Iliad (Free) présente des objectifs financiers revus à la baisse après un exercice 2018 difficile

20 mars 2019 à 12h30
3
illiad

Après une année 2018 marquée par la perte de 347 000 abonnés, l'opérateur Free est contraint de revoir ses objectifs financiers à la baisse.

Les chiffres étaient attendus de pied ferme par tout l'univers des télécoms : l'entreprise Free, filiale du groupe Iliad, a-t-elle réalisée un chiffre d'affaires satisfaisant au cours de l'exercice 2018 ? La réponse est non, comme vous avez pu le lire dans les colonnes de Clubic. Et c'est un sacré camouflet qu'a enregistré le FAI, avec pas moins de 347 000 abonnés perdus au cours des douze derniers mois.

Un objectif initial abaissé, puis repoussé

Mais il n'y a pas que du négatif à retenir : si son chiffre d'affaires français a certes chuté de 1,9 %, tout comme son résultat net (-18,5 % à 330 millions d'euros), la société dirigée par Xavier Niel a enregistré une hausse sur les abonnements 4G (mobile) et la fibre (fixe). Sans oublier les 100 000 nouveaux clients récemment séduits par la Freebox Delta. Il n'empêche que la firme française se voit contrainte de revoir ses objectifs financiers à la baisse.

Un communiqué presse officiel publié le 19 mars 2019 s'attarde en effet sur ses objectifs de trésorerie à l'horizon 2020 : la maison-mère de Free table ainsi sur un solde d'Ebitda-Investissements France (hors activités B2B) de 800 millions d'euros. C'est, en somme, 200 millions d'euros de moins que l'objectif initial, fixé à un milliard d'euros. Celui-ci est d'ailleurs repoussé à l'année 2021, comme le note Univers Freebox.

Maintenir à flots les finances de l'entreprise

Ici, l'idée est de poursuivre une politique de croissance rentable, à même de maintenir à flots les finances de l'entreprise.

Plus récemment, l'opérateur a obtenu un financement de 300 millions d'euros de la part de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour poursuivre le développement de la fibre optique. C'est toujours ça de pris.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
hotspot
Et dans tous cela, la qualité de service aux clients, Qu’en est-il ?<br /> Parce qu’actuellement, elle est proche de nulle.<br /> je pense qu’il serait aussi utile de la maintenir à flot.
MarkTheKing
Niel c’est un pro-Macron, pas étonnant qu’il oublie le pouvoir d’achat du client et qu’il sort une Delta pour les riches !<br /> J’ai longtemps été pro-Free mais c’est terminé.
Blues_Blanche
Si les clients s’en vont c’est sans doute qu’ils pensent trouver mieux ailleurs. Ca fonctionne mal chee Free alors l’utilisateur pense à changer, sinon il n’y aurait pas pensé. Surtout si le prix est intéressant, il ne va pas hésiter longtemps.<br /> La nouvelle offre est à coté de ses chaussures, pas de quoi séduire beaucoup de nouveaux utilisateurs.<br /> Bref free doit revenir à l’essentiel : service, qualité et prix.
hotspot
Le problème n’est pas le prix. L’énorme problème est qu’ailleurs c’est obligatoirement mieux car rien ne fonctionne correctement sur la Delta. Même gratuit, cette offre est à fuir.<br /> Exemples:<br /> https://dev.freebox.fr/bugs/task/23144#comment103633<br /> https://dev.freebox.fr/bugs/task/26360#comment103625<br /> On est quand même dans le b-a ba de ce que l’on trouve partout maintenant.<br /> Si tout était normal comme attendu, je trouve le tarif ultra raisonnable pour tout ce que cela propose. Maintenant, est ce que tout le monde a besoin de tout cela ? je ne pense pas.
MarkTheKing
Alors tu n’as pas lu les commentaires sous plusieurs articles de la Delta.<br /> Le prix est bien un frein, on s’attendait à une box de fou pour 30 euros comme à l’époque (voir 39.99 € allez).<br /> Mais oui, techniquement les premiers essuient aussi les plâtres, mais comme lors de la Révolution qui avait cartonné.
hotspot
Je maintiens que le prix est correct si tout ce qui est proposé fonctionne. Que tout le monde n’ai pas les moyens de cela, je comprends. Ils ont fait un choix, moins d’abonné mais qui rapporte plus. Comparer les bugs de la Revolution aux bugs de la Delta est comme comparer une serviette et un torchon. Avec la Delta, on est dans un tout autre univers : pour faire simple 4 mois après la sortie, tout est foireux. Et le plus grave, Free ne gère rien, il suffit de voir le rythme des mises à jours. Avec la Revolution, l’histoire était tout autre : pas d’achat, pas d’engagement. ça ne plait pas, on résilie et on se quitte bons amis.<br /> Je me demande qu’elle est l’intérêt de développer un matériel en interne sans en profiter pour acquérir un savoir faire ?<br /> En gros, ce que fait toute marque “premium”.<br /> J’ai comparé le nombre de bug déclaré sur le bug tracker de Free sur les 3 premiers mois d’exploitation de la freebox Revolution et du player Devialet. Le score dit tout : 11 pages pour la Revolution, 52 pages le Devialet.<br /> Ne pas apprendre de ses erreurs … je ne dirais pas le fond de ma pensée.<br /> Et pour ceux qui y croient toujours, il y a une pétition http://chng.it/RXN2HS5Bbw
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le papa de Shadow pas convaincu (du tout) par la présentation de Google Stadia
DirectX 12 supporte désormais le VRS... Mais c'est quoi le VRS ?
L'UE inflige une amende de 1,5 milliard d'euros à Google
La jeune pousse Doctolib pèse désormais 1 milliard d'euros
🔥 Bon Plan : Volant de course et pédales Logitech Driving Force G29 pour PS4, PS3 et PC à 159,92€ au lieu de 289,99€
Le modèle électrique Jaguar I-Pace représente 11% des ventes de la marque en février
🔥 Bon Plan : SanDisk Disque SSD 1To à 110,75€ au lieu de 179,99€
AMD : le silicium des processeurs ne sera pas remplacé avant au moins 10 ans
Call of Duty Mobile arrive sur Android (et aussi sur iOS)
Haut de page