DRM : Paramount intègre Ultraviolet à ses films en téléchargement définitif

25 janvier 2012 à 15h44
0
00FA000003894548-photo-ultraviolet.jpg
Après Warner, c'est au tour de Paramount d'annoncer l'intégration du DRM Ultraviolet dans certains de ses produits à destination des USA. Mais à l'inverse de Warner qui a commencé par l'intégrer dans ses Blu-ray, le studio désire se concentrer en premier lieu sur le dématérialisé... et ne fait pas de cadeau sur les prix.

L'adoption du DRM Ultraviolet par les studios et les constructeurs avance très doucement, mais surement : après l'annonce de l'arrivée de lecteurs de Blu-ray Samsung intégrant l'interface du verrou numérique dans le courant de l'année sur le marché américain, et la signature d'un partenariat entre Amazon et Warner, c'est Paramount qui l'adope aujourd'hui.

Mais le studio Hollywoodien désire visiblement se concentrer sur le dématérialisé avant d'envisager l'intégration du DRM sur ses Blu-ray : c'est donc sur ses films proposés en « téléchargement définitif » que Paramount annonce intégrer le DRM dès aujourd'hui sur son site dédié Paramount Films.

Un service qui affiche clairement ses limites

Les internautes américains adopteront-ils ce procédé ? Rien n'est moins sûr, car il s'avère très restrictif, bien plus que dans le cadre de l'achat d'un Blu-ray intégrant Ultraviolet. En pratique, le système de vente proposé par Paramount nécessite l'obligation de posséder un « casier numérique », c'est à dire un compte Ultraviolet. Une fois le film acheté, il est directement associé à ce compte, qui stocke tous les médias liés à ce dernier : une démarche qui va dans le sens du crédo du DRM, qui est « buy once, play anywhere » (achetez une fois, visionnez partout). L'acheteur peut donc télécharger le fichier sur son ordinateur, mais ce dernier reste accessible sur serveur distant.

0258000004900286-photo-uv-promo.jpg

La contrepartie est double à l'heure actuelle : d'une part, s'il est effectivement possible de visionner le film sur d'autres plateformes, il faut, dans ce cas, passer par du matériel ou une application compatible. Aujourd'hui, les plateformes dans ce cas se comptent sur les doigts d'une main. D'un point de vue matériel connecté disposant de l'interface Ultraviolet, l'offre est quasi-nulle et, côté applications, seul iOS dispose du nécessaire, comme le souligne d'ailleurs Paramount. Le streaming est d'ailleurs un passage obligé sur toute autre plateforme que le PC.

D'autre part, l'élément bloquant de l'offre de Paramount, c'est le prix : 12,99 dollars pour la version SD et 19,99 dollars pour la version HD de la soixantaine de films proposés actuellement. Si on compte quelques films récents dans le catalogue - inaccessible en dehors des USA - beaucoup de titres, comme Braveheart, se trouvent à des tarifs bien moins élevés, même en Blu-ray standard.

Avec de tels tarifs et un service à l'heure actuelle très limité, on est en droit de se demander si les différents acteurs de l'industrie qui adoptent l'Ultraviolet ont réellement un espoir de convaincre les consommateurs américains. Le DRM, qui s'appuie sur la promesse d'un contenu lisible sur tous les écrans alors que les plateformes matérielles ne suivent pas semble de plus en plus s'inscrire dans un cercle vicieux, à l'heure où la question des offres légales en matière de contenu fait débat. Reste à savoir quelles stratégie adopteront les quatre autres majors à avoir adopté l'Ultraviolet : Lionsgate Entertainment, Sony Pictures Entertainment, Twentieth Century Fox et Universal Pictures.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top