Kodak EasyShare DX6490

26 novembre 2003 à 12h20
0
00062058-photo-logo-kodak.jpg
Kodak n'en finit pas de chambouler son offre d'appareils photos numériques et présente aujourd'hui son nouveau porte étendard sur le segment des appareils haut de gamme à destination du grand public : le DX6490. Pour ce nouveau modèle le géant jaune n'y est pas allé de main morte sur les spécifications en dotant son joujou d'un véritable zoom optique dix fois, d'un écran LCD de 5,6cm de diagonale et d'un capteur CCD de 4 Mégapixels.

Autant de spécifications techniques qui plaident d'emblée en faveur du DX6490 et qui en font un modèle grand public séduisant avec un dernier argument choc : un prix public conseillé de seulement 499€ TTC. Séduisant certes, surtout si les photographies issues du DX6490 sont à la hauteur de la renommée de Kodak !


0000019000062057-photo-kodak-dx6490-vue-1.jpg

Design

Le DX6490 se présente sous la forme d'un appareil assez compact dont les lignes évoquent à n'en pas douter celles d'un modèle reflex. Recouvert d'une robe noire, le dernier né de Kodak surprend par sa forme ramassée et par sa relative légèreté (380 grammes avec la batterie). Son optique est fixe mais se détache, esthétiquement parlant, grâce à son cerclage métallique de couleur argentée. On note à ce propos que Kodak n'a toujours pas opté pour un système d'obturation automatique de l'objectif, il faut donc se contenter du capuchon livré.

La prise en main du DX6490 est très agréable grâce à sa poignée revêtue de caoutchouc. En se saisissant de l'appareil votre index tombe naturellement sur le déclencheur et peut en un mouvement accéder à la molette de sélection, alors que votre pouce reposera sur la commande de zoom. Le sommet de la poignée abrite un insert argenté regroupant, outre le déclencheur, le bouton de réglage du flash, le bouton d'ouverture du flash, le bouton mode et le bouton activant le retardateur ou la prise de vue en rafale. L'appareil intègre un flash d'appoint rétractable qu'il faudra prendre soin d'ouvrir manuellement pour le mettre en route. Précisons que Kodak n'a pas jugé bon d'intégrer une quelconque griffe porte flash sur l'appareil.

L'examen du dos du DX6490 révèle d'excellentes surprises puisqu'on y découvre un impressionnant écran LCD de 5,6cm de diagonale, agrémenté d'un viseur électronique TTL et d'un bouton permettant de basculer l'affichage du viseur numérique à l'écran LCD et inversement. On y trouve également quelques boutons, dont la molette de mise en route et son mini joystick de navigation, au demeurant très agréable à manipuler.

Le flanc droit de l'appareil abrite une trappe dissimulant un logement pour Cartes Mémoire au format Secure Digital (ou MMC) alors que l'on trouve sur le flanc gauche une prise synchro flash, un connecteur USB, une entrée secteur et une sortie vidéo. La base de l'appareil est bien entendu pourvue d'un pas de vis, d'un logement accueillant la batterie Lithium-Ion et d'un connecteur d'extension pour un fonctionnement de l'appareil avec les stations d'impressions EasyShare de Kodak.

0000019000062059-photo-kodak-easyshare-dx6490-vue-2.jpg

Kodak EasyShare DX6490 : Un look sobre mais classieux


La partie technique

00062062-photo-logo-schneider-kreuznach.jpg
Pour ce modèle haut de gamme, les ingénieurs de Kodak se sont vraisemblablement fait plaisir en dotant leur dernier bébé du fin du fin de la technologie, ou presque. Le capteur CCD affiche donc sans complexe une résolution maximale de 4,23 Mégapixels ce qui permet de réaliser des photographies ayant une taille de 2304x1728 pixels soit l'équivalent d'un tirage 50x75cm. Comme on a pu le voir depuis un certain nombre de mois, un gros capteur CCD n'est rien s'il n'est pas couplé à une optique de qualité. C'est là le deuxième atout du DX6490 qui utilise un bloc optique conçu par l'allemand Schneider Kreuznach. Ce fabricant est relativement connu dans le monde de la photographie professionnelle puisque ses objectifs ont pu équiper des appareils mythique tels les Rolleiflex. Kodak a ici sélectionné un objectif Variogon avec une focale exceptionnelle pour un appareil photo numérique de 38-380mm et une ouverture comprise entre F2.8 et F3.7. Autant dire que le zoom du 6490 en séduira plus d'un grâce à sa formidable portée. Au cas où cela ne suffise toujours pas, Kodak a même inclus un zoom numérique trois fois. L'obturateur pourra quant à lui atteindre une vitesse de 1/1000ème de seconde.

0000011800062065-photo-kodak-dx6490-focale-38mm.jpg
0000011800062066-photo-kodak-dx6490-focale-380mm.jpg

Prise de vue en 38mm puis en 380mm depuis le même emplacement


L'appareil est autofocus et effectue en conséquence ses mises au point de manière automatique en recourant à un système hybride censé accélérer les temps de réponse et la qualité de la mise au point dans des conditions de faible éclairage. La prise de vue en macrophotographie est possible lorsque la distance entre l'appareil et le sujet est supérieure à 12cm. L'écran LCD principal du DX6490 offre une diagonale de 5,6cm et peut afficher quelques 153,000 pixels avec une un framerate élevé de 28fps alors que le viseur électronique offre pour sa part une résolution d'environ 180,000 pixels et un réglage dioptrique. Viseur électronique qui soit dit en passant constitue une petite révolution puisque jamais un appareil photo numérique de cette gamme de prix n'avait proposé une véritable visée reflex.

Utilisation

Le Kodak EasyShare DX6490 dispose d'une ergonomie irréprochable tant au niveau de l'agencement des commandes que de la clarté des menus. Pour réaliser des prises de vue, l'appareil offre un mode tout automatique, un mode PASM, et trois modes résultat (pour le sport, les portraits ou les photos de nuit). Lors de la sélection de chacun de ces modes de fonctionnement, l'appareil affiche brièvement ses caractéristiques et il faut saluer le travail de Kodak qui a entièrement francisé les menus de l'appareil. Le mode de prise de vue automatique est bien entendu destiné à la plupart des occasions, mais les amateurs en herbe lui préféreront probablement le fonctionnement PASM qui permet de travailler en mode priorité à l'ouverture, priorité à la vitesse ou en mode manuel. Dans ce dernier mode il est possible de paramétrer soit même la vitesse de l'obturateur et les paramètres du diaphragme, mais il n'est hélas pas question de débrayer le mode autofocus.

En mode PASM, l'appareil propose diverses fonctionnalités avancées et l'on peut agir sur la Balance des blancs en sélectionnant une configuration prédéterminée (lumière du jour, artificielle ou fluorescente) ou bien changer la mesure de l'exposition de manière à l'effectuer sur le sujet ou sur le point central. Le fonctionnement de l'autofocus est également programmable avec au choix une mise au point multizone ou centrale alors que la sensibilité du film peut être ajustée avec les valeurs ISO suivantes : 100, 200, 400 et 800. Il est par ailleurs possible de jouer sur les options de netteté et sur le mode couleur (saturé, neutre, noir et blanc ou sépia). Pour le reste, les fonctionnalités offertes par l'appareil sont courantes, et le menu permet de définir la qualité de stockage des épreuves et d'activer l'horodatage des épreuves. On retrouve naturellement une fonction retardateur, un mode Bracketing et les traditionnelles options de configuration du flash (flash automatique, flash anti yeux rouge, flash forcé et flash désactivé).

En bon gadget moderne, le DX6490 est capable d'enregistrer des séquences vidéo avec une résolution de 320x240 pixels et un frame rate d'une vingtaine d'images par seconde. Le son est par ailleurs intégré au fichier vidéo.


Visualisation des photographies

Comme n'importe quel appareil photo numérique, le DX6490 propose un mode 'Review' qui permet de contempler les photos que vous venez tout juste de prendre. Pour chaque photographie il est possible de se déplacer au sein de l'image et d'effectuer un grossissement (deux ou quatre fois) pour se rapprocher du détail qui vous préoccupe. Le bouton d'information présent sur le dos de l'appareil permet d'afficher les paramètres concernant la prise de vue sélectionnée et chaque photographie peut être supprimée directement depuis l'appareil. Lors de la visualisation de vos photographies, l'écran LCD se montrera particulièrement appréciable tant il semble donner vie à vos photos grâce à sa très bonne définition et à ses dimensions généreuses.

Les fonctions EasyShare propres à Kodak sont bien sûr accessibles depuis l'appareil, ce qui facilite l'impression, l'envoi par email ou la mise en favoris des images déjà stockées sur l'appareil. Précisons qu'il est par ailleurs possible de configurer l'appareil pour qu'il affiche, ou non, un aperçu rapide lors de chaque prise de vue. Pour stocker les photographies, l'appareil est pourvu d'une mémoire fixe non volatile de seulement 16Mo, qu'il faudra absolument compléter par une carte Secure Digital de bonne dimension sous peine d'être vite à court de munitions. Malgré la petite taille de la mémoire interne, l'appareil permet de copier les photos stockées sur une carte mémoire vers la mémoire de l'appareil ou inversement.

Enfin, le DX6490 peut être relié à votre ordinateur via le câble USB livré. Il est alors détecté par Windows XP comme un appareil photo numérique grâce à sa compatibilité avec l'architecture WIA. Vous pouvez alors utiliser l'assistant Microsoft pour récupérer les images stockées sur l'appareil ou installer le logiciel EasyShare livré avec l'appareil. Nous ne reviendrons pas sur le programme EasyShare que nous avons déjà décortiqué lors d'un précédent test d'appareil photo numérique Kodak (voir ici).

0000011800059967-photo-logiciel-kodak-easyshare-2.jpg
0000011800059966-photo-logiciel-kodak-easyshare-1.jpg

Logiciel Kodak EasyShare


Un bundle spartiate

Kodak livre son appareil avec un chargeur, une batterie Li-Ion, un câble vidéo et un câble USB. On trouve également dans la boîte, outre le traditionnel mode d'emploi, une lanière,
un CD-Rom contenant le logiciel EasyShare et un CD-Rom comportant la version électronique du manuel de l'utilisateur.

Les tests de prise de vue

Premier contact, premier émoi, la vue de l'écran du DX6490 fera chavirer bien des cœurs tant il est vrai que la grandeur de l'affichage est appréciable pour effectuer des cadrages précis. L'écran offre une très bonne définition agrémentée d'une bonne fluidité d'affichage, mais il manque parfois de luminosité. Phénomène intéressant, lorsque les conditions de luminosité sont trop mauvaises, l'affichage bascule automatiquement en noir et blanc pour augmenter la détection des bords afin de faciliter le cadrage. Le viseur électronique est lui aussi de très bonne facture et ne souffre d'aucun défaut notable. Lors de la prise de vue, l'un ou l'autre des écrans affiche la qualité actuellement sélectionnée, le mode flash sélectionné et le nombre de photos restantes ainsi que les indications éventuelles ayant trait à l'ouverture et à la vitesse d'obturation.

Le viseur affiche en son centre un réticule pour améliorer le cadrage et nous avons pu constater que les temps de réaction du système de mise au point sont satisfaisants, l'appareil étant particulièrement vif. La course du zoom est également rapide ce qui constitue à n'en pas douter un bon point pour une réactivité accrue. Petit défaut, le délai de prise de vue est un peu élevé et il faut compter quelques trois secondes entre le moment où vous déclenchez la prise de vue et le moment où l'appareil redevient opérationnel.

Avec une telle optique, on aurait pu craindre que l'appareil ne soit particulièrement sensible au moindre tremblement lorsque le zoom est déployé à fond, ce qui n'est fort heureusement pas le cas. Les photographies réalisées avec le zoom sont pour leur part véritablement saisissantes avec en général une très bonne netteté rarement égalée dans le domaine du numérique à ce niveau de prix.

Dans l'ensemble le DX6490 donne toute satisfaction et son optique n'y est sans doute pas étrangère. La définition et la netteté sont généralement au rendez-vous et ce quelque soit les conditions. Seule la qualité de restitution des couleurs peut parfois être prise en défaut avec un manque plus ou moins flagrant de contraste. Bien qu'efficace, le système autofocus s'est avéré un peu lent. Autre petit reproche, le flash aura tendance à écraser un sujet trop proche alors qu'il ne sera pas suffisamment puissant pour illuminer une pièce sombre dans sa globalité.

0000012C00062045-photo-test-kodak-dx6490-sample-1.jpg
0000012C00062046-photo-test-kodak-dx6490-sample-2.jpg
0000012C00062047-photo-test-kodak-dx6490-sample-3.jpg
0000012C00062048-photo-test-kodak-dx6490-sample-4.jpg

0000012C00062049-photo-test-kodak-dx6490-sample-5.jpg
0000012C00062051-photo-test-kodak-dx6490-sample-7.jpg
0000012C00062055-photo-test-kodak-dx6490-sample-8.jpg
0000012C00062052-photo-test-kodak-dx6490-sample-8.jpg

Conclusion

Avec son lot d'invraisemblables fonctionnalités, le Kodak DX6490 était bien parti pour nous séduire. Passé l'émerveillement de la découverte d'un grand écran LCD permettant de réaliser des cadrages confortables, nous nous sommes vraiment fait plaisir avec l'exceptionnelle portée du zoom optique. Disposer d'une focale équivalente à un 380mm sur un appareil photo numérique, est un vrai bonheur surtout lorsque ladite focale est de qualité !

Outre une liberté de cadrage appréciable, une optique de haut vol et un précieux viseur électronique, le DX6490 a finalement achevé de nous convaincre grâce à ses nombreuses options permettant d'agir sur les paramètres de prise de vue et ses programmes résultat. Facile à utiliser, simple et puissant, le DX6490 est un très bon appareil dont les photographies sont d'une qualité tout à fait satisfaisante.

On pourra toutefois lui reprocher l'impossibilité d'effectuer une mise au point manuelle ou la trop faible quantité de mémoire embarquée. Mais malgré ces petits défauts on ne peut que saluer le travail des ingénieurs de Kodak qui ont réussi à concevoir un appareil photo numérique singulier dont le rapport qualité / prix est absolument imbattable.


Kodak EasyShare DX6490

8

Les plus

  • Zoom optique 10x
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Large écran LCD doublé d'un EVF

Les moins

  • Pas de mise au point manuelle
  • Mémoire interne trop étriquée
  • Pas de griffe porte flash

0

Qualité des clichés8

Fonctionnalités7

Facilité d'utilisation9

Rapport qualité/prix10

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Kodak EasyShare DX6490 en test sur Clubic.com
Silent Storm : déjà une extension !
Les disques durs poussent à la discrimination ?
Nouveaux jeux complets en téléchargement
Un mini-PC EPoX en France
FujiFilm FinePix F610 au mois de février
L'Amérique dit non au SPAM
Hannibal reporté au premier trimestre 2004
Microsoft NetMeeting tire sa révérence
Editeur de niveau et mise à jour pour Etherlords 2
Haut de page