Les Bahamas lancent le Sand Dollar, la première cryptomonnaie de banque centrale au monde

21 octobre 2020 à 17h16
5
bahamas

Après plus d’un an de test, les Bahamas lancent officiellement leur monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

L’objectif est de faciliter les paiements numériques au sein de l’archipel.

Lancement officiel d’une monnaie numérique

La Banque centrale des Bahamas a officiellement lancé sa cryptomonnaie nationale. Avant de se lancer, le pays a réalisé des tests pendant plus d’un an, sur les îles d’Exuma et d’Abaco.

La monnaie numérique baptisée Sand Dollar est adossée au dollar des Bahamas, lui-même rattaché au dollar américain. C’est le premier lancement officiel d’une cryptomonnaie de banque centrale au monde.

La première phase du déploiement prévoit que des acteurs du secteur privé, tels que les banques et les organismes de crédit, préparent des contrôles de conformité pour l’ouverture des portefeuilles des particuliers et des entreprises. Environ 385 000 citoyens sont concernés, peuvent désormais ouvrir un compte « Sand Project » et réaliser des transactions en crypto-monnaie.

La banque centrale des Bahamas affirme que le Sand Dollar permettra d'améliorer le système de paiement existant du pays, notamment en facilitant les paiements effectués sur les îles les plus éloignées, qui jouent un rôle essentiel dans l’économie - pour rappel, le pays est en effet composé de centaines d’îles.

Vers une adoption plus large ?

S'il est réalisé à échelle raisonnable, compte tenu de la superficie et de la densité de population du pays, le projet place les Bahamas en tête de la course à la création d’une monnaie numérique de banque centrale.

Les crypto-monnaies soutenues par des états représentent un sujet brûlant cette année. La Chine, par exemple, semble être sur le point de lancer son yuan numérique. D’autres, comme les États-Unis, la Russie ou l’Europe examinent aussi le lancement de leurs cryptomonnaies respectives.

Selon un rapport publié par la Banque des règlement internationaux , plus de 80 % des banques centrales du monde effectuent aujourd'hui des recherches sur les monnaies numériques. Toutefois, peu d’entre elles se sont approchées du stade de développement des Bahamas.

Notons que si le Sand Dollar rencontre un franc succès, alors l’initiative pourrait s’étendre à l’ensemble des Caraïbes.

Source : Cointelegraph

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
BricoleurDuDimanche83
Crypto monnaie traçable… donc aucun intérêt
cirdan
Sympa le visuel d’Atlantis
PsykotropyK
Clair, tellement plus utile une devise intraçable. C’est chiant d’être tracé après tu ne peux plus blanchir tranquillement ton fric, contribuer au financement occulte de ton organisation criminelle préférée ou financer un groupe terroriste.<br /> Et quel honte surtout que lorsque tu paye en carte, ton compte en banque ose afficher chez quel marchand la transaction a eu lieu. Non mais!
FrAxXx
AhOuais
Trop de clichés…<br /> Le premier financeur du terrorisme et du blanchiment d’argent en général c’est le dollar, pas le Monero et encore moins le Bitcoin !..
PsykotropyK
Oui et donc? C’est un peu comme un voleur de sac a main qui viendrait expliquer que comme y’a des mecs qui braquent des banques il faut le laisser tranquille.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La pandémie profite à Snapchat et à ses fondateurs qui viennent de se partager 2,7 milliards de dollars
iPhone 12 : la 5G oui, mais pas en double SIM
Vente flash Apple : les AirPods Pro chutent à moins de 185€ avec ce code promo
Google en justice : Mozilla ne veut pas être un dommage collatéral d'une éventuelle sanction
Bon Plan pCloud : l'offre de stockage en ligne premium 500Go à -65%
Pas moins de 6 nouveaux écrans gaming chez Acer, le G-Sync en bonne place
Bon plan : la carte mémoire SanDisk Extreme 128 Go + adaptateur SD à moins de 18€
Bon plan Amazon : chute de prix sur le chargeur Aukey Omnia
Abonnés Netflix : le nombre de recrutements en nette baisse au dernier trimestre
La Dacia Spring électrique, sous la barre des 15 000 € en France ?
Haut de page