Le pirate qui a dérobé 600 millions en crypto-monnaies s'est vu offrir un emploi par l'entreprise volée

20 août 2021 à 17h30
16

Poly Network, la plateforme qui avait perdu plus de 600 millions de dollars en crypto-monnaie dans une attaque informatique, a décidé d'offrir un job à son hacker.

La plateforme lui offre également 500 000 $ en « bug bounty », pour le récompenser de sa découverte, tout en continuant à lui demander de rendre le reste des fonds qu'il a toujours en sa possession.

Un bug bounty et un job offert au pirate crypto

Après avoir réussi à dérober l'équivalent de plus de 600 millions de dollars grâce à une vulnérabilité présente sur la plateforme crypto Poly Network, le hacker avait, de façon surprenante, décidé de rendre une partie des fonds très rapidement. Quant à la raison de son geste, plusieurs hypothèses existent : était-ce à cause de la difficulté à blanchir autant d'argent ? Ou parce qu'il avait commis une erreur qui avait compromis son identité, comme l'a déclaré Slowmist qui avait récupéré des informations à son sujet ? À moins que ce n'eut été, comme il l'a lui-même déclaré, un piratage « éthique », pour souligner les vulnérabilités du projet ?

Poly Network a décidé de croire en la troisième hypothèse, en tout cas publiquement, puisque l'entreprise a décidé d'offrir un job de conseiller en chef de la sécurité à celui qu'elle appelle « Mr White Hat », en référence au terme qui désigne un hacker éthique . Elle affirme également avoir l'intention de transférer 500 000 $ sur l'adresse d'un portefeuille de crypto-monnaie de son choix, même s'il a déjà refusé la récompense par le passé, tout en continuant de lui assurer qu'il ne serait pas poursuivi en justice.

200 millions de dollars toujours bloqués sur un compte

Le pirate n'a toujours répondu à cette offre et continue de bloquer le retour de 200 millions de dollars. La somme est sur un compte joint, qui nécessite deux clés pour y accéder. L'une d'entre elles est entre les mains de Poly Network pendant que l'autre est toujours détenue par l'attaquant. L'entreprise, en plus de noyer le hacker sous les récompenses, les propositions et les compliments, continue de plaider pour que celui-ci leur communique sa clé, afin de pouvoir retourner les fonds à ses clients le plus vite possible.

Dans son communiqué, elle indique être en discussion constante avec lui, le tenant au courant de l'avancée de la refonte de son système et de son travail avec plusieurs organisations spécialisées dans la sécurité informatique. Il est possible qu'il décide donc d'attendre la mise en place de toutes les mesures nécessaires pour rendre les fonds restants, ce qui n'arrange pas l'entreprise, qui cherche à recommencer son activité le plus vite possible.

Source : Softpedia News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour le régulateur US, les cryptos ne sont pas une monnaie pérenne et les stablecoins sont des jetons de casino
Pokmi, une plateforme NFT de contenu pour adultes française lève 9 millions d’euros
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
La plateforme FTX lance sa marketplace de NFT et en vend (cher) un (moche) de son cru
MS Satoshi : 3 hommes et 1 bateau, ou l’utopie flottante au pays des crypto-monnaies
Les services de prêt de crypto entre particuliers dans le viseur du régulateur américain ?
Après le Salvador, au tour du Panama d'envisager de donner cours légal au bitcoin
L'impact écologique de l'exploitation du Bitcoin à nouveau pointé du doigt
Les nouveaux
Le Bitcoin (BTC) devient une monnaie officielle au Salvador (mais les Salvadoriens sont sceptiques)
Haut de page