Power 1 000 et 500 : DJI s'attaque au juteux marché des stations électriques portables

27 mai 2024 à 18h51
3
Les Power 1 000 et Power 500 sont-elles à la hauteur de la réputation de DJI ? © DJI
Les Power 1 000 et Power 500 sont-elles à la hauteur de la réputation de DJI ? © DJI

Le fabricant chinois démontre son expertise en matière de batteries avec deux nouveaux produits. Puissants, polyvalents et bien pensés, les DJI Power 1 000 et DJI Power 500 intéresseront de nombreux utilisateurs dans leur quête d'autonomie.

Peut-on imaginer un monde sans batterie ? Depuis le début du millénaire, nous nous sommes progressivement habitués à utiliser des appareils portables au quotidien, que ce soit pour communiquer avec nos proches, nous divertir ou travailler, faisant de chacun un digital nomad à son échelle.

En réponse à ce nouveau paradigme, les stations électriques portables deviennent les nouveaux produits incontournables dans les catalogues de nombre de fabricants, tant elles sont capables de remplir de nombreuses fonctions très appréciées de nos jours. Nous ne sommes donc pas surpris de voir DJI, qui s'est taillé une place de premier ordre dans le monde des drones et des petits appareils de captation audiovisuelle, se lancer enfin dans cette aventure.

Des caractéristiques impressionnantes

Le fabricant chinois nous propose deux modèles : les DJI Power 1 000 et Power 500. Avec des capacités respectives de 1 024 Wh et 512 Wh, ils sont également censés délivrer des puissances maximales de 2 200 W et 1 000 W, de quoi largement alimenter chacune de leurs deux sorties USB-C d'une puissance maximale de 140 W (pour le Power 1 000) et 100 W (pour le Power 500). À ces dernières s'ajoutent deux ports USB-A et deux prises CA capables d'alimenter ou de recharger de nombreux appareils de différents types.

Bien entendu, de telles caractéristiques ne vont pas sans un compromis de poids : alors que la Power 500 pèse 7,3 kg, la Power 1 000 atteint les 13 kg sur la balance. Dans ces lourds boîtiers, on retrouve des cellules LFP qui devraient offrir jusqu'à 3 000 cycles de charge et une durée de vie de 10 ans (dont une garantie fabricant de 3 + 2 ans). Concernant la vitesse de charge, DJI affirme qu'il faudra 50 minutes pour passer de 0 à 80 %, et 20 minutes supplémentaires pour atteindre les 100 %.

Enfin, ces deux stations électriques peuvent également être utilisées en mode ASI (alimentation sans interruption), et passer à l'alimentation par batterie via ses prises CA en près de 0,02 seconde.

Les stations électriques de DJI peuvent également fonctionner en mode ASI, c'est-à-dire qu'elles peuvent prendre le relais en cas de coupure de courant © DJI
Les stations électriques de DJI peuvent également fonctionner en mode ASI, c'est-à-dire qu'elles peuvent prendre le relais en cas de coupure de courant © DJI

Conçues pour l'écosystème DJI

Naturellement, les Power 1 000 et Power 500 sont conçues pour fonctionner avec les autres appareils du fabricant chinois. Grâce à leurs ports SDC propriétaires, il est possible d'utiliser la charge ultrarapide Power SDC. Celle-ci délivre jusqu'à 230 W pour les batteries TB30 de la série Matrice 30, 200 W pour les batteries TB51 de l'Inspire 3, 150 W pour les batteries du Mavic 3 et 125 W pour les batteries du DJI Air 3. Tout cela permet de passer de 10 % à 95 % de charge en 30 minutes environ, ce qui n'est évidemment pas négligeable.

Toutefois, cela a un prix, puisque les câbles d'alimentation compatibles (différents pour chaque gamme de drones) sont proposés à partir de 19 €. Pour ce qui est du câble de charge allume-cigare vers SDC, celui-ci coûte la modique somme de… 49 €. Ce port propriétaire peut également être utilisé pour connecter jusqu'à 3 DJI Zignes, des panneaux solaires de 120 W (100 W en Amérique du Nord) vendus séparément et à l'unité pour 299 €.

Les DJI Power 1 000 et DJI Power 500 peuvent être connectées à des panneaux solaires via leurs ports SDC (2 sur la première, un seul sur la seconde) © DJI
Les DJI Power 1 000 et DJI Power 500 peuvent être connectées à des panneaux solaires via leurs ports SDC (2 sur la première, un seul sur la seconde) © DJI

Si vous êtes intéressé par les DJI Power 1 000 et Power 500, sachez que leurs prix correspondent assez bien à leurs désignations : le premier est proposé sur le site du constructeur à 999 €, le second à 529 €. Si vous n'êtes pas encore totalement convaincu par l'offre de DJI, la rédaction de Clubic a mis les petits plats dans les grands pour vous guider dans la myriade de solutions qui s'offrent à vous :

Source : DJI

Maxence Glineur

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique...

Lire d'autres articles

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique : toute l'actualité (ou presque) attise ma curiosité. Sinon, j'aime le rock et le lofi, les game-nights toujours trop longues, les bons films et les nanards.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (3)

Habilis
1€ le kWh, la concurrence se bidonne.
Laurent_Marandet
Plus utile pour les utilisateurs de drones en Ukraine que pour les français…<br /> La solution la plus pertinente en ce moment est de consommer en direct la production des panneaux solaires, sans stockage, de façon à efface ce que l’on appelle «&nbsp;le talon&nbsp;» de la consommation électrique, c’est à dire la conso de fond des appareils alimentés en permanence tels que réfrigérateurs, box internet, vidéosurveillance, alarmes, tv en veille, multimédia, etc…
philouze
ALors non seulement elles ne présentent aucun élément nouveau ou déterminant, mais elles sont beaucoup plus chères a perf équivalentes, avec moins de possibilités que les stars du moment Anker et surtout Fossibot (1500 balles pour presque 4 kWh et 3.6 kilos de puissance (!!) , ou les spécialistes comme Strorecube (500 balles le kWh, c’est juste deux fois mieux ) - et c’est même au dessus d’écoflow, imbattable sur les services de réinjéction domestique que ne possède pas cette DJI<br /> bref, on y est pas (du tout )
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet