Vidéotuto : reveillez et contrôlez un PC à distance !

02 avril 2008 à 22h32
0

Réveillez votre machine et contrôlez-la à distance !

Prendre le contrôle d'un PC via Internet, c'est bien, le démarrer à distance, c'est encore mieux ! Les deux vidéos que nous vous proposons vous donneront une idée des différentes étapes nécessaires à la réalisation de ces deux actions.

00A0000001051020-photo.jpg
La prise de main à distance pourra s'avérer utile dans le cadre d'un usage personnel, ou pour venir en aide à ses proches. Cette fois c'est sûr, vous ne perdrez plus vos soirées en réalisant des dépannages téléphoniques à l'aveugle. Qui a dit que l'on n'était jamais mieux servi que par soi-même ?

Le démarrage à distance est encore plus spectaculaire. Grâce au WOW, il est tout à fait possible de démarrer une machine totalement éteinte en envoyant une information depuis Internet ! L'époque où vous laissiez constamment votre PC allumé pour accéder à vos documents est peut-être bientôt révolue...


Vidéo-tuto #1 : le contrôle à distance


  • Le premier cas concret retrace les étapes d'une prise de mains à distance via Logmein, et s'achève par l'extinction de la machine de test.



Vidéo-tuto #2 : le démarrage distant


  • Dans cette seconde vidéo, nous vous démontrerons qu'il est tout à fait possible de démarrer un PC totalement éteint en utilisant le Wake On Wan !





Quelques conseils réussir votre Wake On Lan

0096000001050996-photo.jpg

Sommaire

+Comment obtenir l'adresse Mac de la carte réseau du PC à réveiller ?

Comment obtenir l'adresse Mac de la carte réseau du PC à réveiller ?


Pourquoi est-il indispensable de connaitre l'adresse MAC du PC que vous souhaitez réveiller ? Simplement parce que par la force des choses, une machine éteinte ne peut pas avoir d'IP. Cet adressage fonctionne uniquement lorsque la couche réseau - et donc, le système d'exploitation - sont actifs. A l'inverse, l'adresse MAC correspond à un identifiant matériel indépendant de tout fonctionnement logiciel.




C'est précisément sur ce point que s'appuie le procédé du réveil à distance. L'information de démarrage est envoyée à toutes les machines du réseau local, mais elle réveillera uniquement le PC dont l'adresse MAC correspond à celle que vous avez renseignée.

Voici comment procéder pour obtenir l'adresse MAC de votre carte réseau :

00737852-photo.jpg

(A) Cliquez sur Démarrer et tapez «CMD» (ou Démarrer, Exécuter et CMD sous Windows XP) et validez en pressant sur la touche «Enter».

012C000001051024-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(B) Dans l'invité de commande, tapez «ipconfig /all» (n'oubliez pas l'espace), puis validez en pressant sur la touche «Enter».
(C) Dans la rubrique «Carte Ethernet Connexion...», vous devriez trouver l'adresse MAC de votre carte réseau.

014A000001051026-photo.jpg
     
014A000001051028-photo.jpg


Remarque : Attention, si vous avez également une carte Wi-Fi et / ou un dongle Bluetooth et / ou PDA Windows Mobile, toutes les adresses MAC de ces appareils apparaitront dans ce listing. Notez uniquement celle qui correspond à votre carte réseau filaire.

A quoi peut bien ressembler l'option Wake On Lan dans le BIOS ?


En fonction des BIOS, l'option de démarrage à distance pourra prendre plusieurs formes différentes. Pas de panique, dans la grande majorité des cas, vous devriez la trouver dans la rubrique «Power Management».

014A000001050994-photo.jpg
     
014A000001051038-photo.jpg


Quelques conseils en cas de problèmes :


  • Certains ordinateurs peuvent uniquement être démarrés s'ils ont été placés en veille ou en veille prolongée (rare).
  • Parfois, il est nécessaire de modifier les paramètres RWU ARP de la carte réseau (lorsqu'ils sont disponibles).
  • Si vous avez débranché votre ordinateur récemment, il peut être nécessaire de lancer un cycle de démarrage / extinction pour que le Wake on Lan fonctionne.
  • En cas de soucis, n'oubliez pas d'utiliser Wake on Lan Monitor/Sniffer pour vous assurer que le paquet magique parvient bien à arriver jusqu'à votre machine.
  • Lors de vos essais locaux, dans la mesure du possible, débranchez le câble qui apporte la connexion Web (provenant du routeur). Dans l'idéal, connectez simplement les deux PC ensemble. Il n'est pas rare que le routeur «s'accapare» le paquet magique.

Le matériel nécessaire


Pour démarrer une machine via Internet (Wake on Wan), il est indispensable de réunir l'ensemble des prérequis matériels. Vous devrez donc disposer :
  • D'une carte réseau ou d'une carte mère équipée d'une carte réseau compatible avec le Wake On Lan
  • D'un routeur ou d'une Box capable d'acheminer le paquet magique (information de démarrage) vers la machine cible.
  • D'un second PC pour démarrer la première (ça aide).
  • D'une bonne dose de patience.
  • Votre machine devra être reliée à un réseau filaire (en non Wi-Fi).
  • Vous devrez connaître votre adresse IP publique, ou utiliser un service de redirection (comme DynDns.com).

Quelques liens utiles :


Paramétrer un routeur pour laisser passer le paquet magique

Principe de l'opération (commun à tous les routeurs)

0064000001000626-photo-wrt584g.jpg
Pour démarrer une machine depuis Internet, il faudra parvenir à passer le cap d'un périphérique critique. Si votre routeur n'est pas en mesure d'acheminer l'information de démarrage vers la machine cible, il n'y a aucune chance que vous parveniez à mettre en place votre WOW. Le but du jeu consiste donc à paramétrer le routeur de manière à ce qu'il transmettre le paquet magique à toutes les machines du réseau local. Bien sûr, seul le PC dont l'adresse mac correspond à celle que vous avez renseignée sera en mesure de démarrer.


Routeur incompatibles : une autre possibilité ?

005F000000511897-photo-manchot-linux-logiciel-libre-open-source.jpg
Si votre routeur bloque l'information de démarrage, il existe peut-être une alternative au rachat pur et simple d'un modèle compatible. Avec un peu (beaucoup) de chance, il est possible que vous parveniez à mettre la main sur un firmware non officiel intégrant une option de Wake On Lan. Ces micrologiciels alternatifs sont développés par des passionnés désireux de débloquer les fonctionnalités sur lesquels les constructeurs font généralement l'impasse. Si votre routeur est basé sur un noyau Linux (cas du wrt54g, par exemple), il y a de fortes chances pour que vous parveniez à trouver votre bonheur. Dans le cas contraire, ne désespérez pas, notre tuto vidéo prouve que les firmwares alternatifs ne sont pas réservés aux appareils basés sur Linux.

012C000001052490-photo.jpg
Exemple d'appareil proposant une option "Wake On Lan" (Linksys WRT54G Flashé avec DD-WRT)


Avant de commencer à paramétrer l'acheminement du paquet magique

Avant même de vous lancer dans les étapes de paramétrage décisives de votre routeur (acheminement du paquet magique), assurez-vous de pouvoir respecter la règle numéro un. Pour pouvoir réveiller une machine de votre réseau local depuis Internet, vous devrez impérativement connaître l'adresse IP publique de votre routeur. Si cette IP est dite «statique» (cas des connexions dégroupées), ceci ne devrait pas vous poser de problèmes. En revanche, si cette adresse change à chaque déconnexion, vous devrez impérativement utiliser une redirection de DNS (voir photo d'écran ci-dessous). Vous trouverez généralement cette option dans une rubrique appelée «DNS Dynamique». Dans la pratique, votre adresse de redirection (du type http://monadresse.dyndns.org) vous permettra d'atteindre votre adresse dynamique.

Remarque : L'utilisation d'un service de redirection passe obligatoirement par la création d'un compte.


0190000001051040-photo.jpg



Tutoriel type (sous réserve de compatibilité avec votre routeur)

Paradoxalement, si votre routeur est relativement basique, il y a de fortes chances pour que cette astuce fonctionne. Dans votre appareil cherchez une option nommée «Virtual server» ou «Port forwarding ». Dans d'autres cas, il sera possible de trouver votre bonheur dans les règles du pare-feu. Il n'existe pas de règle absolue. Consultez la notice d'utilisation de votre appareil pour de plus amples informations.

0190000001051042-photo.jpg


Après avoir trouvé cette rubrique, vous pourrez renseigner les paramètres désirés. Rappelez-vous, le but du jeu consiste à envoyer l'information de démarrage (paquet magique) sur l'ensemble du réseau. On associera donc un port entrant (2304 dans notre exemple, mais vous pourrez utilisez le port de votre choix) à une adresse de brodcast (adresse locale se terminant par .255)

Après avoir validé ces modifications, rendez- vous sur ce site pour procéder à votre premier essai. La machine se réveille ? Parfait. Sinon, allumez votre PC et utilisez Wake on Lan Monitor/Sniffer pour savoir si le paquet magique parvient à passer le cap du routeur. Vous parvenez à détecter l'information ? Votre routeur est compatible. Sinon partez à la recherche d'un firmware alternatif, ou orientez-vous vers un autre appareil.

Paramétrer une Freebox pour laisser passer le paquet magique

Principe de l'opération (commun à tous les routeurs)

006E000000697344-photo-logo-free-et-freebox.jpg
Pour démarrer une machine depuis Internet, il faudra parvenir à passer le cap de votre modem-routeur. Si vous ne parvenez pas à faire passer l'information de démarrage au travers de votre Freebox, il n'y a aucune chance que vous soyez en mesure de mettre en place votre WOW. Le but du jeu consiste donc à paramétrer cet appareil de manière à ce qu'il transmette le paquet magique à toutes les machines du réseau local. Bien sûr, seul le PC dont l'adresse mac correspond à celle que vous avez renseignée sera en mesure de démarrer.

Contrairement aux modems classiques qui sont compatibles avec le WOW, ou non, les Freebox réservent souvent de nombreuses surprises... En écumant les forums, on s'aperçoit que la mise en place d'un démarrage distant (chez Free) est souvent accompagnée d'un caractère aléatoire dont on se passerait volontiers. D'une personne à l'autre, un même paramétrage pourra s'avérer concluant, ou non. Notre tutoriel reprendra donc les réglages de base. A vous d'adapter la recette de manière à faire prendre la mixture (n'hésitez pas à vous faire aider dans le topic attaché à cet article).


Freebox incompatible : une autre possibilité ? (pour les utilisateurs avancés)

Vous avez testé tous les paramètres possibles et imaginables, mais votre Freebox refuse toujours d'acheminer l'information de démarrage ? Il ne vous reste plus que trois solutions alternatives (relativement contraignantes, avouons-le) :

Cas numéro 1 : Basculez votre Freebox en mode modem simple et reliez-la à un routeur compatible avec le WOL. Dans ce cas, un nouveau problème risque de se poser : dites adieu aux services TV et au poste téléphonique fixe illimité.

Cas numéro 2 : Laissez votre Freebox en mode routeur et redirigez un port vers un matériel réseau équipé d'une interface d'administration proposant une option de Wake On Lan. Certains points d'accès Wi-Fi BeWan intègrent cette fonctionnalité. Vous la trouverez également dans l'interface d'administration d'un WRT54g flashé avec un firmware DD-WRT (par exemple). Il ne vous restera alors qu'à atteindre cette interface de l'extérieur de votre réseau pour démarrer la ou les machines souhaitées.

Cas numéro 3 : Ce cas de figure vous obligera à laisser une machine constamment allumée (le WOW perdra donc une grande partie de son intérêt). Laissez votre Freebox en mode routeur. Installez LogMeIn (par exemple) et Wake on Lan sur la «machine passerelle». Il ne vous reste plus qu'à prendre le contrôle de ce PC pour lancer le démarrage des postes souhaités.

012C000001052490-photo.jpg
Exemple d'appareil proposant une option "Wake On Lan" (Linksys WRT54G Flashé avec DD-WRT)



Tutoriel type

(A) Rendez-vous sur l'interface d'administration de votre Freebox.
(B) Cliquez sur «Fonctionnalités optionnelles...»



0190000001051006-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(C) Cliquez sur «Configurer» (la fonction routeur)

0190000001051010-photo.jpg



00737852-photo.jpg


(D) Assurez-vous que le mode routeur de votre Freebox soit bien activé (la case «Vous souhaitez activer ce service» doit être cochée).
(E) Cochez la case «Proxy WOL (Wake On Lan) activé»

0190000001051014-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(F) En bas de page, cherchez l'option «Baux DHCP permanents». Renseignez l'adresse IP de PC à réveiller et surtout, son adresse MAC. Pour connaitre l'adresse MAC de la carte réseau du PC en question, référez-vous à ce chapitre.


0190000001051018-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(G) Redémarrez votre Freebox pour activer ces modifications.
(H) Pour savoir si la manipulation a fonctionné, rendez- vous sur ce site pour procéder à votre premier essai. La machine se réveille ? Parfait. Sinon, allumez votre PC et utilisez Wake on Lan Monitor/Sniffer pour savoir si le paquet magique parvient à passer le cap du routeur. Si vous parvenez à détecter l'information de démarrage, cela signifie que le problème provient de votre machine. Dans le cas contraire, orientez-vous vers une solution de repli (voir paragraphe intitulé « Freebox incompatible : une autre possibilité ? »).

Paramétrer une Neuf Box pour laisser passer le paquet magique

Remarque : Les deux premiers paragraphes reprennent les explications données dans le chapitre consacré aux Freebox.

Principe de l'opération (commun à tous les routeurs)

008C000000892702-photo-neufbox.jpg
Pour démarrer une machine depuis Internet, il faudra parvenir à passer le cap de votre modem-routeur. Si vous ne parvenez faire acheminer l'information de démarrage au travers de votre Neuf Box, il n'y a aucune chance que vous soyez en mesure de mettre en place votre WOW. Le but du jeu consiste donc à paramétrer cet appareil de manière à ce qu'il transmette le paquet magique à toutes les machines du réseau local. Bien sûr, seul le PC dont l'adresse mac correspond à celle que vous avez renseignée sera en mesure de démarrer.

Au cours du précédent chapitre, nous avons mis en évidence le fait que les Freebox pouvaient se comporter de façon aléatoire avec le Wake On Lan. Malheureusement, cette règle est à nouveau de mise avec le modem-routeur fétiche de Neuf Telecom. D'un réseau à l'autre, un même paramétrage pourra s'avérer concluant, ou non. Notre tutoriel reprendra donc les réglages de base. A vous d'adapter la recette de manière à faire prendre la mixture (n'hésitez pas à vous faire aider dans le topic attaché à cet article).

Neuf Box incompatible : une autre possibilité ? (pour les utilisateurs avancés)

Vous avez testé tous les paramètres possibles et imaginables, mais votre Neuf Box refuse toujours d'acheminer l'information de démarrage ? Il ne vous reste plus que trois solutions alternatives (relativement contraignantes, avouons-le) :

Cas numéro 1 : Basculez votre Neuf Box en mode modem simple et reliez-la à un routeur compatible avec le WOL. Dans ce cas, un nouveau problème risque de se poser : dites adieu aux services TV et au poste téléphonique fixe illimité.

Cas numéro 2 : Laissez votre Neuf Box en mode routeur et redirigez un port vers un matériel réseau équipé d'une interface d'administration proposant une option de Wake On Lan. Certains points d'accès Wi-Fi BeWan intègrent cette fonctionnalité. Vous la trouverez également dans l'interface Web d'un WRT54g flashé avec un firmware DD-WRT (par exemple). Il ne vous restera alors qu'à atteindre cette interface pour démarrer la ou les machines souhaitées.

Cas numéro 3 : Ce cas de figure vous obligera à laisser une machine constamment allumée (le WOW perdra donc une grande partie de son intérêt). Laissez votre Neuf Box en mode routeur. Installez LogMeIn (par exemple) et Wake on Lan sur la «machine passerelle». Il ne vous restera plus qu'à contrôler cet ordinateur à distance pour lancer le démarrage des PC souhaités.

012C000001052490-photo.jpg
Exemple d'appareil proposant une option "Wake On Lan" (Linksys WRT54G Flashé avec DD-WRT)


Tutoriel type



(A) Rendez-vous sur l'interface d'administration de votre Neuf Box en tapant l'adresse suivante : 192.168.1.1 (par défaut) .
(B) Paramétrez une adresse statique correspondant à la machine que vous souhaitez démarrer.

0190000001051030-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(C) Dans la rubrique «NAT» , redirigez un port (9 dans notre exemple) vers l'adresse IP que vous avez renseignée dans l'étape précédente.

0190000001051032-photo.jpg


00737852-photo.jpg


(D) Pour savoir si la manipulation a fonctionné, rendez- vous sur ce site pour procéder à votre premier essai. La machine se réveille ? Parfait. Sinon, allumez votre PC et utilisez Wake on Lan Monitor/Sniffer pour savoir si le paquet magique parvient à passer le cap du routeur. Si vous parvenez à détecter l'information de démarrage, cela signifie que le problème provient de votre machine. Dans le cas contraire, orientez-vous vers une solution de repli (voir paragraphe intitulé « Neuf Box incompatibles : une autre possibilité ? »).
Modifié le 18/09/2018 à 14h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Recalbox débarque sur les dernières consoles portables de Hardkernel
Pokémon : les remakes de Diamant / Perle et un action-RPG inédit annoncés
Soldes : les meilleures offres high-tech chez Amazon et Cdiscount
Le forfait mobile B&You 5 Go à moins de 5€ est de retour ce week-end !
Test Cambridge Audio Melomania Touch : des intras encore un peu plus convaincants
L'opérateur RED by SFR va à l'essentiel avec son forfait 5 Go à prix mini !
Spotify va vous permettre de trier vos chansons par genre ou par humeur
Brave annonce de nouvelles fonctionnalités pour accélérer l’adoption des crypto-monnaies
Soldes Cdiscount : cette TV Continental 50
Neurodeck, le jeu de deckbuilding toulousain sur la santé mentale, prend date sur PC et Nintendo Switch
Haut de page