Bruno Le Maire veut réguler le financement du terrorisme en crypto-monnaies

19 octobre 2020 à 12h21
20

Le récent assassinat du professeur Samuel Paty relance le débat autour du financement du terrorisme par les cryptomonnaies.

Des propositions vont bientôt être soumises au ministre de l'Intérieur, au Premier ministre et au Président de la République afin de mieux contrôler le financement de réseaux islamistes.

Surveiller les sources de financement opaques

Invité de l’émission Dimanche en politique du 18 octobre, Bruno Le Maire a évoqué l’enjeu du financement du terrorisme islamiste via les cryptomonnaies.

« Il y a aujourd’hui un problème de financement d’un certain nombre d’associations ou de réseaux islamistes sur lesquels je pense nous devons et nous pouvons mieux faire », a indiqué le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Des propositions seront faites pour « renforcer le contrôle des flux financiers », et tout particulièrement en ce qui concerne les cryptomonnaies.

Cette prise de position intervient deux jours après l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine. Prise en main par le procureur national antiterroriste, l’enquête cherche à mettre en lumière les liens entre l’assaillant et les réseaux islamistes présents sur le sol français.

Cryptomonnaies : les menaces fantômes ?

La semaine dernière, la Banque centrale européenne (BCE) a lancé une consultation dans les pays de la zone euro concernant l'éventuel futur euro numérique. Comme les autres cryptomonnaies, l’euro numérique reposerait sur la Blockchain. Il permettrait d’effectuer des transactions sur Internet ou via un smartphone, tout en étant reconnu comme une monnaie officielle, et contrôlé par une banque centrale. L’avènement de cette alternative de paiement viserait également à endiguer la propagation de monnaies virtuelles indépendantes des banques centrales, comme le Bitcoin ou le Libra de Facebook.

Outre le danger qu’elles représentent pour les monnaies officielles ou les problèmes liés à leur instabilité (en dehors des stablecoins, la valeur des crypto-actifs est largement dépendante de la spéculation), les cryptomonnaies sont également régulièrement identifiées comme étant utilisées pour des activités criminelles (vente d'armes, drogues, prostitution, terrorisme).

Pour l'instant, Bruno Le Maire n’a pas précisé quels dispositifsseraient mis en place pour mieux contrôler ces flux.

Source : Investing

Modifié le 19/10/2020 à 12h21

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

20
18
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Bioware (Mass Effect, Dragon Age) voit deux de ses dirigeants quitter le studio
Black Friday : les meilleurs bons plans et promos high-tech en DIRECT
La 5G serait 90% plus efficace que la 4G en termes d'énergie, selon Nokia
Profitez du Black Friday pour offrir un clavier gamer RGB Aukey à prix cassé
Bon plan Cdiscount : l'aspirateur Dyson V7 Motorhead en promo pour le Black Friday
L'ESA a publié les nouvelles données collectées par la sonde Gaia
SSD portable SanDisk 1 To à prix cassé pendant le Black Friday Amazon
Black Friday : la Nintendo Switch Lite avec 4 jeux à moins de 300€
Black Friday Amazon : L'aspirateur robot Ecovacs Deebot 605 à -50 %
Sélection du TOP des offres sur Cdiscount avant le Black Friday
Haut de page