L'Histoire de la Demoscene

Farok
01 juin 2000 à 00h17
0

La transition : Du Cracking à la Demo

00044649-photo-demoscene-sowatt-demo.jpg
Un premier problème se présenta aux nouveaux arrivants sur "Demos", c'était le fait qu'il y aie plusieurs continents: "Amigas", "Amstrad", "Ataris" et "Pécé". Le premier et le troisième furent pris d'assaut par les colonisateurs, car ils leurs fournissaient un terrain très pratique dans leurs compétition: Un environnement graphique et musical bien plus évolué que sur "Pécé" et que sur "Amstrad".

Les nouveaux arrivants sur "Démos", n'avaient aucuns problèmes avec les agents de l'APP, en effet, leur activité était tout à fait légale, ce qui leur permettait de se rassembler librement plusieurs fois par an sur le continent "Party" (bien que "Party existe aussi sur "Crak" mais pas officiellement).


"Amiga" et "Atari" étaient proches au niveau des possibilités, mais incompatibles ! C'est pourquoi, chacun s'évertuait à démontrer que son continent était le meilleur de par ses créations graphiques et ses performances techniques.

Cette bataille acharnée dans la démonstration de puissance continentale tourna en faveur de l'Amiga, qui offrait un environnement idéal aux graphistes avec ses multiples coprocesseurs et sa capacité de tourner en "FullScreen"(plein écran), ce qui était théoriquement impossible sur Atari.
Ce problème fut par ailleurs résolu grâce à la persévérance des programmeurs Atari qui avaient pour leur part l'avantage de la performance sonore.

C'est en 13 (1993) que le continent "PéCé" fit parler de lui. En effet, très pauvre graphiquement et musicalement, il avait un atout: L'évolutivité. En effet, au début, privé de son et de vidéo de bonne qualité, il ne réussisait pas à convaincre un grand nombre de DémoMakers.
C'est son architecture de type "Carte Mère, Carte Fille", très évolutive qui lui permis de se retrouver assez rapidement au niveau de "Amiga".

0162000000044648-photo-demoscene-past-demo.jpg
Le continent "PéCé" devint le nouvel Eldorado de "Démos" après des début assez chaotique. Crak fut totalement oublié par les habitants de Démos, bien qu'ils n'en ignoraient pas l'existence. Leur unique idée était de participer régulièrement aux rassemblements ("Party") pour y rencontrer des amis, y faire de nouvelles rencontres et pour y apprendre de nouvelles techniques.

Voici donc comment est apparu cet engouement pour la Démo, nous allons donc maintenant voir comment faire une démo, les outils nécessaires, les différentes parties ainsi que les contraintes techniques.

La réalisation d'une Démo

Il y a deux aspects dans une démo: La réalisation et la créativité (ou " design " dans le jargon de la scène). La partie réalisation est assurée par le programmeur (ou codeur) et la partie créativité par les graphistes et musiciens. A de très rares exceptions près, les démos faites uniquement par des codeurs ne sont que très rarement réussies (Une exception toutefois : La Rox_Rf de Skal une excellent démo réalisée uniquement par un programmeur).

Le plus souvent, c'est le codeur qui bride la démo, en effet, ses routines limitent la créativité des graphistes en étant pas assez rapides.

Les outils pour développer une démo

Les codeurs "purs et durs" se font un devoir de tout coder en Assembleur (comme à la grande époque de la Démo, il y a quelques années). Aujourd'hui la tendance est d'intégrer des routines assembleur dans un code C. En effet, avec l'emprise de Windows, l'utilisation de l'assembleur seul devient de plus en plus complexe.

Les graphistes de la première vague, celle de la 2D, utilisent traditionnellement DeluxePaint (Sur Amiga ou sur PC) mais aujourd'hui la tendance est plutôt d'utiliser PaintShop Pro ou Photoshop sous Windows.
Quand à l'utilisation du scanner comme moyen d'expression artistique, elle est très mal perçue dans le domaine de la démo.

En ce qui concerne la 3D, l'utilisation de Povray ou 3DStudio pour les plus fortunés est monnaie courante. A noter dans ce dernier cas, que le rôle du programmeur est de récupérer les mouvement de l'objets créé par 3D Studio et de les animer en temps réel dans la Démo. Certains groupes ont eux même développé leurs outils de modélisation et d'animation 3D !

Depuis quelques temps de nombreuses Démos tournent (Uniquement ou partiellement) sous Windows.
C'est un des grands débats dans le monde de la scène. En effet utiliser Windows dévie de l'idée originelle de la Démo (Démontrer la puissance d'un Ordinateur et la créativité des créateurs) car dès l'instant où on utilise Windows, on est obligé d'utiliser des librairies (comme DirectDraw, Direct3D, OpenGl…), ce qui implique que les programmeurs se contente de faire appel à des routines au lieux de les programmer !

Certains groupes font 2 versions de la Démo (Une version DOS et une Windows).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
scroll top