L'UFC-Que choisir lance une action contre Free et ses frais à la restitution de mobile

12 mars 2019 à 19h06
4
Free mobile : pari réussi ?_cropped_547x548

L'association de consommateurs reproche à Free d'avoir facturé des frais illégaux à ses abonnés après la restitution de leurs smartphones. L'opérateur dénonce un coup de communication.

L'UFC-Que-Choisir entame un nouveau bras de fer avec Free. Après avoir fait mettre en demeure l'opérateur sur les conditions tarifaires de l'abonnement Freebox Delta, l'association de consommateurs s'en prend cette fois aux conditions de retour des smartphones proposés à la location.

Des frais appliqués sans justification de la part de Free

Selon ses constatations, Free facturerait des frais jugés illégaux à la restitution des appareils. « Bien qu'étant en mesure de prouver le renvoi du terminal en bon état, un grand nombre d'abonnés se sont vu facturer, sans alerte préalable, des frais (100, 200, 250 euros), pour "non-restitution du téléphone" ou portable rendu en "mauvais état" », indique l'UFC-Que-Choisir dans un communiqué.

L'opérateur abuserait de son droit à facturer un client sur la base de conditions générales considérées par l'association comme « imprécises ». C'est pour cette raison qu'elle a assigné Free devant le tribunal de grande instance de Paris.

L'UFC-Que-Choisir a porté devant la justice le cas de neuf clients qui auraient été facturés malgré les preuves de restitution de leur smartphone. L'organisme de défense des consommateurs propose d'ailleurs un formulaire en ligne pour les clients désirant se joindre à l'action de groupe.

L'opérateur conteste et estime qu'UFC-Que-Choisir se fait de la pub à peu de frais

Free conteste l'action en justice, insistant sur le fait que « jamais avant cette assignation l'UFC n'a fait part de ces neuf cas d'abonnés à Free Mobile » et que le faible nombre de cas litigieux présentés n'est pas représentatif des pratiques globales de l'opérateur. Pour lui, les frais de non-restitution appliqués sont la conséquence du mauvais état de fonctionnement dans lesquels les appareils sont retournés après la période d'engagement.

L'opérateur estime que l'association de consommateurs cherche « avant tout l'opportunité de faire une nouvelle procédure afin de faire sa propre communication, plutôt que de s'occuper des vrais problèmes des Français ».

Le tribunal de grande instance de Paris a désormais tous les éléments en main pour rendre son verdict dans plusieurs mois.

Modifié le 24/11/2020 à 17h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
manu0086
Si Free est droit dans ses bottes, ils vont publier le taux de clients “sanctionnés”, avec une évolution de ce taux chaque trimestre sur 3 ans par exemple.<br /> Free fait du SFR… quand ça va mal, on fait les poches des clients tant qu’on peut…
Rumpelstiltskin
Quand on loue un véhicule ( ou n’importe quoi un appartement) il y a un contrôle , les 2 partie doivent signer l’accord sur l’état ( ici neuf en premier )<br /> Il aurait été normal de se rendre qu’en boutique , pour rendre un mobile loué et ainsi faire un retour avec constatation avec preuve de remise en état correct …<br /> Ce système n’est clairement pas légal …ici ce n’est pas une simple box qui sera 365 jours au même endroit , free déconne .
Faisduvelo
Il ne faut pas sous-estimer la capacité de certains clients à changer d’abonnement précisément parce que le portable ne fonctionne plus, donc Free pourrait avoir raison dans certains cas.<br /> Mais Free ne peut pas non plus s’attendre à recevoir un portable neuf après 2 ou 3 ans d’utilisation. Comme pour un appartement, les peintures défraichies ne peuvent pas générer des frais de remise en état.<br /> Mais c’est le flou sur cette décote et les conditions de retour qui pose problème : il se pourrait que le client ait payé l’équivalent du prix neuf du portable en mensualités, mais qu’il doivent encore payer parce que son aspect n’est plus correct… au final, c’est pire que la vente liée des autres opérateurs et que Free tente de dénoncer depuis des années !!! Chez les autres, au moins, quand tu as fait tes 24 mois d’engagement, le portable ou ce qu’il en reste t’appartient.<br /> Quel que soit l’opérateur, il faut bloquer les prélèvements en même temps qu’on envoie la résiliation de manière à éviter toute tentation de l’opérateur de venir se servir.
Urleur
UFC à raison, ils ont pas besoins de pub, la plupart des gens quand ils ont besoins de faire une plainte ils pensent de suite à UFC.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le World Wide Web a 30 ans aujourd'hui, pas Internet !
RGPD : la CNIL propose une formation en ligne accessible à tous
Porsche équipera ses véhicules électriques de batteries nouvelle génération dès 2020
Auto : une faille majeure dans deux systèmes d'alarme permettait... de couper le moteur
Toshiba et Western Digital préparent des puces NAND 3D à 128 couches !
Google+, Inbox, Goo.gl et Allo : ces services qui s'arrêtent dans les jours à venir
La pénurie de processeurs Intel va s’intensifier
🔥 Bon Plan Boite Sosh : la fibre à 14,99€/mois sans engagement
YouTube modifie ses algorithmes pour lutter contre les trolls critiquant Captain Marvel
Même sans les US, Huawei est parvenu à expédier plus de 10 millions de Mate 20
Haut de page