Submarine Titans

Par
Le 29 avril 2000
 0
Comme vous le savez le monde des jeux de stratégie temps réel est vraiment impitoyable. Les clones sortent les uns après les autres. Après il devient de plus en plus difficile de faire son choix dans cette jungle de titres. Cependant dans le monde des hardcore gamers, le nombre est restreint. Les rares titres à être joué lors de réseau sont, Starcraft: Broodwar, Total Annihilation, et Age of Kings et pour les fans Command & Conquer 2. Il s'agit bien entendu du panthéon des jeux de stratégie temps réel ou RTS, à succès. Chacun de ces titres ont connu des succès commerciaux retentissants. Mais plus le genre devient éculé, plus il devient difficile de connaître le succès. Et pourtant, c'est le pari de Submarine Titans. Un jeu qui risque fort de faire de l'ombre à des titres comme Total Annihilation et même Broodwar.

Sub 03a
Sub 04a

Une petite tête nucléaire histoire de faire le ménage


Une approche différente


Tout d'abord il faut reconnaître que l'environnement de jeu choisi est vraiment particulier. En effet, le décor des batailles est celui de la mer, les fonds marins et les abysses pour être précis. Là d'un coup ça change un peu la donne car l'eau est un élément qui change beaucoup de données. Non seulement l'eau fournit un "fog of war" naturel, car au fond de la mer, la lumière n'est pas très présente. Mais d'autres facteurs sont à prendre en compte comme le fait que certains projectiles sont plus lent et peuvent être évités, et dernier points, les unités sont principalement des sous-marins.


Conflit sous-marin


Dans ce jeu on dispose de 3 races, les "white sharks" les "black octopi" et les mystérieux "silicons". Le concept des 3 races différentes est basée sur l'approche utilisée dans Starcraft. Comme dans Starcraft le design et le contrôle de chaque race diffère très singulièrement. Chacune de ces races ont des orientations différentes. En effet, les white sharks produisent des unités bas de gammes mais pas chère, et jouent donc sur le nombre. Les black octopi eux bénéficient de sous-marins très avancés technologiquement, et les silicons eux sont vraiment assez défensifs par nature.

Sub 01a
Sub 02a

Les effets d'ombrages sont très propres et le 'fog of war' est tout à fait naturel.


L'interface


L'interface de Submarine Titans utilise les deux boutons de la souris. C'est le clic droit clic gauche. Mais encore mieux, il est possible de paramétrer tous les boutons et les raccourcis clavier. Le système marche comme dans tous les RTS. L'interface semble très propre à première vue. Il est possible de zoomer, et de dézoomer afin d'avoir une vue plus précise ou plus reculée du champ de bataille. Le fait de cliquer sur une unité active tout un panel de boutons qui donne accès aux différents ordres. Une option en vue qui nous choque est le comportement de l'IA rapporté à l'unité. Celle ci est paramétrable. Egalement disponible un menu d'ordre plus avancé comme avec les patrouilles et les ordres plus complexes.

Sub 06a
Sub 05a

Les développements selon les races permettent d'avoir une multitude d'options.



Les nouveautés


C'est le point principal : c'est bien gentil d'être un jeu qui propose à peu près la même chose que la concurrence, mais il faut savoir marquer son territoire et proposer des originalités.
Là Submarine Titans proposent plusieurs choses.

- Une intelligence artificielle sur mesure, adaptée au mode campagne solo aussi bien qu'au mode multijoueurs voir escarmouche. Et on peut la paramétrer et la scripter nous même.

- Des cartes multijoueurs qui acceptent jusqu'à 24 joueurs simultanés. Ca commence à devenir intéressant. La possibilité de sauvegarder des parties multijoueurs et de les reprendre après sans aucun problème.

- Son 3D géré, il permettra de restituer l'ambiance des fonds marins et de permettre aux joueurs de pouvoir également détecter des mouvements de troupes dans le "fog of war".

- Terrain en 3D, malgré son aspect bitmap en 3D isométrique, Submarine Titans gère le terrain en 3 dimensions. Cela permet d'échafauder des tactiques en utilisant les propriétés de l'eau, et des fonds marins pour se cacher dans les ombres.

- Les ombres sont gérées également sur tous les objets présent dans le jeu.

- Des unités supplémentaires seront téléchargeables après la sortie du jeu. Celle ci seront fait par les développeurs en tenant compte du feedback des joueurs.

- Un éditeur de carte complet.

- 3 résolutions supportées en 24 bits, de 640x480 jusqu'à 1024x 768.

- Toutes les touches de raccourcis sont paramétrables.

Techniquement, le jeu n'est pas hallucinant, mais cependant il est doté de très nombreux détails. Les explosions sont bien fichues avec pleins de débris qui volent. La faune au fond de la mer est présente dans le décor. On peut apercevoir les traînées de bulles des sous marins et des projectiles tels que les torpilles. L'animation est bien faite et très détaillées un peu comme dans TA et Starcraft. Le décors est sujet aux ombrages et illuminations dynamiques.


Première impression


Sans être révolutionnaire, Submarine Titans n'en demeure pas moins passionnant à jouer. J'ai retrouvé des sensations à cheval entre TA et Starcraft. Le fait de jouer sous l'eau, et de disposer de pas mal d'unités, sans oublier l'interface et l'IA paramétrable ajoute beaucoup de piment. Le jeu est plus stratégique selon les races, mais globalement il est aussi voire plus stratégique que Broodwar. Et la cerise sur le gâteau c'est vraiment le mode multijoueurs à 24 personnes. Pour moi Submarine Titans sans jeter un pavé dans la marre comme pourrait le faire un HomeWorld ou Sacrifice, reste un à première vue, un excellent titre avec des bases très saines et solides.

Sub 08a
Sub 09a

Sub 10a
Sub 07a

Aperçu des 3 races et des batailles qui font rages dans le fond des océans.
Modifié le 19/09/2018 à 16h43
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top