Dossier sécurité : Spam et Phishing

Vincent
07 juin 2005 à 17h22
0

Exploiter l'antispam Spamihilator

1. L'apprentissage

Si vous avez réussi à relever votre courrier électronique correctement, vous aurez remarqué la présence d'une petite « Pop-up Spamihilator » qui s'affiche désormais lorsque vous récupérez vos emails. C'est à ce moment-là que Spamihilator se charge de filtrer votre courrier. Il élimine ainsi, de façon automatique, ce qu'il considère comme étant du SPAM et ne laisse passer dans votre logiciel de messagerie que les messages qui ne sont pas considérés comme du « pourriel ». Toutefois, pour que Spamihilator fonctionne de façon optimale, il a parfois besoin d'être « éduqué » par l'utilisateur. En effet, le logiciel a besoin d'une petite phase d'apprentissage au cours de laquelle on lui expliquera comment différencier le SPAM des courriers électroniques normaux que l'on souhaite recevoir.

Pour cela, il suffit de faire un clique droit sur l'icône Spamihilator et de se rendre ensuite dans « la zone d'apprentissage ». Le logiciel vous affiche alors l'ensemble des emails que vous avez reçu et que vous n'avez pas encore qualifié. Dès lors, si un SPAM particulier est passé entre les mailles des filtres de Spamihilator, vous pouvez indiquer au logiciel que tel ou tel message est bien un SPAM et qu'il faut désormais filtrer ces messages à l'aide du bouton « SPAM ». Au contraire, pour les messages qui ne sont pas des SPAM, l'utilisateur peut les marquer avec le bouton « pas SPAM ». Une fois que vous avez fait ce petit classement, vous pouvez appuyer sur le bouton « apprendre » du logiciel.

012C000000132752-photo-spamihilator-apprentisage.jpg


Spamihilator va alors générer un algorithme à l'aide des données (taille, termes employés, organisation du mail, expéditeur...) des emails qualifiés par l'utilisateur. Cela permettra d'exploiter automatiquement un nouveau filtre qui devrait encore améliorer l'efficacité du logiciel. À noter que vous pouvez également récupérer les emails qui ont été qualifiés par le logiciel comme du SPAM alors qu'ils sont des courriers légitimes. Ces emails sont conservés pendant plusieurs jours dans la « corbeille » (icône « recyclage ») de Spamihilator avant d'être définitivement supprimés.

2. Les DCC Filter

012C000000132747-photo-spam-exemples.jpg
Également appelé « P2P Plugin / P2P Filter », la technologie du DCC Filter exploite un réseau partagé appelé « Distributed Checksum Clearinghouse » pour référencer les SPAM. En effet, les serveurs DCC Filter auxquels les utilisateurs peuvent se connecter grâce à des logiciels comme Spamihinilator, ont pour but de référencer les mails qui ont été classés comme des SPAM par des milliers d'utilisateurs. Les bases de référencements qui sont partagées et accessibles via la technologie P2P permettent aux utilisateurs de profiter d'une analyse complète et dynamique des SPAM les plus rencontrés dans le monde.

Par défaut, Spamihilator configure de nombreux serveurs DCC (voir la configuration et l'onglet DCC Filter), libre à vous ensuite d'ajouter / supprimer des serveurs DCC. Vous trouverez d'ailleurs une liste complète des serveurs DCC sur ce site. À noter que pour fonctionner correctement, les serveurs DCC demandent l'ouverture du port UDP 6277 au niveau du pare-feu : si vous avez quelques soucis avec cette technologie, pensez donc à vérifier ce port. Si vous avez mis à jour une ancienne version de Spamihilator sur votre ordinateur, il est parfois nécessaire de désinstaller et de réinstaller complètement le logiciel pour pouvoir exploiter correctement les DCC Filter.

Pour aller plus loin...

00FA000000075793-photo-halte-au-spam.jpg
L'un des autres atouts de Spamihilator réside dans sa possibilité à accueillir des modules (« add-ons »). Ces derniers pourront notamment vous offrir la possibilité de notifier l'arrivée de nouveaux mails ou encore d'améliorer le filtrage. Vous pouvez trouver ces quelques plug-ins en téléchargement sur cette page. Pour ne pas bloquer l'arrivée des listes de distribution auxquelles vous vous êtes abonnés, vous trouverez également dans la configuration de Spamihilator un onglet « groupe de news » dans lequel vous pouvez définir les « expéditeurs autorisés de liste de distribution » qui ne seront donc jamais classés comme des expéditeurs de SPAM.

Sur le même principe, vous pouvez définir quelques adresses emails sûres (comme celle des vos amis) dans la zone expéditeurs / ami. Tout ceci devrait vous aider à vous constituer une solution très efficace contre le Spam, sans pour autant remettre en cause la bonne réception « d'emails normaux ». Maintenant que nous en avons terminé avec cette première partie consacrée au SPAM, il est temps de nous attaquer à un second problème auquel les internautes doivent faire face : je veux bien entendu parler du « phishing ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top