De Windows 1 à Windows 11, petite histoire d'une fenêtre ouverte sur le monde numérique

Alexia Coué
Systèmes d'exploitation, réseau et logiciels
30 septembre 2021 à 17h17
59
Windows 11 test

De Windows 1 à Windows 11 il y a quelque 36 années. 36 ans et des milliers d'idées, des centaines d'erreurs, des dizaines de versions et un nombre considérable des correctif… Microsoft et son système d'exploitation sont dans plus d'un chapitre de l'histoire de l'informatique moderne. Retour sur les versions et les faits marquants de cette épopée numérique.

Depuis son apparition, Windows n'a cessé de monter en popularité auprès du public. Avec 87% de parts de marché (contre 10% pour l'OS d'Apple, le deuxième de la liste), Windows est le système d'exploitation le plus utilisé au monde. Mais cela n'a pas été de tout repos pour Microsoft qui a perdu plus d'une fois la face auprès de ses utilisateurs les plus fidèles. Retour sur les systèmes qui ont marqué les deux dernières décennies.

Windows : du garage au grand public

L'histoire de Windows commence officiellement en 1983. Microsoft, alors une jeune entreprise de vente de programmes informatiques, annonce le développement d'une interface graphique pour son système d'exploitation MS-DOS. Celui-ci n'étant exploitable que sous invite de commande, il était question de rendre son utilisation tout public grâce à une accessibilité plus visuelle. De cette constatation naît Windows 1 en 1985, presque intégralement développé par un certain Bill Gates. Lors de sa sortie Windows fait beaucoup parler, notamment car le système s'appuyait beaucoup sur l'utilisation de la souris.

Windows 1.0 © Remember the dot
© Remember the dot

D'ailleurs, pour aider les nouveaux utilisateurs à se familiariser à l'usage du fameux mulot, le jeu Reversi a été intégré dans l'interface (en bas à gauche ci-dessus).

Le saviez-vous ?

Les premiers BSoD (Blue Screen of Death, ou écran bleu de la mort en français) étaient bien plus effrayants qu'aujourd'hui. Sous Windows 1 et 2 l'écran affichait ceci :

bsod © Wikipedia
© Wikipedia

Ces BSoD étaient craints de tous les utilisateurs car leur apparition n'apportait aucune information sur l'origine du problème. Dans la plupart des cas il fallait donc réinstaller Windows via les disquettes d'installation… soit des heures d'attente en vue.

La première version de Windows comprenait notamment les logiciels suivants : Paint, Calculator, Cardfile (carnet d'adresse), Notepad et Write (l'outil de traitement de texte). Le système d'exploitation dans son entièreté pesait 1 Mo et nécessitait deux disquettes pour l'installation !

En 1988, Microsoft devient la plus grande entreprise de vente de logiciels faisant de Bill Gates le plus jeune milliardaire au monde à seulement 31 ans. Aujourd'hui il occupe encore la 4e place du classement mondial avec une fortune estimée à 126 milliards de dollars.

Historique OS - Windows 3.1 - 2 © Clubic.com / Julien Jay
Windows 3 signe l'arrivée du jeu du Solitaire

En 1990 débute le succès pour Windows avec l'arrivée de sa 3ème mouture. Bien que ce nouvel OS soit rempli de nouveautés comme l'implémentation de la colorimétrie dans l'interface, la gestion des pilotes ou encore la prise en charge de 16 Mo de mémoire vive, la vraie réussite réside dans la version suivante.

Windows 3.1 débarque 2 ans plus tard et s'impose notamment grâce à la gestion des lecteurs CD-ROM et carte sons, un énorme pas en avant pour l'époque qui permet enfin à Microsoft de rivaliser avec Apple.

Le saviez-vous ?

La première smartwatch de Microsoft est sortie en 1994 et s'appelait Datalink 150. À en croire la vidéo de promotion ci-dessous, il était possible de synchroniser les contacts, notes et rendez-vous sur la montre en scannant une série de codes barres directement sur l'écran.

Réel tournant dans le monde de l'informatique, Windows 95 (nom de code Chicago) sort le 24 août 1995. Immense renouveau graphique, c'est avec cet OS que Microsoft introduit la barre des tâches, le menu démarrer et la corbeille, des piliers de Windows. En plus de cela 95 introduit la base de registre, le Plug'n Play mais surtout l'arrivée de la navigation sur internet avec Internet Explorer 2 moins d'un an plus tard avec l'OSR 1 (OEM Service Release, les mises à jour importantes du système).

Windows 95 © Microsoft
Une interface entièrement retravaillée pour Windows 95 © Microsoft

Le saviez-vous ?

Afin de marquer le coup pour la sortie de Windows 95, Microsoft met le paquet côté marketing. Pour la création de la première publicité, Bill Gates a l'idée d'utiliser la chanson « Start Me Up » des Rolling Stones en référence au tout nouveau bouton Démarrer (« Start » en anglais). 3 millions de dollars plus tard, la publicité est un vrai succès et popularise Microsoft auprès des foyers du monde entier.

Windows 95 s'écoulera à plus d'un million d'exemplaire seulement quatre jours après sa commercialisation en Amérique. Il deviendra le système d'exploitation le plus populaire au monde un an après sa sortie.

Windows XP : l'eXPlosion Microsoft ?

C'est avec Windows XP, sorti en 2001, que Microsoft commence à marquer les esprits. Digne successeur de Windows 2000, XP (pour eXPérience) veut se démarquer grâce à une interface moins rigide, beaucoup de nouvelles fonctionnalités et une sécurité accrue.

Le saviez-vous ?

À l'origine il était prévu que le système d'exploitation sorte sous le nom « Interface Manager ». Windows a finalement été choisi car il se base sur l'utilisation de fenêtres (littéralement Windows en anglais).

XP est le premier système d'exploitation grand public de Microsoft à se baser uniquement sur le noyau Windows NT, MS-DOS résidant encore dans les tréfonds de ses prédécesseurs. XP signe l'arrivée du service de bureau à distance, du mode de mise en veille de l'ordinateur ou encore d'une meilleure gestion des drivers (notamment la désinstallation de ceux-ci qui n'était pas possible avant). Par ailleurs, petit clin d'oeil aux configurations actuelles, si vous souhaitiez installer cet OS à l'époque il vous fallait « seulement » 64 Mo de RAM et 1,5 Go d'espace de stockage !

Historique OS - Windows XP - 2 © Clubic.com / Julien Jay

Le saviez-vous ?

Le fameux fond d'écran du système XP est considérée comme l'une des photos les plus vues au monde. Son photographe Charles O'Rear capture cette colline en 1996 avant de la déposer sur un site de stockage en ligne. Quelques années plus tard Microsoft remarque la photographie et la rachète pour un montant inconnu mais qui, d'après les rumeurs, aurait atteint les six chiffres. Sur son site internet , O'Rear indique que son image serait apparue sur plus d'un milliard d'ordinateurs.

Jusqu'en 2011 Windows XP restera le système d'exploitation de la marque le plus utilisé au monde avant d'être détrôné par Windows 7. Cependant tout n'est pas rose pour XP qui aura 20 ans le 25 octobre prochain : dès sa sortie de gros problèmes de sécurité sont soulevés par de nombreux acteurs en cybersécurité. Plusieurs choses seraient en cause : les droits administrateurs accordés directement aux nouveaux utilisateurs, le déploiement d'Internet Explorer version 6 bien moins sécurisé que ses concurrents émergents Mozilla Firefox et Opera , de nombreuses failles et vulnérabilités relevées… Juste avant la fin du support de Windows XP en 2014, Microsoft déploie une ultime mise à jour censée remédier à ces problèmes de sécurité.

Malgré ces efforts, WannaCry, le fameux ransomware (ou rançongiciel) ayant fait beaucoup parler de lui en 2017, arrive à se propager majoritairement grâce à des failles sous Windows XP. Malheureusement, en dépit des recommandations de Microsoft de passer à un autre OS dès la fin de support, de nombreuses entreprises et administrations utilisaient encore XP lors de l'attaque…

Windows Vista : l'OS qui n'en avait pas (de vista)

Après 6 ans d'attente, Windows Vista fait son arrivée dans le monde en 2007. Un délai relativement long pour les utilisateurs qui, à l'époque, voyaient arriver un nouveau système d'exploitation Microsoft tous les 2 ou 3 ans. En plus de cela, la firme de Redmond avait mis le paquet sur la communication de leur nouveau produit : Vista serait un système révolutionnaire et plus sécurisé que son prédécesseur, très critiqué sur ce sujet. L'anticipation était à son comble pour les utilisateurs… qui ont malheureusement été vite déçu à la sortie de l'OS.

Windows Vista © Граймс
© Граймс

Le saviez-vous ?

Quelques mois après la sortie de Vista une faille de sécurité majeure a été mise en avant par un finlandais du nom de Kimmo Rousku. Celui-ci démontre qu'il est possible d'accéder, sans aucun mot de passe administrateur et via l'invite de commande, à l'entièreté d'un système XP ou Windows Server 2000 grâce… au DVD d'installation de Vista. Microsoft n'a jamais communiqué officiellement sur cette faille malgré les mises en garde de Rousku.

L'échec de Vista n'est finalement pas tant commercial mais repose plutôt sur la non satisfaction de ses utilisateurs. Avec un retard de 3 ans sur la date de sortie initiale, un prix très élevé pour l'époque (la version Famille était au prix d'un Windows 10 professionnel), une configuration matérielle minimale trop exigeante, des ordinateurs vendus « Vista Capable » alors que non… Ajoutons à cela une nouvelle fonctionnalité excellente en théorie mais trop peu travaillée et testée : l'User Account Control (soit l'UAC). Vous savez cette petite fenêtre qui vous demande une autorisation lorsqu'une application veut agir sur votre système ? Et bien avec Vista cette fenêtre s'affichait beaucoup trop souvent au goût des utilisateurs.

Tout cela ainsi que des rapports attestant que Vista n'était pas aussi sécurisé que Microsoft l'avançait ont contribué au désintérêt du public qui a rapidement su retourner auprès de Windows XP.

L'infatigable Windows 7

Windows 7 , baptisé simplement Seven, fait son apparition en 2009. Après le fiasco Vista, Microsoft repense ses priorités pour se concentrer sur la sécurité et surtout la satisfaction utilisateurs. Et c'est un joli succès ! 6 mois après sa sortie on décompte plus de 100 millions de licences vendues, des ventes records pour Microsoft qui se voit de nouveau propulsé sur le devant de la scène. En 2011, Seven devient le système le plus utilisé au monde.

Microsoft Windows 7 RTM - Bureau - 4 © Clubic.com / Julien Jay

Le saviez-vous ?

Windows 7 est, à ce jour, le deuxième système d'exploitation Microsoft le plus utilisé derrière Windows 10. Avec 16% de parts de marché, il est estimé qu'au moins 100 millions d'ordinateurs tournent encore sous Seven malgré que le support de cette version se soit achevé début 2020.

Le renouveau graphique de l'interface historique de Windows va être le vrai succès de Seven, effaçant toutes les inquiétudes remontées par les spécialistes quant à sa sécurité, guère meilleure que Vista. Windows 7 se fait remarquer grâce à de nouvelles fonctionnalités sur la barre des tâches, la personnalisation plus poussée du thème (début de Aero) ou encore un menu démarrer plus épuré. Seven marque l'arrivée du Powershell en mode natif, Bitlocker, la gestion du tactile ainsi que des puces GPS.

Windows 7 est LE succès de la firme de Redmond. C'est même grâce à cet OS que quelques mois après sa sortie, les points de satisfaction client de Microsoft montent en flèche, dépassant enfin le concurrent historique Apple.

Windows 8, un renouveau décevant

Ah Windows 8 …. le mal-aimé de la bande fêtera ses 10 ans l'année prochaine. Ses intentions étaient tout de même honorables sur le papier : il s'agissait surtout pour Microsoft de créer un système d'exploitation pensé pour le tactile, qui se développait de plus en plus en 2012. Malheureusement cette nouvelle interface redesignée n'était pas pratique à prendre en main sur un ordinateur et les utilisateurs ont rapidement su exprimer leur mécontentement qui s'est ressenti avec des chiffres de vente très décevants pour Microsoft.

Windows 8 © Giorgosarv18
© Giorgosarv18

Le saviez-vous ?

En 2014, la Chine interdit à ses agences gouvernementales l'achat de licences Windows 8 peu de temps après avoir exprimé leur frustration à l'égard de la fin du support de Windows XP. Officiellement il s'agirait surtout d'éviter de dépendre d'un système d'exploitation étranger et partir sur le développement de leur propre OS, basé sur Linux.

Le plus gros point négatif de Windows 8 pour les habitués est aussi sa grande nouveauté : la disparition du menu démarrer classique pour laisser place aux tiles (ou vignettes en français, voir ci-dessus). Déconcertant à première vue, tout le système est réorganisé d'une façon simplifiée et plus colorée. Windows 8 signe également l'arrivée du Microsoft Store et de l'authentification avec un compte Microsoft dans les paramètres pour faciliter l'interconnexion aux services comme OneDrive ou Office .

La mise à jour gratuite vers Windows 8.1 déployée un an plus tard apaisera quelque peu les tensions grâce à l'amélioration de certaines fonctionnalités et notamment le retour du menu démarrer via un clic droit sur le bouton Windows.

Le majestueux Windows 10

« Windows 10 sera la dernière version de Windows » nous annonçait-on en 2015, peu de temps avant sa sortie. A quelques jours de la sortie de Windows 11, nous pouvons maintenant en douter. Au-delà du fait d'avoir sauté le chiffre 9, Windows 10 devait être la nouvelle identité de Microsoft, une approche en tant que service qui serait maintenu par des mises à jour annuelles majeures et gratuites.

Tuto Windows 10

Windows 10 a bien évidemment apporté son lot de nouveautés : Cortana, Microsoft Edge , Windows Hello, les bureaux virtuels, la compatibilité Hololens… Le menu démarrer fait son grand retour tel qu'il était avant Windows 8, un gros point positif pour les utilisateurs. Linux fait également son apparition sur 10 via un sous-système qu'il est possible d'intégrer, un régal pour les connaisseurs.

Plus globalement Windows 10 a su conquérir le public dès sa sortie grâce à une sécurité plus poussée et un retour aux bases nécessaire. Le programme Insider est arrivé avec ce système d'exploitation et permet aux volontaires d'avoir accès en avant première aux nouvelles mises à jour.

Windows 11 : une sortie imminente

Pour rappel Windows 11 sera disponible le 5 octobre. Si vous disposez déjà d'une licence Windows 10, alors le passage à 11 sera gratuit et se déroulera comme une mise à jour normale. Attention Windows 11 requiert une configuration matérielle spéciale dont une puce TPM 2.0 et une carte graphique compatible avec DirectX12.

windows 11 octobre 2021 démarrer © Windows 11

Le saviez-vous ?

Pour la première fois un système d'exploitation Microsoft offrira la possibilité d'installer des applications Android. Sur Windows 11 il suffira de vous rendre sur l'Amazon Appstore pour les télécharger, puis elles seront disponibles dans le Microsoft Store. Bien plus simple que de devoir passer par un émulateur ! À noter que cette fonctionnalité ne sera pas disponible avant 2022.

Quoi de neuf pour Windows 11 ? Et bien principalement un renouveau graphique. Comme vous pouvez le voir ci-dessus l'interface se présente d'une façon plus épurée, avec des boutons centrés sur la barre des tâches (bonjour macOS) et un menu démarrer personnalisable. Un système de fichier amélioré, une meilleure gestion des widgets, une mise à jour annuelle transparente font partie des choses promises pour ce nouvel OS. On regrettera la disparition de certaines options du bon vieux panneau de configuration et le passage obligatoire par la connexion à un compte Microsoft lors de l'installation (seulement pour la version Famille).

Rassurez-vous il vous reste quelques années pour vous préparer au changement : la fin de support de Windows 10 est prévue pour 2025.

Windows 365 : votre OS dans le cloud

Le cloud, c'est le futur. Vous connaissez peut-être Microsoft 365 (anciennement Office 365) qui est l'abonnement mensuel ou annuel à la suite Office stockée dans le cloud. Ou peut-être Shadow et Stadia , les offres de cloud gaming, qui vous permettent de profiter des derniers jeux vidéo avec seulement une connexion internet. Windows 365 c'est le même principe mais pour un système d'exploitation.

Windows 365 © Microsoft
© Microsoft

Windows 365 est sorti en août dernier et ne dispose pour le moment que des offres Business et Entreprise. Les différents plans proposés s'adaptent à vos besoins en mettant à disposition des machines distantes avec une configuration matérielle plus ou moins robuste selon les applications que vous souhaitez. Par exemple vous pourrez bénéficier d'un PC avec 4 processeurs virtuels, 16 Go de RAM et 128 Go d'espace de stockage ainsi que des applications Visual Studio et Power BI pour le prix de 60,10 € par mois et par utilisateur (offre Business Premium).

Il ne fait aucun doute que ce type d'offre se démocratisera bientôt pour les particuliers. Notez que l'auteure de cet article considère qu'il serait intéressant de pouvoir créer des machines virtuelles sur mesure et de disposer d'un abonnement pay as you go, c'est-à-dire ne payer seulement lorsque l'on utilise la machine, ce que Microsoft propose déjà avec ses offres Azure pour les professionnels.

Ce qu'il faut retenir

Les utilisateurs et humains que nous sommes ont tendance à vite oublier à quel point nos systèmes d'exploitation (et pas seulement ceux de Microsoft) ont su évoluer pour s'adapter au plus grand nombre. Autrefois réservée à quelques professionnel et/ou passionnés, l'outil informatique est désormais omniprésent et obligatoire. Le logiciel interface entre homme et machine, le système d'exploitation, l'est tout autant.

Au fil du temps et alors que les appareils électroniques ont révolutionné notre façon de vivre, Microsoft a su faire changer son OS, non sans quelques impairs. Nonobstant, Windows a une place toujours prépondérante sur nos ordinateurs, à défaut d'avoir réussi à percer sur les smartphones. Avec 6 systèmes d'exploitation sortis en 20 ans, une évolution graphique évidente, des fonctionnalités de plus en plus poussées, une sécurité qui s'améliore de jour en jour et une satisfaction utilisateur constante, Windows a réussi a s'imposer comme le leader d'un marché très fermé.

Malgré quelques ratés dûs à des prises de décisions risquées, Microsoft a toujours su se rattraper et « imposer » la fidélité à ses utilisateurs, un point crucial dans ce domaine. Reste à savoir quelle position tiendra Windows dans le futur marché du Cloud OS voire même du metaverse qui semblent bien être l'avenir de nos vies en ligne.

Modifié le 04/10/2021 à 13h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
59
29
scudo
Humm premier flop, on parle de Windows ME (Millenium Edition) renommé Windows MEuh ? <br /> Sinon la base de registre existait dans windows 3x et servait aux association de fichiers en mode OLE, en plus du fameux fichier win.ini qui stockait les associations statiques. à l’époque pas de regedit pour y farfouiller, mais juste un reg.dat planqué dans le dossier Windows et qui contenait ce qui est devenu hkey_classes_root.
mrassol
Y’a quelques erreurs je trouve, mais c’est sympa
Augusto
Windows Me le premier flop, tout à fait d’accord. Après il y a eu 2000 pro aussi qui était bon avant xp.
merotic
Vous attendez que W11 sorte pour dire la vérité sur W10?<br /> W10: énormes problèmes lors des mises à jour (souvenez-vous de l’effacement de tous les fichiers il y a 2 ans, et pour la sécurité il est tout autant concerné en failles que W7,W8)<br /> Les mises à jour de W10 sont une catastrophe. C’est la roulette russe.<br /> Et l’espionnage par la télémétrie? Et l’interface «&nbsp;flat&nbsp;» insupportable?<br /> Et l’organisation des programmes?<br /> Vous perdez plus de temps sur W10 pour trouver un programmes que sous W7.<br /> Le nombre de clics est supérieur à W7 pour faire la même chose.<br /> Pour W11, c’est encore pire.<br /> Le changement depuis les années 2010 met de côté le pratique pour laisser sa place à du cosmétique qui créé l’événement.
granit_be
Et entre le Dos et le premier windows , qui se souvient de (GEM) Graphics Environment Manager ?
marco3522
Ha ouiii! GEM! J’ai testé à l’époque. C’était pas mal comme interface.
SlashDot2k19
Dommage qu’ils aient foirés le Windows sur smartphones. on aurait eu des maj suivies comme sur les PC et pas des appareils bloqués sur des vieilles version comme Android. Et pouvoir l’utiliser comme un PC. Plus de polyvalence.
zeebix
Ce qu’il faut pas lire sérieusement … des programmes plus compliqué à trouvé … mais bien sur.<br /> Je n’ai habituellement pas de chance aux jeux, mais alors avec W10 je suis un gagnant donc… jamais eu le moindre problème sur mes machines.<br /> Tu confond pas médiatisation plus poussé qu’a l’époque de W7 et réelle stabilité du système ?<br /> Pour finir tu nous fait une petite critique sortie de sous ton chapeau sur W11, qui dit au passage n’est pas sortie officiellement et surtout n’a subit aucune mise à jour majeur. (même mineurs d’ailleurs).<br /> Ok ok
xylf
C’est clair qu’en flop il y a eu winMe (étrangement j’ai eu moins de soucis qu’avec win98) qui n’aurait pas dû sortir car win2000 devait initialement prendre le rôle de XP: noyau NT pour le grand public. Et honnêtement, win2000 faisait le job, on jouait aisément avec.<br /> Dans l’article, la config de base pour winxp était certes «&nbsp;faible&nbsp;» mais au fur et à mesure des patch et service pack, la config de base ne pouvait faire tourner l’os confortablement.<br /> Vista est surement le plus gros flop.<br /> 7 sympa, surtout après vista.<br /> 8 et 8.1, des perfs correct, comme 7. Mais mon dieu l’ergonomie.<br /> 10, un bon démarrage, ça fait du bien après win8. Mais alors une évolution chaoitique. Une finissions au fraise… Plus on avance, plus il est mauvais.
Yves64250
Pour naviguer dans les menus config c’est la galére avec windows 10,essayez open shell dans windows 10 ,en un clic on trouve toute les options de config.
Francis7
@xylf :<br /> Windows 2000 était surtout professionnel et Windows XP à la maison.<br /> Je n’ai pas connu Vista, j’étais sur Server 2003. Ni Seven, j’étais sur Fedora Linux. <br /> Sauf au travail où c’était Seven.
xylf
Microsoft avait pour plan de mettre win2000 dans les foyers, mais ce fut fait avec xp
zeebix
Question d’habitude et de pratique, si j’ai besoin d’un truc spécifique je le tape dans la recherche, puis c’est direct.
Yves64250
En un clic toutes les options sur une page<br /> image638×1048 90.9 KB
zeebix
Non mais j’ai eu Windows 7 hein, ça sert à rien de montrer ce que tu veux dire.<br /> Et ton illustration le montre bien, ça n’a rien de plus pratique ou rapide.<br /> C’est juste que vous êtes habitué à cette façon de faire, ça ne la rend pas meilleure. Vous refusez juste d’essayer de changer vos habitudes.
Myro75
Une version sur deux de Windows a été bonne dans le passé :<br /> 3.2 ==&gt; très bien<br /> 95 ==&gt; pénible<br /> 98 ==&gt; excellent<br /> Millenium ==&gt; pourri, à fuir<br /> XP ==&gt; excellent<br /> Vista ==&gt; pourri, à fuir<br /> 7 ==&gt; excellent<br /> 8 et 8.1 ==&gt; pénible<br /> 10 ==&gt; très bon<br /> 11 ==&gt; ??<br /> Pour répondre à d’autres post, je n’ai eu aucun problème de mise à jour avec Windows 10 (j’ai quatre ordinateurs)
xylf
tu veux 3.11 ? 3.2 est une version pour les chinois.<br /> Globalement d’accord à propos du 1/2. Mais dans mes souvenir win95 était pas mal.<br /> Après objectivement, les win9x étaient globalement moyen faute à une stabilité très perfectible, on peut dire que certain étaient moins pire que d’autres. Il fut grand temps que la branche NT arrive au grand public: win 98 excellent au meme titre qu’XP, clairement pas. Win98 faisait le taf, plantait régulièrement et n’était valable que pour directx…
Abstract_stract
Microsoft comme Intel d’ailleurs, ça a toujours été l’histoire de sociétés médiocres en position dominantes. Du «&nbsp;chinois&nbsp;» avant l’heure, le truc pourri que tu retrouves partout parce que ça ne coûte rien ou presque. Sauf que les chinois à force finissent par faire des trucs de super qualité, pour pouvoir accéder aux marchés à forte valeur ajoutée. Microsoft et Intel, non. De toute façon tu es obligé de passer par leurs licenses si tu veux un ordinateur. Apple ayant toujours fait de la «&nbsp;qualité&nbsp;» mais propriétaire, leurs produits ne sont pas pensé pour être distribué en masse.<br /> Il y a un moment où il faudra rendre certains standards de fait libre pourqu’il puisse y avoir de la concurrence et du choix partout
Francis7
Je suis d’accord avec ce que vous décrivez comme position dominante mais je ne suis pas du tout pour qu’il y ait du choix partout.<br /> Les utilisateurs ne s’y retrouveront plus comme dans les années 80/90. Et puis trop de diversité va tuer les startups dès leur arrivée. Ce ne serait même pas la peine d’essayer.<br /> Je serais même pour un Linux non libre et laisser cela aux BSD pour exagérer afin de réduire la diversité des interfaces graphiques. Comme cela on n’aurait pas que du bricolage éparpillé sans lendemain qui n’accroche personne. On aurait là un système plus fort pour le desktop grand public…Bienque Linux soit en constante progression : 10% de plus en dix ans tandis que Windows a perdu 1~2% sur la même période.
KalabiYo
95 ? plantait tout le temps ! Le seul avantage, c qu’il obligeait à mettre les mains dans le cambouis, ça faisait apprendre l’informatique
xylf
Je ne me souviens plus trop, je sais que j’avais la version «&nbsp;internet explorer&nbsp;». y avait peut etre du mieux. Mais globalement sur tous les win9x, aucun ne m’a epargné de botd et de nombreuses reinstallation
Abstract_stract
Linux et autre c’est le résultat du non choix. Je ne parle pas de multitude mais de dissociation. Le choix d’un OS ne devrait pas être contraignant en terme de format de fichiers ni d’applications. Comme pour les browsers,ils offrent des fonctionnalités diverses mais ne te contraignent pas à n’ulitiser que des sites web dédiés, …<br /> Bien que Microsoft soit très mauvais pour faire des OS ils bénéficient de l’existant: c’est mauvais mais tu n’as pas le choix il n’y a que ça. Pas étonnant qu’ils se soient vautrés lorsqu’ils n’avaient pas le monopole de fait comme sur le mobile et la seule raison pour laquelle ils ont échoués dans le mobile avec leurs moyens gigantesques c’est parce qu’ils sont mauvais. Idem pour les browsers et les framework de développement, ils sont là parce que leur OS est partout mais dès qu’il y a concurrence, ils se contentent de suivre le mouvement.<br /> Microsoft ne sait pas ce qu’est un utilisateur: ils font un package de fonctions ou de fonctionnalités dans lequel il faut trifouiller. Même eux n’ont pas les idées claires, leur menu démarrer n’apporte rien d’intelligent (ils ont mis les tuiles pour copier Apple alors que ça n’a jamais rien apporter ni à Windows ni à Mac OS), ça n’arrête pas de changer, les paramètres c’est pareil ils changent, il faut trifouiller, il y a des bouts par ci des bouts par là. Naviguer, Rechercher des fichiers, l’explorer c’est celui de w3.1, le registre qui part en vrille des repertoires systèmes qui explosent on ne sait même pas ce qu’il y a dedans. Leur store archi buggué est très mal pensé. A vouloir copier les autres ils ne savent même pas profiter de leurs forces.<br /> Il n’y a tout simplement rien de moderne dans cet OS.<br /> Bref, la proposition initiale était que pour en finir avec cette concurrence déloyale, il fallait que certains standards de fait deviennent des standards ouverts pour le logiciel comme pour le hardware.
Francis7
C’est marrant !
Iceslash
Microsoft a révolutionné le monde de l’informatique comme nul autre.<br /> Microsoft a non seulement rendu accessible le PC à tout le monde mais à aussi contribué au développement du jeux vidéo tel que nous les connaissons actuellement.
xylf
Belle synthèse.
ultrabill
Fallait bien que quelqu’un ressorte cette ineptie.<br /> Tu mixes les branches DOS et NT, commences par Windows 3, oublies Windows 2000, regroupes 8 et 8.1… Un champ de distorsion de la réalité appliqué à Windows ?
xylf
Microsoft n’a rien révolutionné, le pc, c’est IBM et Microsoft a su chopper le coche.<br /> De bons os il en existe des tas et qui tournent sur moulte plateforme.<br /> Microsoft a mis un temps fou et même sur son os avant de comprendre et à s’investir dans le jeu vidéo. Il y en a eu des version de DirectX avant qu’il soit viable. Les dev y a aller après dos a coup de glide ou d’opengl.<br /> La seule chose qu’a révolutionné Microsoft, c’est son propre système, notamment de 3.x vers 9.x.<br /> Ce qui fait que Microsoft a réussi c’est son expansion lié pendant des années a la vente forcée avec l’achat d’un nouveau pc. Grâce à cela, il a bien ni**er la concurrence. Qu’elle soit libre ou non. Pour le reste c’est une suite logique, windows est partout, donc on développe pour windows. Au final, quel réel choix? L’écosystème est bien ancré, même s’il est médiocre.
nicodunord
2000% d’accord !!!
Iceslash
C’est pas comme ci les grande marques ne vendent pas leurs PC sous Ubuntu ou ChromeOS et c’est pas comme ci il n’y avait pas d’autres systèmes d’exploitations durant les 20 années avant et après le DOS.<br /> Il y a eu plus de système d’exploitation différent que de version de windows parfois même le PC était fourni avec, on peut citer IBM avec OS/2, BeOS, Amiga, Commodore 64 :).<br /> Et oui, Microsoft a tout déchiré ! et ce n’est pas grâce qu’au marketing n’en déplaise :).
xylf
Beos, Amiga et commodore 64? Pour moi tu mélanges tout. Ces machines étaient aussi spécifique qu’un Macintosh. Ce n’est pas vraiment comparable au pc. Os/2 était développé conjointement avec IBM et Microsoft et marquait un certain retard par rapport à windows, et si les dernières version étaient développées exclusivement par IBM, il avait des perfs désastreuse et n’était pas meilleur candidat. Dans tous les cas c’était trop tard windows étai déjà bien implanté. De même qu’ubuntu, puisque tu l’évoque n’est pas si vieux dans l’histoire du pc.<br /> Enfin si fin des 90 et première décennie 2000 tu me trouves de grands groupes qui proposaient autre chose que windows au grand public, alors éclaire moi, car je pense que je suis comme beaucoup de personne, je n’en ai jamais vu, du moins dans les rayons des enseignes.
Iceslash
Tenez kiffer les concurrents à cette époque.<br /> Win95<br /> Slackware 2.0<br /> OS/2 4.52<br /> BeOS<br />
Iceslash
Justement, les OS Opensources resterons des niches pour les connaisseurs et il y avait pas mieux que Windows à cette époque :).<br /> Jacqueline ne veux pas des internets mais un internet, comme elle ne veux pas un Ubuntu ou un Debian ou un FreeBSD ou un Slackware mais bien un OS qui lui sera familier dans son travail, chez elle, chez ses parents ou chez son copain, dans son quotidien quoi. Les pros Apple savent de quoi je parle.<br /> Après, Microsoft avec son DOS et son Windows a donné à manger à des millions d’informaticiens dans le monde, je suis du genre à ne pas cracher dans la soupe.
gamez
pourquoi l’article ne présente pas windows 98, ME, NT4, 2000?
nicodunord
Vraiment trop d’imprécisions et d’oublis dans cet article<br /> Windows 1.0 n’est jamais sorti c’est important de le préciser, il y a eu bcp de flottement entre 1983 et 1985.<br /> Vous omettez Windows 2 et ses dérivés Windows 286 et 386.<br /> Le plus gros bide de Windows c’est ME avant Vista<br /> Windows 2000 a été une version absolument majeure, vous n’en parlez pas.<br /> Windows 95 OSR2 ? Windows 98 ? Le reboot de Longhorn ?<br /> Article fait par dessus la jambe, niveau exposé de collège fait le dimanche soir pour le lundi matin.<br /> Désolé ça manque clairement de passion.
tux.le.vrai
Windows Millenium.<br /> Pourquoi tant de haine, puisqu’il état très similaire à windows 98, en plus joli.<br /> J’ai eu les 2, et ma, foi, Millénium a fait le job.<br /> XP fut mon windows préféré. Sobre et efficace, avec des paramêtres faciles à trouver et régler.<br /> depuis, j’ai quitté le monde obscur pour rejoindre la Force. Linux, avec Mageia.
fg03
Pour moi c’est XP le meilleur hit de Microsoft (nostalgie)<br /> 95 a été la révolution avec l’interface graphique qui a mis un sacré coup de jeune. Les jeux video étaient enfin possible avec DirectX et le multimédia dans son ensemble, mais il est vrai que cette série d’OS n’était pas stable (pb BSOD, de drivers, partage d’IRQ, DMI, allocation mémoire)<br /> 2000 a été la pierre angulaire, XP n’était qu’un 2000 avec un skin pour le rendre plus sympa… ca reprenait l’esprit de Microsoft Plus avec les theme sous Windows 98 et ça a marché.<br /> Win 7 a été pour moi la galère d’imposer une sécurité au forceps aux utilisateurs… et surtout les menus étaient différents… j’ai jamais compris cette volonté de vouloir changer les habitudes des gens qui aiment un truc et ont pris des habitudes.<br /> Mais bon c’était pas pire que Win 8… c’est là que j’ai arrêté d’utiliser Windows depuis cette époque. Et je me rends compte qu’autant à une époque je ne pouvais pas faire sans, autant maintenant je peux. Les OS sont devenus matures à la concurrence aussi et les innovations ne sont pas autant importantes que dans les milieu des années 90 donc c’est à se demander pourquoi on nous met toujours des nouvelles versions… peur que les gens se rendent compte qu’ils n’apportent plus grand chose et que le mouvement de la décroissance s’amorce ??
keyplus
Il ne fait aucun doute que ce type d’offre se démocratisera bientôt pour les particuliers. Notez que l’auteure de cet article considère qu’il serait intéressant de pouvoir créer des machines virtuelles sur mesure et de disposer d’un abonnement pay as you go, c’est-à-dire ne payer seulement lorsque l’on utilise la machine,<br /> manque un «&nbsp;fusible&nbsp;» pour le particulier en gros coupure automatique( gras accentué) en cas dépassement d’une certaine somme( et coupure automatique ce n est pas envoie avertissement )
Palou
nicodunord:<br /> Article fait par dessus la jambe, niveau exposé de collège fait le dimanche soir pour le lundi matin.<br /> Désolé ça manque clairement de passion.<br /> Vu ton commentaire désobligeant, à défaut d’effacer ton message, je te propose de devenir journaliste pour Clubic et d’écrire ton article dans lequel bien sûr rien ne manquera puisque tu sembles être expert …
rexxie
En 1983 j’ai découvert la souris sur un Lisa, ancêtre du MacIntosh. Souvenir inoubliable de pouvoir dérouler des menus et faire des petits ronds texturés <br /> Pour Windows 11, il restera pour moi un sale coup pour planifier et imposer l’obsolescence en collusion avec les grands fabricants, en prenant pour prétexte la sécurité. Elle a le dos large la sécurité). Comme le SSD a donné, et donne une deuxième vie à des millions d’ordinateurs vénérables, ça vient foutre le bordel dans le marketing des fabricants qui n’avaient pas venu venir et voient leurs ventes d’appareils neufs décliner plus que prévu.<br /> Windows 10 n’était-il pas supposé être le dernier des derniers ?<br /> L’usage du TPM ne pourrait-il pas être juste une simple case à cocher dans les paramètres ?<br /> C’est comme pour Vista, dont la vitesse d’escargot était en partie due à l’introduction de vérification de DRMs au profit de l’industrie du disque et de la vidéo sur CD/DVD qui battait son plein à l’époque.<br /> Ou Windows 10 qui était le moyen trouvé pour récolter des tonnes de données des utilisateurs avec un accord de licence conséquent pour nourrir leur intelligence artificielle à leur tour. Apple ayant déjà Siri et Amazon Alexa, après que les GAFAM aient découvert vers 2012 les potentiels profits faramineux que l’IA leur procurerait. Google lui nous avait «&nbsp;généreusement&nbsp;» offert entre autre, le cloud gratuit pour toutes nos photos.
ultrabill
fg03:<br /> Pour moi c’est XP le meilleur hit de Microsoft (nostalgie)<br /> XP était un gruyère avant le SP2 : aussitôt connecté, aussitôt vérolé. Sans compter l’interface dite «&nbsp;Playskool&nbsp;» fortement décrié. Il a fallu l’arrivée de Vista pour que les utilisateurs se mettent à aimer XP.<br /> Méfie toi de la nostalgie <br /> fg03:<br /> Win 7 a été pour moi la galère d’imposer une sécurité au forceps aux utilisateurs…<br /> C’est Vista qui a imposé le modèle de sécurité, pas Windows 7. Modèle que tous les éditeurs étaient déjà sensé respecter.
dimebag
Quelques conneries à lire de bon matin…
mrassol
merotic:<br /> Vous perdez plus de temps sur W10 pour trouver un programmes que sous W7.<br /> bouton démarrer &gt; taper les premières lettres de son appli &gt; entrée<br /> y’a pas plus simple.<br /> zeebix:<br /> C’est juste que vous êtes habitué à cette façon de faire, ça ne la rend pas meilleure. Vous refusez juste d’essayer de changer vos habitudes<br /> C’est ca.
Abstract_stract
Attends, je n’ai pas encore évoqué la fois où le génie visionnaire Bill Gates a dit qu’il ne croyait pas en l’internet.<br /> Ça faisait bien 2 ou 3 ans que j’accédais à l’internet à l’école d’informatique. Au début quand on nous a présenté Internet à la bibliothèque, la première question c’était :<br /> «&nbsp;et c’est payant?&nbsp;»<br /> «&nbsp;Non non ce n’est pas comme le minitel les accès aux sites sont gratuits&nbsp;».<br /> Rien que ça j’étais déjà enthousiaste. Bon Les accès, au début, était en temps limité avec réservation. Ça a évolué très vite…<br /> Donc moi, un étudiant lambda issue d’une famille très modeste de la banlieue lilloise, j’utilisais l’Internet. Pourtant, non, le génie visionnaire lui n’y crois pas! Je me disais il veut quoi? Le retour au minitel?<br /> C’est pas comme si on lui avait présenté un concept dans un labo. Non c’était l’Internet dont même TF1 parlait: un outil déjà planétaire! Mais non! Lui le génie visionnaire n’y crois pas. En fait c’est parce que Microsoft avait déjà raté le coche, il fallait se justifier et Bill Gates fait le pari du phénomène éphémère…
Abstract_stract
Oui mais non tu aurais pu t’abstenir et les garder pour toi
dimebag
Tu peux répondre directement à tes commentaires au lieu de passer par moi
Abstract_stract
Le fait que Microsoft ait été là au bon moment ce n’est pas le problème, il en faut bien. Non le problème de Microsoft c’est qu’ils ont été essentiellement incohérent et mauvais par la suite.<br /> Oui au début ils se sont engouffrés dans l’espace vaccant et on apporté beaucoup c’est indéniable:<br /> Un des bénéfices majeures de Windows 95 ça été de fournir une plateforme uniforme pour les périphériques et développement de drivers. On pouvait enfin accéder à des périphériques sans (théoriquement) se demander si l’on parviendra à les faire fonctionner.<br /> DirectX même si il n’était pas dans le projet initial Windows 95 a permis d’uniformiser la plateforme de jeu et les accès aux composants (OpenGL existait mais DirectX du fait de Windows, de la gestion des périphériques, etc… est devenu un standard de fait sur PC). Microsoft a mis du temps a l’intégré complètement à son OS.<br /> Office ça a toujours été une des meilleures suites logicielles même avant Windows 95 et sur Mac aussi. Et le libre n’a jamais réussi à produire quoique ce soit d’équivalent.<br /> Visual Studio un excellent IDE. Dommage pour toutes Les technos que Microsoft lance en grande pompe puis abandonne au profit d’une autre qui sera oubliée aussi vite.<br /> Malgré tout, niveau OS, Microsoft est à la ramasse, très incohérent et sans idées (" ah si! on a qu’à relooker le menu démarrer" …).<br /> Microsoft ne sait pas profiter de ses forces.<br /> IL y a beaucoup beaucoup beaucoup mieux à faire à l’heure actuelle niveau OS que le relookage de Windows.<br /> La médiocrité liée au manque de concurrence frappe aussi (et surtout) Intel. En position dominante pendant des années, on les croyait loin devant et intouchable, or on a vite vu qu’il ne faisait que vivre de leur rente quand AMD les a enfin bousculés ça été rapidement la panique. Pire encore Apple se permet de passer ses ordinateurs sous ARM sans perte et meme avec de meilleures performance et une bien meilleure gestion énergétique.<br /> On voit que lorsqu’il est possible de faire autre chose les gains sont tout de suite visibles.
tfpsly
Abstract_stract:<br /> Attends, je n’ai pas encore évoqué la fois où le génie visionnaire Bill Gates a dit qu’il ne croyait pas en l’internet.<br /> Il me semble que c’est une légende urbaine (tout comme les 640kb) <br /> Au contraire en 1995 il qualifiait internet de «&nbsp;vague de fond, qui change toutes les règles, incroyable opportunité et challenge&nbsp;»<br /> Exactly 25 years ago today, on May 26, 1995, Gates wrote an internal memo to Microsoft’s executive staff and his direct reports to extol the benefits of expanding the company’s internet presence. Gates, who was still Microsoft’s CEO at that point, titled his memo, simply: “The Internet Tidal Wave.”<br /> “The Internet is a tidal wave. It changes the rules. It is an incredible opportunity as well as [an] incredible challenge,” Gates wrote in the memo.<br /> …<br /> “Most important is that the Internet has bootstrapped itself as a place to publish content,” Gates wrote. “It has enough users that it is benefiting from the positive feedback loop of the more users it gets, the more content it gets, and the more content it gets, the more users it gets.”<br /> … Gates says, the audio and video quality of those products at the time was relatively poor […] adding that he expected the technology to improve eventually “because the internet will get faster.”<br /> Pas pour rien qu’il a fait acheter les droits digitaux de pleins d’œuvres et de peintures pour pas cher quand personne ne comprenait ce que ça allait devenir <br /> Et aussi dans son bouquin «&nbsp;The Road Ahead&nbsp;» en 1995 :<br /> Today’s Internet is not the information highway I imagine, although you can think of it as the beginning of the highway.<br /> Sur WikiQuote, cette citation est en fin de page dans la catégorie de celles qui lui sont attribuées mais non vérifiées pour le moment.
Francis7
@tfpsly<br /> @Abstract_stract<br /> Internet était déjà bien développé en 1995. Je ne vois pas où aurait persisté le doute. Peut-être dans le déploiement des câbles sous-marins. Mais l’Europe était déjà relié aux USA. C’est grâce aux bases de données en ligne que j’ai fini mes diplômes.<br /> Internet a évolué mais l’était déjà aussi.
justepourlefun
Je découvre que mon O.S à 12 ans !
Abstract_stract
La légende urbaine c’est de vouloir faire croire que c’est une légende urbaine. Car si c’est une legende urbaine Elle a été diffusée par les chaines officielles. Il me semble meme que TF1 a diffusé une interview (ou un montage faisant passer pour une interview) où il disait ne pas y croire. A l’epoque Les sources d’information, il n’y en a pas tant que ça. Quand à Internet, oui ça existait c’est ce que je dis mais Windows 95 était livré sans navigateur. Tu ne fais pas le lien?<br /> Ce n’est pas juste une question de paroles, il y a Les actes et Microsoft s’est planté sur Internet. Ils se reprennent bien avec le cloud mais là encore ils ont suivi le mouvement initié par d’autres.
tfpsly
Abstract_stract:<br /> Il me semble meme que TF1 a diffusé une interview (ou un montage faisant passer pour une interview) où il disait ne pas y croire.<br /> «&nbsp;Il me semble que…&nbsp;» - faudrait que tu postes un lien plutôt que juste «&nbsp;non c’est pas une LU&nbsp;» <br /> Abstract_stract:<br /> Quand à Internet, oui ça existait c’est ce que je dis mais Windows 95 était livré sans navigateur. Tu ne fais pas le lien?<br /> Si : vendre «&nbsp;Microsoft Plus for Win 95&nbsp;» en plus (sorti en même temps que Win95) ! Pourquoi le filer gratuitement quand Ms pouvait le vendre à côté?<br /> Ce n’est que suite à la montée en flèche de Netscape que Ms s’est mis à fournir gratuitement IE avec les Service packs et en OEM, ce qui lui a permis de s’imposer à partir de 1997.<br /> Abstract_stract:<br /> il y a Les actes et Microsoft s’est planté sur Internet<br /> Navigateur numéro 1 dès 1999 et pour plus d’une décénie, je n’appelle pas ça se planter non.<br /> EDIT - déjà en 1994, Gates avait l’air de bien y croire et de «&nbsp;miser plusieurs centaines de millions de dollars&nbsp;» :<br />
Abstract_stract
Justement «&nbsp;Je ne vois pas où aurait persisté le doute&nbsp;»<br /> Tu en as même qui te diront que l’Internet a toujours existé parce qu’ils n’ont plus le sentiment d’avoir connu autre chose.<br /> Pourtant le premier iphone est sorti mi-2007 aux US, il n’y a pas si longtemps que ça que l’on utilise son téléphone pour envoyer des emails. Internet est complètement entré dans les moeurs dans les années 2010. Début 2000, j’étais aux US pour à l’époque un leader mondial dans son domaine technologique. Pour consulter mes emails je suis aller attendre mon tour dans un cyber cafe. Aujourd’hui tu coupes l’Internet dans de nombreux pays du monde tu provoques une émeute.<br /> Pour donner une idée du contexte dans lequel Bill Gates s’est exprimé:<br /> «&nbsp;Le Web était composé d’une cinquantaine de serveurs au début de l’année 1993, et de plus de 500 à la fin de l’année. Le nombre de sites Web a explosé, passant de 10 sites en 1992, à 130 en milieu d’année 1993, puis 2.738 en 1994. La barre d’un million de sites web est alors dépassée en 1997.&nbsp;»<br /> Futura<br /> Le Web a 30 ans : les quatre grandes phases de son évolution<br /> Il y a 30 ans, le 12 mars 1989, Tim Berners-Lee, chercheur britannique au Cern (laboratoire européen pour la recherche nucléaire) décidait d'ouvrir au plus grand nombre, l'échange d'informations...<br /> Les gens raisonnent comme si ce qu’ils connaissent avait toujours existé et disent «&nbsp;ben pourtant c’était évident&nbsp;» sauf qu’il faut se placer dans le contexte de l’époque: les gens font avec leurs habitudes.<br /> Juste pour Vous remettre dans le contexte de l’époque:<br /> "En France, Internet est utilisé par le grand public depuis 1994, mais n’a réellement connu un essor qu’à partir du milieu des années 2000. "<br /> «&nbsp;Le premier véritable fournisseur d’accès grand public fut WorldNet qui ouvrit ses portes en février 1994 lors du Computer Associates Expo. Ensuite FranceNet lança son service en juin 1994 . FranceNet fut fondé par Rafi Haladjian. Ensuite, suivirent dans l’ordre Calvacom, Internet Way et Imaginet.&nbsp;»<br /> fr.m.wikipedia.org<br /> Internet en France<br /> Pages pour les éditeurs déconnectés en savoir plus<br /> En France, Internet est utilisé par le grand public depuis 1994, mais n'a réellement connu un essor qu'à partir du milieu des années 2000. Le 31 décembre 2014, la France comptait 26 millions d'abonnements Internet haut et très haut débit sur réseaux fixes. En 2014, 80,7&nbsp;% des foyers ont un accès Internet, soit 22,5 millions de foyers (47 millions d'internautes en janvier 2015 selon Médiamétrie, tandis que 19,3&nbsp;% des foyers n’y ont pas accès,...<br /> Toujours pour un rappel du contexte:<br /> «&nbsp;Le premier forfait grand public arrive au début de l’année 1996, lancé par France Télécom ce forfait nommé « Déclic » propose un abonnement mensuel à 100 Francs, avec la minute à 4 F pendant les heures de bureau et 1 F pendant les heures dites creuses (soir et week-end).&nbsp;»<br /> fr.m.wikipedia.org<br /> Téléphonie mobile en France<br /> Pages pour les éditeurs déconnectés en savoir plus<br /> La téléphonie mobile en France métropolitaine s'articule dans un marché concurrentiel structuré autour de&nbsp;:<br /> Chaque opérateur ou opérateur virtuel commercialise ses offres sous une ou plusieurs marques.<br /> L'autorité de régulation des communications électroniques et des postes, abrégée ARCEP, est chargée de veiller à une concurrence saine entre ces quatre opérateurs. Cette autorité intervient aussi bien au niveau de la téléphonie fixe que mobi...<br /> Et quand on dit le premier forfait ou la premiere offre, ça ne veut pas dire que ça y est c’est dans toutes les chaumières, ça veut simplement dire officiellement ça existe…
Abstract_stract
C’est cela oui.<br /> Déjà entre hier et aujourd’hui les choses ont bien changées notamment au niveau de l’information. Aujourd’hui tu peux te permettre de dire donne moi un lien, ce n’est pas le cas à l’époque, il n’y a pas non plus tant de fake news comme aujourd’hui. Bill Gates n’est pas connu du grand publique. Si je parles à mes amis de Bill Gates à l’époque il n’y a personne qui va participer à la conversation, ils attendent qu’on passe à Autre chose… et je ne vais pas leur inventer «&nbsp;il ne croit pas à l’Internet&nbsp;» parce qu’ils ne connaissaient ni l’un ni l’autre<br /> Ceci dit voici le premier lien sur la premiere recherche que j’ai faite sur le sujet:<br /> «&nbsp;I see little commercial potential for the internet for the next 10 years,&nbsp;» Gates allegedly said at one Comdex trade event in 1994, as quoted in the 2005 book «&nbsp;Kommunikation erstatter transport.&nbsp;»<br /> Il ne voit pas de potentiel commercial à Internet pour les 10 prochaines années…<br /> Indeed, in his 1995 book «&nbsp;The Road Ahead,&nbsp;» Gates would make one of his most well-known blunders: He wrote that the internet was a novelty that would eventually make way to something much better. «&nbsp;Today’s Internet is not the information highway I imagine, although you can think of it as the beginning of the highway,&nbsp;» Gates wrote.<br /> Tu cites ce passage de son livre mais il est en fait la preuve de son erreur de jugement. Il dit ne pas croire en l’Internet qu’il voit juste comme quelque chose de transitoire.<br /> In the mere weeks between finishing the book and it getting to bookstores, Gates realized a little too late that the internet was taking off after all. He issued Microsoft’s famous «&nbsp;The Internet Tidal Wave&nbsp;» memo and reoriented the company in that direction. In 1996, he released a revised edition of the book that included more on the internet.<br /> Là il réalise un peu tard que l’Internet décolle et qu’il s’est planté. Il publia un mémo (daté du 26 Mai 1995…) et réorienta sa boîte dans cette direction. En 1996, il publie une seconde édition du livre où il accorde plus d’importance à l’Internet.<br /> https://www.businessinsider.com/the-<br /> dumbest-things-bill-gates-ever-said-2016-4<br /> And in 2004, Gates gave us this doozy in a BBC interview: «&nbsp;[E-mail] spam will be a thing of the past in two years’ time.&nbsp;»<br /> En 2004, il annonce à la BBC que les spam auront disparu 2 ans de là<br /> Bref…
tfpsly
Abstract_stract:<br /> Déjà entre hier et aujourd’hui les choses ont bien changées notamment au niveau de l’information. Aujourd’hui tu peux te permettre de dire donne moi un lien, ce n’est pas le cas à l’époque, il n’y a pas non plus tant de fake news comme aujourd’hui. Bill Gates n’est pas connu du grand publique.<br /> Gates était présenté partout comme l’homme le plus riche du monde, impossible d’éviter sa gueule à l’époque.<br /> Et je t’ai mis juste au dessus une vidéo de 1994 où il dit clairement qu’Internet va tout changer.<br /> Abstract_stract:<br /> « I see little commercial potential for the internet for the next 10 years, » Gates allegedly said at one Comdex trade event in 1994, as quoted in the 2005 book « Kommunikation erstatter transport. »<br /> Il ne voit pas de potentiel commercial à Internet pour les 10 prochaines années…<br /> Et la source de cette «&nbsp;citation&nbsp;» est toujours la même, parce qu’il n’y en a qu’une seule (j’avais fait cette même recherche hier avant de te répondre, je sais que tu cites l’article de The Insider) : Kommunikation erstatter transport (2009) by Karl Krarup et al. C’est la seule source associant cette citation à Gates. Aucune autre source, juste celle-la répétée partout. Aucun enregistrement. Rien.<br /> Abstract_stract:<br /> Indeed, in his 1995 book « The Road Ahead, » Gates would make one of his most well-known blunders: He wrote that the internet was a novelty that would eventually make way to something much better. « Today’s Internet is not the information highway I imagine, although you can think of it as the beginning of the highway, » Gates wrote.<br /> Tu cites ce passage de son livre mais il est en fait la preuve de son erreur de jugement. Il dit ne pas croire en l’Internet qu’il voit juste comme quelque chose de transitoire.<br /> Et je comprends cette citation exactement à l’inverse de ce que tu dis : Gates affirme que l’internet vu aujourd’hui (enfin, en 1995) n’est que le début et que son usage va exploser. Donc clairement en écrivant cela, Gates imaginait bien l’importance qu’aurait Internet dans le futur.<br /> Absolument rien dans cette citation ne signifie «&nbsp;ne pas croire en l’Internet&nbsp;» comme tu l’affirmes, bien au contraire!<br /> Et «&nbsp;beginning of the highway&nbsp;» ne signifie clairement pas «&nbsp;transitoire&nbsp;», bien au contraire.<br /> Abstract_stract:<br /> spam will be a thing of the past in two years’ time.<br /> Rien à voir. Et la seule chose vraie dans ton post <br /> Et même si Outlook/Hotmail n’y est pas arrivé, GMail est arrivé à rendre cette prédiction réelle pour moi - tout le spam étant effectivement filtré.
dancod
Il manque un sacré morceau avec les premières versions de NT (lancé en octobre 93) et qui surtout ont permis à W95 d’avoir quelques programes en 32 bits à sa sortie (mais pas office, bien qu’en interne un gars qui savait pas quoi fo*tre de ses week-ends s’était amusé à recompiler excel en 32 bits pour NT dès sa sortie.)<br /> Et j’ai eu (et je pense que j’ai encore) la montre Timex. On lançait la synchro en tenant la montre devant l’écran et il se mettait à clignoter pour synchroniser les différents items. C’était génial et Uber Geek
dancod
Non.<br /> A l’époque internet, c’était très limité (essentiellement les universités et les gouvernements), par contre les services en ligne étaient à l’apogée de leur succès (America Online, Compuserve).<br /> Bill Gates avait décidé de les tuer en offrant Microsoft Network qui était complètement intégré à W95. Se balader dans les différentes catégories de MSN s’apparantait d’ailleurs à se ballader dans les folders de son propre disque dur.<br /> W95 était aussi livré avec IE 2.0.<br /> Seulement quelques semaines avant le launch de W95, Bill Gates a décidé que l’internet était l’avenir et a déclaré que tout microsoft devait basculer vers internet.<br /> Cela a entrainé un changement radical au sein de l’entreprise, car tout le monde a dû se réorienter dans l’urgence absolue. MSN en europe par exemple a été rendu indisponible sans une connexion chez un internet service provider (alors qu’ils avaient monté toute une infrastructure avec des numéros d’appel dans tous les pays).<br /> IE3.0 a été mis en chantier et à mon avis c’est le browser qui a le plus révolutionné ce domaine de l’histoire. Il y avait plein d’idées de génie là dedans, une de celles qui m’a le plus marqué était le fait que IE était un objet OLE qu’on pouvait facilement embedder dans n’importe quelle application qui supportait OLE. Une des conséquences a été par exemple la disparition du format des fichiers d’aide (qui était aussi un mark-up language) simplement par le remplacement par du HTML.<br /> Bref, Internet à l’époque était juste un autre service en ligne, en concurrence avec les géants américains (soyons réalistes, le minitel n’était pas crédible), et son adoption par bill gates a permis son explosion grâce à l’extrème diffusion de W95.<br /> PS: moi aussi je downloadais les images de la nasa en FTP à partir d’une console Sun en 89 à l’université, mais plus tard, en 93, j’ai rejoint Microsoft et j’ai assisté à cette révolution culturelle de l’intérieur.
dancod
Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Je pense que Bill Gates est loin d’en être un.<br /> Il a, au fil de l’évolution des connaissances, changé d’avis à de nombreuses reprises.
Francis7
Ce qui pouvait permettre de réfléchir à l’avenir d’internet, c’est qu’il n’existait presque pas dans les foyers.<br /> J’ai eu AOL en 97, et c’était les gens avertis qui se déplaçaient pour acheter un modem RTC Olitec ou US Robotics.<br /> Cependant, les grandes entreprises étaient déjà bien équipées depuis quelque temps comme les universités. Avec un bon débit.<br /> Il y avait même des gens qui lançaient des téléchargements pendant la nuit au travail.
fredmc
Ce windows ne passera pas par moi. Je vais pas changer un i5-7600K qui marche encore très bien et qui à mon avis est largement capable de faire tourner windows 11 (en tout cas mieux qu’un I3 de 8ème génération) pour avoir windows 11 à tout prix.<br /> Si MS baisse ses standards (ce dont je ne doute pas car il y a aura une trop faible adhésion à windows 11) on verra.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

SK Hynix est le premier à mener à bien le développement de mémoire HBM3
MacBook Pro : le M1 Max, le gaming, c'est pas son fort
Rendus du MacBook Air 2022 : Apple va-t-il faire des encoches sur tous ses modèles ?
NZXT lance ses kits BLD, des kits PC Gamer faciles à monter et performants
Intel : les processeurs Alder Lake n'aiment pas les
MonsterLabo : les PC gamer passifs de retour sur Indiegogo et on adore
Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Haut de page