen MX offre des fonctionnalités « annexes » des plus classiques : un tuner FM est présent mais comme chez Samsung, il se limite au strict minimum malgré une qualité de réception correcte. Pas d'enregistrement, pas de mise en pause, même pas d'affichage du nom des stations. On peut tout de même définir des présélections. On trouvera néanmoins un dictaphone permettant de réaliser des enregistrements au format WAV, une fonctionnalité implémentée depuis longtemps dans la gamme Creative Zen.

0190000002787518-photo-creative-zen-mx-interface-dictaphone.jpg


Dernier point important : le slot pour carte SD. Bonne idée sur le papier, malheureusement Creative opte pour une gestion plutôt étrange : la carte dispose de sa propre interface de navigation et de sa propre base de données, distincte de la bibliothèque principale. Il aurait été préférable que Creative fusionne les tags afin de pouvoir disposer de la mémoire supplémentaire comme simple extension. Il est également possible de copier de la musique ou des photos de la carte vers la mémoire principale.

Notre avis :

Malgré quelques qualités comme une interface soignée, un écran lumineux et une bonne qualité audio, le Zen MX déçoit par sa compatibilité audio limitée au strict minimum et sa partie vidéo nécessitant un réencodage vers le format propriétaire de Creative. A sa sortie en 2007, son prédécesseur, nommé tout simplement Zen, faisait bonne impression. Aujourd'hui, dans le même format, il fait face à des concurrents plus complets, comme le R'Play de Samsung d'une part, et à un Zen X-Fi Style sensiblement supérieur et à peine plus cher (encore un exemple de la confusion qui règne dans la gamme Creative). Un classique qui ne vieillit pas très bien...

Creative Zen MX

Les plus
+ Interface agréable
+ Ecran de bonne qualité
+ Port SD standard
Les moins
- Prise en charge audio minimaliste
- Nécessite la conversion des vidéos
- Incompatible UMS
Ergonomie
Fonctionnalités
Performances
Compatibilité
2


Modifié le 20/09/2018 à 15h54
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top