Aux États-Unis, des millions de dollars en crypto finançant des groupes terroristes ont été saisis

14 août 2020 à 11h05
8
Cryptomonnaie

Le département américain de la Justice (DOJ) a déclaré avoir stoppé et démantelé trois campagnes de collecte de fonds reposant sur des crypto-monnaies et impliquant des organisations terroristes.

Ce faisant, le département dit avoir saisi l'équivalent de plusieurs millions de dollars en crypto.

Des centaines de comptes concernés

Les responsables ont également procédé à la saisie de plus de 300 comptes, de quatre sites web et de quatre pages Facebook liées aux campagnes de financement. Selon l'organisme, « ces actions représentent la plus grande saisie de crypto-monnaie jamais réalisée par le gouvernement dans le contexte du terrorisme. »

Il ajoute : « L'action montre comment différents groupes terroristes ont également adapté leurs activités de financement du terrorisme à l'ère cybernétique. » Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor a déclaré : « Les réseaux terroristes se sont adaptés à la technologie, effectuant des transactions financières complexes dans le monde numérique, y compris via des crypto-monnaies. »

Si le communiqué publié par le département de la Justice le 13 août ne précise pas le montant exact de la somme saisie, le New York Times avance le chiffre de deux millions de dollars, sous la forme de Bitcoins et d'autres crypto-monnaies.

Des fonds bloqués

Parmi les organisations concernées par ces collectes, on trouve Al-Qaïda, l'État islamique, ainsi que les brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Outre les saisies, les responsables ont également mis sur liste noire des comptes privés contenant plusieurs millions de dollars supplémentaires de monnaie virtuelle. Cela doit rendre plus difficile leur utilisation par les personnes les détenant.

Les campagnes de collecte, essentiellement menées sur Internet, utilisaient différentes plateformes, notamment vidéo, pour leur promotion. À propos de la campagne menée par les brigades Al-Qassam, le communiqué du DOJ précise ainsi que « leurs sites web proposaient en vidéo des instructions permettant de faire des dons de manière anonyme, notamment en utilisant des adresses bitcoin uniques. »

Dans certains cas, les organisations se présentaient comme un organisme de bienfaisance. Dans d'autres, elles ont utilisé la pandémie de Covid-19 pour prétendre avoir des équipements de protection (notamment des masques N95) à vendre. Des réseaux, comme l'application fondée sur le cloud Telegram , ont ensuite été sollicités pour le blanchiment de l'argent.

Finalement, l'opération de démantèlement aura fait intervenir différents organismes, notamment le FBI, le département de la sécurité intérieure ainsi que l'unité spécialisée dans la cybercriminalité, l'Internal Revenue Service (IRS).

Modifié le 14/08/2020 à 11h51
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
HoYoHoYo31
là ce qui me fait peur c’est qu’ils fassent des actions de vengeance le fait d’avoir publier ça … ça fait peur
juju251
Bah, en même temps, si rien n’était fait, cela aurait permis sans doute le financement d’opération terroriste, donc bon …
Feladan
Je suis loin de m’intéresser à ce genre de monnaie. D’où ma question un peu débile : comment on « saisi » de la cryptomonnaie ? C’est pas sensé être un truc décentralisé ? o_O
azureal
Je ne suis pas spécialiste non plus, mais je pense que la saisie a été faite lors du blanchiment de la cryptomonnaie, lorsque celle-ci est convertie en cash ou une autre valeur brisant l’anonymat. Il n’est à mon avis pas possible de forcer une transaction, d’où la mesure de mettre les comptes identifiés sur liste noire.
iosandroid
Si le gouvernement a réussi à mettre la main sur la clef de chiffrement des trafiquants (saisie de pc avec clef sur le HDD) ca devient possible de saisir les crypto-monnaies mais sans cette clef les crypto sont inaccessibles meme pour le possesseur originel…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Instagram vérifiera l'identité de comptes
Rockstar Games : Lazlow Jones, un producteur emblématique du studio, fait ses valises
CATL veut supprimer les modules des packs batteries pour permettre une autonomie de 800 km
Razer lance sa souris gaming Naga pour gauchers
Microsoft : 3 ans de mises à jour Android pour le smartphone Surface Duo
Dropbox Plus déploie de nouvelles fonctionnalités de sécurité
Après Polestar, PSA opte à son tour pour Android Automotive
Civilization VI et ses extensions sont disponibles sur Android
Windows 10 permettra de choisir quel GPU utiliser pour chaque application
Spotify et Tinder soutiennent Epic pour dénoncer les pratiques anticoncurrentielles d'Apple et Google
Haut de page