Debian 7.0 Wheezy : élan de modernisation pour cette distribution Linux

06 mai 2013 à 13h37
0
La distribution GNU/Linux Debian 7.0 — surnommée « Wheezy », du nom du manchot de Toy Story — a été achevée et publiée hier.

La branche « Wheezy » de Debian est finalement devenue la branche stable dimanche 5 mai, un peu plus de deux ans après Debian 6.0 Squeeze. En raison de son approche conservatrice, Debian ne suit pas un calendrier prédéfini, les nouvelles versions ne sortent que lorsqu'on estime qu'elles sont prêtes.

En l'occurrence Debian 7.0 fait un bond en matière de modernisation, tant sur le plan de la prise en charge matérielle que de fonctionnalités logicielles. 70 % des paquets existants ont ainsi été mis à jour, et de nombreux nouveaux paquets ont fait leur apparition.

000000F001519382-photo-logo-debian.jpg

Noyau Linux 3.2 et prise en charge matérielle

Debian se présente toujours comme « le système d'exploitation universel », convenant aussi bien à un mini ordinateur portable qu'à une grappe de serveurs. Dans cette optique, Wheezy passe notamment de la vieillissante branche 2.6 du noyau Linux à la branche 3, qui apporte de nombreuses améliorations dans le domaine de la mobilité. En outre, Debian 7.0 inaugure une dixième microarchitecture, spécifique aux processeurs ARMv7 récents, dont les unités de calcul en virgule flottante (FPU) n'étaient jusqu'à présent pas utilisées.

Debian 7.0 inaugure d'ailleurs la prise en charge multiarchitecture, qui permet principalement d'installer des programmes 32 bits et leurs dépendances sur une installation 64 bits. Notons également la prise en charge de l'UEFI, à défaut du Secure Boot, qui permet de profiter pleinement d'ordinateurs récents. La nouvelle version s'ouvre enfin à systemd, un système d'initialisation plus moderne que sysvinit.

Mises à jour logicielles

Sur le plan logiciel, notons l'apparition de nombreux paquets liés au multimédia sur les dépôts officiels. Plus conservatrice, la bibliothèque libav qui s'interface avec des logiciels comme VLC ou Mplayer remplace ffmpeg. Des encodeurs pour l'AVC, l'AAC, le MP3 et le XviD sont également disponibles. D'une manière générale, des dépôts tiers ne devraient plus être nécessaires.

De nombreux autres paquets importants ont été mis à jour. Du côté du bureau, X.Org passe en version 7.7, Gnome en 3.4, KDE en 4.8, mais Xfce reste en 4.6. Iceweasel et Icedove (variantes de Firefox et Thunderbird) passent en version 10, Gimp en version 2.8 et LibreOffice (variante d'OpenOffice.org) en version 3.5.4.

Si Debian est réservée à des utilisateurs initiés, de nombreuses distributions reposent dessus, à commencer par Ubuntu. De nombreux utilisateurs bénéficieront donc de ces apports lors de prochaines mises à jour. En attendant, les utilisateurs de Debian peuvent mettre à jour leur installation ou récupérer le nouvel installateur sur le site officiel de la distribution. Le détail des nouveautés est quant à lui disponible à cette adresse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top