Les Etats-Unis pourraient bannir tout équipement 5G fabriqué en Chine

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 juin 2019 à 21h30
7
Nokia
© Grand Warszawski / Shutterstock

D'après un rapport du Wall Street Journal, relayé par la mouture britannique du site Tom's Hardware, le gouvernement américain prévoirait de bannir des Etats-Unis l'ensemble des équipements 5G fabriqués en Chine. Cette décision, si elle venait à se concrétiser, pourrait avoir d'importantes répercussions pour certains grands équipementiers, comme le finlandais Nokia et le suédois Ericsson.

La défiance américaine à l'égard des équipements télécoms de Huawei pourrait s'étendre à l'ensemble du matériel 5G fabriqué en Chine. C'est du moins ce que rapportait le Wall Street Journal. Dans un article publié ce 23 juin, le média américain, dont les propos nous sont retransmis par Tom's Hardware UK, explique que le gouvernement Trump aurait pour projet de bannir les équipementiers télécoms faisant appel à une fabrication chinoise pour leur matériel 5G. Les équipements de ces marques ne pourraient alors plus être achetés et / ou utilisés aux Etats-Unis.

Nokia et Ericsson fabriquent déjà l'essentiel de leurs produits hors de Chine

Cette éventualité fait suite à l'Executive Order prononcé en mai par Donald Trump. Une mesure qui avait notamment pour but de bannir du sol américain les technologies présentant « des risques inacceptables pour la sécurité nationale des Etats-Unis ». L'ordre de Trump ciblait alors essentiellement Huawei, suspecté de vouloir implanter dans ses équipements des « back doors » pour le compte du gouvernement chinois, et à des fins d'espionnage.

Comme le précise Tom's Hardware, cette nouvelle (et pour l'heure, potentielle) mesure ne concerne pas Huawei, frappé d'ostracisme depuis déjà plusieurs semaines, mais pourrait contraindre des firmes européennes comme Nokia et Ericsson, à accélérer la relocalisation de leur production hors de Chine. Une relocalisation qui a déjà été entamée par les deux groupes, notamment depuis la hausse des taxes (« Tariffs ») appliquées aux produits fabriqués en Chine et exportés aux Etats-Unis.


Quand la psychose de l'espionnage sert, indirectement, la guerre économique

D'après Amit Harchandani et Robert Lamb, analystes pour Citi cités par le Wall Street Journal, 45% de la capacité totale de production d'Ericsson serait dépendante d'usines chinoises, tandis que ce chiffre passerait à seulement 10% dans le cas de Nokia. Si l'interdiction évoquée par le quotidien new-yorkais voit bel et bien le jour, Nokia serait donc avantagé face à Ericsson, et pourrait ainsi engranger des parts de marché plus rapidement en matière d'équipements 5G, surtout outre-Atlantique. Reste que, dans l'absolu, les deux entreprises scandinaves devraient largement profiter de l'absence de Huawei sur le marché américain. Une véritable aubaine.

Même si ces éventuelles mesures semblent avant tout destinées à limiter les risques d'espionnage chinois, le WSJ estime qu'elles pourraient indirectement servir la cause américaine dans la guerre économique engagée contre la Chine. En contraignant des entreprises européennes à relocaliser l'ensemble (ou du moins l'essentiel) de leur production hors du territoire chinois, c'est l'économie du pays qui pourrait, à terme, en pâtir.

De leur côté, les autorités américaines s'en tiennent à leur position habituelle. « La quatrième révolution industrielle s'appuiera sur les réseaux de télécommunications que nous bâtissons aujourd'hui. Il est donc essentiel que nous puissions faire confiance à ces réseaux », a expliqué un officiel du gouvernement Trump au Wall Street Journal. D'après le média, le gouvernement américain aurait engagé des négociations avec d'autres pays asiatiques pour aider à relocaliser la production des entreprises américaines en dehors de Chine. L'Inde compte parmi les acteurs clés de cette transition.

Source : Tom's Hardware UK

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

Modifié le 26/06/2019 à 21h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
petrus_pierre
ben faudra alors bannir les téléphones chinois aussi !!! mais pourquoi aller chercher l Inde sa coûte trop chère la main d oeuvre americaine !!!
Judah
Et le reste du monde ferait bien de bannir tout équipement 5G qui proviendra des usa si il ne veut pas être espionner par eux.
bmustang
la 5g va tout révolutionner et Trump a raison d’être méfiant de tout ce qui vient de chine.<br /> Il en va de notre sécurité, de notre liberté.et de l’économie mondiale et cela suffit pour dire non à tout ce qui est fabriqué en chine.
playAnth95
Les américains sont à des années lumières devant la Chine coté espionnage, souvient toi des mises sur écoutes de Merkiel, du programme PRISM par la NSA , des backdoors placés dans les routeurs CIscoetc… On pourrait en citer des dizaines d’affaires d’espionnage coté ricain.<br /> Donc si nous aussi en Europe on veut garder notre liberté il est hors de question d’utiliser du matériel américain.
Ipoire
sauf que les americains de vont pas se servir de ca pour conquerir l’europe contrairement a la chine; qui achete le maximum d’infrastructure pour deployer des bases et etendre son empire communiste. Entre la Chine et les US, je prefere les US.
philumax
Je préfère ni l’un ni l’autre.
Popoulo
Le fonctionnement actuel financier fait que les US mettent à genoux l’europe. La chine en profite pour racheter un max d’entreprises et autres biens. Alors Chine ou US ? c’est du pareil au même. Aussi cancérigènes l’un que l’autre. Cela pourrait être évité si ceux qui se prennent pour des élites faisaient leur boulot.
Ipoire
DU pareil au meme??? n’importe quoi. A t-on le droit en Chine de critiquer le leader ou faire des manif contre son regime? Trump s’en prend plein la gueule aussi, mais on est dans un pays de liberté. s’est tellement loin d’etre pareil.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Geekopolis, temple du divertissement numérique, a ouvert ses portes en Île-de-France
SNCF : des trains hybrides dès 2020 et l'objectif zéro émission d'ci 2035
BMW dévoile son hybride sportive et autonome, la Vision M Next
Pour contrer les Prime Days d'Amazon, eBay lance les Crash Sale
Libra : les banques centrales européennes alertent Facebook sur le respect des réglementations
La Drone Racing League lève 50 millions de dollars en série C
Apple rachète une entreprise spécialisée dans les véhicules autonomes
Microsoft Surface : Intel délaissé au profit de Qualcomm et d'AMD l'année prochaine ?
MWC Shanghai 2019 : Vivo présente des lunettes de réalité augmentée
🔥 Soldes Aspirateurs robots : Roborock, iRobot, Neato, Ecovac à prix cassés
Haut de page