Waze accusé d'avoir volé des données avant son rachat par Google

Par
Le 03 septembre 2015
 0
Waze, la filiale de Google, aurait volé plusieurs données à l'un de ses concurrents pour son service de cartographie.

Le service Waze s'est d'emblée distingué en proposant une application de navigation communautaire. Concrètement, la cartographie, le trafic en temps réel ou les informations routières, sont directement mis à jour par les utilisateurs. La société ne passe pas inaperçue et Google la rachète en juin 2013.

Toutefois, à en croire la récente plainte déposée par un concurrent, la direction de Waze ne se serait pas montrée totalement transparente. En effet, la société PhantomAlert, proposant un service similaire, affirme que la filiale de Google lui a volé plusieurs données concernant les points d'intérêts.

En 2010, les deux sociétés avaient tenté de trouver un accord sur le partage de données mais ce rapprochement ne s'est jamais concrétisé. Deux ans plus tard, Waze aurait directement récupéré une base de données de PhantomAlert.

035c000008155416-photo-waze-ban.jpg


Le plaignant explique avoir repéré à plusieurs reprises en 2012 des points d'intérêts fictifs au sein des cartes de Waze, qui avaient précisément été mis en place pour repérer d'éventuelles copies de son concurrent. Indirectement, Google aurait donc profité de la base de PhantomAlert lorsque la firme californienne a finalisé son acquisition l'année suivante pour près d'un milliard de dollars.

Dans un communiqué, Karl Kronenberg, l'avocat de PhantomAlert, explique : « Waze avait besoin d'étoffer sa base de données pour augmenter sa valeur et devenir plus attractif auprès de potentiels acquéreurs ». PhantomAlert demande la fermeture pure et simple de Waze et réclame des dommages et intérêts à Google.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top