Affiliation : Public-idées change sa méthode de comptabilisation des clics

Par
Le 28 novembre 2007
 0
00681524-photo-public-idees.jpg
Loin d'être anodine, la question de la comptabilisation des clics est bien souvent stratégique pour des sociétés comme Google, puisqu'ils représentent désormais l'écrasante majorité d'un chiffre d'affaires qui pourrait atteindre 20 milliards de dollars cette année.

Plus modeste, la régie française public-idee en a également fait une question prioritaire avec Media Perf, un nouvel outil permettant une meilleure comptabilisation des clics dans les campagnes d'affiliation dites 'de visibilité'.

Concrètement, l'outil effectue un suivi du chargement de la page de destination, ce qui permet aux annonceurs de rémunérer les seuls clics 'd'arrivée' sur la page de destination. Ils évitent ainsi de payer les clics sur le visuel publicitaire qui n'aboutissent pas à une visite de leur site.

« Cette qualification des clics garantit un fort retour sur investissement, en particulier dans les campagnes de visibilité puisque les annonceurs payent non plus des clics mais des visites effectives sur leur site. » explique Sylvain GROSS, Directeur Général de Public-Idées.

Selon la régie, ce nouvel outil réduirait de 15 à 20% les clics facturés, une économie théoriquement synonyme de meilleur retour sur investissement pour l'annonceur mais qui ne se ferait toutefois pas aux dépends des supports. « (Les annonceurs) rémunèrent mieux les clics d'arrivée, dans la mesure où ceux-ci sont comptabilisés à l'étape supérieure de téléchargement de la page de destination. Ainsi les affiliés qui relayent leurs campagnes ne perdent pas au change par rapport à des campagnes au clic traditionnelles qui drainent plus de volume » affirme Sylvain Gross, directeur d'une société comptant désormais plus de 7000 sites affiliés.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33

Les dernières actualités

scroll top