🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Preview de Modern Warfare 2 : la coopération, à deux, c'est mieux

01 juin 2018 à 15h36
0
Après avoir passé quelques minutes (en tant que spectateurs) avec le mode solo du jeu lors de l'E3, nous nous attendions à pouvoir essayer le titre d'Infinity Ward lors de salon GamesCom de Cologne. Malheureusement, notre hôte ne lâchera pas la manette une seule seconde, et concentrera ses efforts sur une des nouveautés de ce nouveau Modern Warfare : le mode « Spec Ops ».

Un mode qui ne manque pas de peps et de challenge

00C8000002361162-photo-call-of-duty-modern-warfare-2.jpg
A deux, c'est toujours mieux !
Jouable seul ou à deux en coopération, online ou offline, ce mode propose une batterie de missions aux différents objectifs. Le seul niveau qu'il nous a été donné de voir se passait dans ce qui s'apparente à la salle de douche d'une prison. Ceux qui se souviennent d'une des scènes de fusillade du très bruyant The Rock de Michael Bay auront une idée à peu près exacte de l'organisation des lieux.

Les ennemis arrivent en masse, sur deux étages, et votre unique but sera (après avoir soigneusement sélectionné votre arsenal) de sortir en vie de ce véritable chaos. Se débarrasser des vagues successives de vilains demande visiblement pas mal de dextérité, et ce même en niveau facile, notre hôte ayant eu besoin à de nombreuses reprises de reprendre son souffle en se cachant.

Le niveau de difficulté choisi vous permettra d'ailleurs de gagner, en cas de succès de la mission, un certain nombre d'étoiles (1, 2 ou 3), celles-ci servant à débloquer les missions suivantes. Un bon moyen de forcer les joueurs à monter la difficulté d'un cran. Si notre hôte n'a pas pu nous dire le nombre total de ces missions, ni même si les environnements étaient exclusifs à ce mode ou non, on a pu constater les menues différences entre le gameplay du titre et celui de son grand frère. Il est désormais possible de ramasser le bouclier d'un ennemi abattu (une grenade aveuglante sera d'ailleurs fort utile contre ces ennemis bien protégés) et de l'utiliser pour se protéger. L'effet visuel est réussi, et on ressent vraiment bien les impacts des balles qui viennent percuter notre armure de fortune. Notre mobilité devient néanmoins réduite une fois équipé de l'objet, mais la protection est à ce prix.



Le jeu ne perd jamais de sa superbe malgré la présence de nombreux ennemis à l'écran

En termes de sensations, Modern Warfare 2 semble être tout aussi explosif que son aîné. Les bruits sont toujours aussi puissants, le rythme des affrontements aussi nerveux. On sent que le moteur de Call Of Duty 4 a été bien optimisé pour cette suite, et si un peu d'aliasing vient parfois nous piquer les yeux, le jeu offre des graphismes plutôt fins. Mais c'est surtout la fluidité à toute épreuve qui nous a séduits, le jeu ne perdant jamais de sa superbe malgré la présence de nombreux ennemis à l'écran.

00AE000002086226-photo-modern-warfare-2.jpg
On espère simplement voir d'autres environnements proposant un peu plus d'interactivité. Toujours concernant les attentes, la variété des objectifs est un autre point d'interrogation de ce mode Spec Ops. Le mode « Breach & Clear » ici entrevu devrait être accompagné par d'autres modes, pour le moment inconnus. On sait simplement pour le moment qu'il sera question de sauvetage d'otages. Bien maigre pour le moment.

En définitive, ce mode Spec Ops s'annonce plutôt efficace et devrait proposer, surtout à plusieurs, un bon moyen de prolonger l'expérience Modern Warfare 2. Il devrait constituer au final un bon compromis entre le solo et le multijoueurs du jeu, même si on sent déjà venir les packs de missions supplémentaires gentiment facturés par l'éditeur. Ce n'est pas parce que cela devient courant que l'on doit obligatoirement l'accepter. Comme vous le savez sans doute déjà, COD : MW 2 arrivera le 10 novembre prochain sur Xbox 360, PS3 et PC.

00D2000002086208-photo-modern-warfare-2.jpg
00D2000002086230-photo-modern-warfare-2.jpg
00D2000002086198-photo-modern-warfare-2.jpg
Après avoir découvert les premières images du jeu lors de la conférence Microsoft, c'est à l'invitation d'Activision que nous nous sommes rendus à une présentation behind closed doors pour nous faire une idée plus précise de Modern Warfare 2. Une courte présentation qui ne nous en a malheureusement pas appris autant que nous le souhaitions mais qui, du reste, nous a permis de voir le titre d'un peu plus près ...

Confortablement installé dans un petit canapé, une bière dans une main le calepin dans l'autre, la séance orchestrée par des membres du staff d'Infinity Ward pouvait commencer. Malheureusement, ces excellentes dispositions ont rapidement été ternies par une sacreé déception : comme on pouvait le craindre, le titre n'allait pas se montrer sous un jour nouveau. Nous avons donc du nous contenter de la même mission entrevue durant la conférence de Microsoft.



Nous n'allons donc pas vous faire l'affront de vous raconter un film que vous avez déjà vu mais plutôt nous concentrer sur ce que ce tête à tête nous a révélé. Tout d'abord, au rang des premières nouveautés, l'apparition du radar équipant l'arme de notre personnage. Celui-ci détecte l'activité cardiaque des soldats alentours et nous révèle donc approximativement leurs positions tandis que Mc Tavish, évoluant à nos côtés, nous est signalé par un point d'une autre couleur. Un instrument qui trouvera son utilité dans les situations ou la visibilité est nulle ou très limité, comme c'était le cas durant cette mission où un terrible blizzard balayait la zone.

« La physique s'annonce encore assez limitée et donc l'intéractivité avec l'environnement ne devrait pas aller beaucoup plus loin que dans le premier volet »

00D2000002064722-photo-call-of-duty-modern-warfare-2.jpg
A première vue et dans la limite de ce que ce niveau nous a montré du titre, le radar devrait également prévenir tout friendly fire dès lors que nos compagnons d'armes emprunteront des chemins de traverse. Ce fut d'ailleurs le cas durant cette présentation : Mc Tavish prend de la hauteur et se positionne en support. Son aide n'est heureusement pas trop intrusive puisqu'il nous désigne sa cible quelques secondes avant de l'abattre, juste le temps de le doubler si l'on souhaite faire le boulot soi-même. A plusieurs reprises notre supérieur sollicite notre intervention pour neutraliser des binômes de soldats. Pour éviter d'être repérés, il faudra donc tirer simultanément au terme d'un compte à rebours lancé par Mc Tavish. En cas d'échec - ou de refus d'omptempérer - le soldat laissé en vie apportera quelques complications à la mission.

00D2000002143750-photo-extrait-vid-o-903570046-0007c6-303848-0004.jpg
La mission suit alors son cours, sans grandes surprises. Seul un bref passage en intérieur nous a offert un (très) bref moment de fraîcheur. Et encore, puisque cette petite traversée d'un entrepôt ne faisait pas franchement honneur au titre. Visuellement, cette séquence s'est montrée plutôt aride, des textures assez ternes sans la moindre fioriture. D'ailleurs, tant que nous en sommes à parler de technique, le moteur du jeu n'a pas vraiment changé. La physique s'annonce encore assez limitée et donc l'intéractivité avec l'environnement ne devrait pas aller beaucoup plus loin que dans le premier volet, encore une fois au regard de ce qui nous a été présenté. Nos démonstrateurs nous ont tout de même confié que les décors seraient désormais streamés ce qui devrait nous assurer des maps beaucoup plus vastes qu'auparavant. Ce dont nous avons d'ailleurs eu confirmation au moment de la course poursuite en moto-neige, beaucoup plus longue et ouverte que ce que laissait présager la première vidéo.

« Le titre sera dans la continuité directe de Modern Warfare et devrait donc faire quelques rappels à ce dernier tout au long de l'aventure »

Enfin, question scénario nous avons pu recueillir quelques petites précisions : le titre sera dans la continuité directe de Modern Warfare et devrait donc faire quelques rappels à ce dernier tout au long de l'aventure. La mission qui nous a été présentée est d'ailleurs l'une des premières de la campagne et introduit le Task Force au Kazakhstan. En bref, cette petite présentation s'est montrée particulièrement avare. Tout juste avons-nous pu entrevoir de la coopération en écran splitté avant de quitter le stand d'Activision. Une démonstration offerte aux juges de l'E3 sensés élire les meilleurs titres du salon. Forcément, il y avait beaucoup plus d'intérêt à leur dévoiler cette dimension du titre qu'à nous autres insignifiants journalistes français ...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

GRIN ferme, Outbreak Studios prend le relais
Le media center Boxee lève 6 millions de dollars
Les configurations requises pour  Operation Flashpoint 2
Patriot lance le
AMD Phenom II X4 965 en test sur Clubic
Microsoft et Nokia partenaires dans le mobile
Téléchargement illégal : 8000 musiques par personne
Facebook teste une version
Mondes virtuels : se sentir hors de soi
Haut de page