Laval Virtual : la réalité virtuelle s'expose

Anne Baudry et Clément Milker
21 avril 2008 à 11h05
0

Total Immersion : quand des objets du quotidien prennent vie

000000B401280880-photo-laval-virtual-total-immersion.jpg
Une boîte de Lego dont le produit prend brusquement vie et des accessoires (lunettes et chapeau) qui jaillissent d'un miroir magique sont autant de phénomènes curieux que l'on peut observer sur le stand de Total Immersion.

Comment la réalité virtuelle peut-elle ainsi se matérialiser de façon très concrète via des objets du quotidien ? Pour répondre à cette question, il suffit de se rapporter au cœur de métier de Total Immersion - la réalité augmentée -, c'est à dire les techniques d'enrichissement d'un objet au moyen de données 3D. Cet enrichissement peut prendre la forme d'une image 3D, d'une animation ou encore d'un clip vidéo qui viennent se superposer sur l'image en suivant un scénario pré-établi. Deux solutions de tracking étaient visibles sur le stand de Total Immersion, faisant chacune appel à un modèle de référence spécifique : une surface plane dans le premier cas, une forme de visage dans le second.

Quand une surface plane s'anime

Pour « tracker » un objet, il faut d'abord caractériser l'image de référence (qui devra être assez riche, comme l'est la boîte de Lego montrée dans l'animation), puis définir ce que l'on souhaite mettre dessus. Cette image de référence est ensuite détectée par la caméra qui appelle le scénario prédéfini. Pour une brochure double-page telle que celle qui est montrée dans la vidéo, il faut compter deux à trois semaines de travail (modélisation, intégration des animations puis réglages sur place).



Parmi ses clients, Total Immersion compte le Futuroscope de Poitiers pour lequel elle a développé la partie logicielle de l'animation « Les animaux du futur ». Les technologies de tracking et de réalité augmentée peuvent également trouver des applications dans le domaine de l'événementiel, avec par exemple une personne équipée d'un flipboard sur lequel on rajoute des informations et des chiffres. A plus longue échéance, une autre application pourra consister à disposer des bornes dans les supermarchés de façon à délivrer plus d'informations sur le produit (remises éventuelles, prix, précautions d'utilisation...). Pourquoi ne pas imaginer, également, les internautes que nous sommes, accédant au moyen d'une simple webcam devant laquelle on placera le produit, à son guide d'utilisation, aux fiches techniques des différentes versions, etc. ?

Miroir, mon beau miroir...

La seconde animation du stand se base sur la reconnaissance des visages. Dès qu'une personne se présente devant le « miroir magique », elle se voit aussitôt affublée d'un accessoire de type lunette ou chapeau qui la suivra dans ses déplacements. Pour faire cesser l'animation, il suffit de passer la main devant son visage. De cette façon, le tracking s'interrompt pour reprendre ensuite sous une nouvelle forme : choixpeau magique, casque de légionnaire...

00FA000001280876-photo-laval-virtual-total-immersion.jpg
00FA000001280874-photo-laval-virtual-total-immersion.jpg
00FA000001280878-photo-laval-virtual-total-immersion.jpg

Lorsque le miroir magique repère un visage (sa forme de référence), il l'agrémente d'un accessoire. Pour faire cesser l'animation et passer à la suivante, il faut passer les mains devant son visage de façon à interrompre le tracking
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top