Les résultats d'Ericsson boostés par la 5G

18 juillet 2019 à 20h59
0
Ericsson-logo.png

Les commandes d'équipements 5G portent les résultats du géant suédois, conformes aux attentes. Le groupe reste tout de même sous la menace d'une amende aux USA.

Sur le plan économique, tout va bien pour Ericsson. L'équipementier télécoms suédois a publié, mercredi, ses résultats du deuxième trimestre. La firme a vu son chiffre d'affaires progresser avec une croissance à deux chiffres, bien aidée par les contrats 5G décrochés, qui la pousse tout de même à réaliser de gros investissements.

Ericsson entrevoit la lumière

Pour ce second trimestre 2019, Ericsson a généré un chiffre d'affaires de 54,8 milliards de couronnes (soit 5,21 milliards d'euros), nettement supérieur à celui réalisé entre janvier et mars (49,8 milliards de couronnes), et en progression de 10 % sur un an. Surtout, la société a su dépasser les attentes des prévisionnistes, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 53,2 milliards de couronnes (5,06 milliards d'euros).

Autre signe positif pour Ericsson : le bénéfice net dégagé. Au deuxième trimestre, celui-ci a atteint 1,85 milliard de couronnes, soit 175 millions d'euros. L'équipementier était dans le rouge l'année dernière à la même époque. Ses activités 5G ont par ailleurs fortement décollé en Amérique du Nord (+23 %) et en Asie, où le réseau sans-fil de cinquième génération est déjà lancé en Corée du Sud. Ericsson y équipe deux opérateurs : KT et SK Telecom.


Ericsson encore derrière Huawei et Nokia au nombre de contrats 5G décrochés

Deuxième équipementier télécoms mondial derrière Huawei, Ericsson capitalise sur son activité 5G. La firme a su convaincre les quatre opérateurs majeurs américains (Verizon, Sprint, AT&T et T-Mobile) d'utiliser son matériel, alors que la 5G a déjà été lancée dans certaines villes outre-Atlantique. Et si avec 23 contrats signés sur le terrain de la 5G, Ericsson est encore derrière Huawei (50) et Nokia (42), le géant suédois peut se vanter d'avoir déjà équipé les deux tiers des réseaux actifs.



En coulisses, les choses sont plus tendues qu'en apparence. Ericsson risque une forte amende aux États-Unis pour une affaire de corruption, qui avait d'ailleurs poussé une cinquantaine d'employés à quitter l'entreprise. La firme négocie actuellement avec la justice américaine pour déterminer le montant de la note.

Source : Reuters
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
scroll top