Antitrust : la FTC enquête sur le rachat de Waze par Google

0
La FTC a lancé une enquête concernant le rachat de l'application de cartographie contributive Waze par Google. L'autorité cherche à déterminer si l'opération n'entraverait pas la concurrence et le choix des consommateurs sur le marché américain.

0104000005495489-photo-logo-waze.jpg
Le rachat de Waze par Google fait l'objet d'une enquête par la Federal Trade Commission, qui doit déterminer si la transaction ne serait pas constitutive d'une entrave à la concurrence et d'une limitation du choix pour les consommateurs américains.

L'information, confirmée par Google auprès du Guardian et du Wall Street Journal, fait suite à l'acquisition pour plus d'un milliard de dollars de la start-up israélienne. L'action de la FTC intervient après qu'un courrier a été adressé par l'association de consommateurs Consumer Watchdog ainsi qu'au département de la justice américain, un jour à peine après l'annonce du rachat. L'organisation craignait de voir Google abuser de sa position dominante. « Google domine déjà le marché de la cartographie en ligne, avec Google Maps », peut-on lire. « Le géant de l'Internet est en mesure de creuser l'écart de façon injuste en favorisant son propre service devant ses concurrents comme Mapquest sur son moteur de recherche ».

Les revenus de Waze sont trop faibles pour que la transaction fasse l'objet d'une enquête automatique de la FTC. Mais l'autorité demeure cependant fondée à entamer toute action concernant un rachat susceptible d'entraver la concurrence.

Waze, qui a développé une application de cartographie contributive, compterait 45 millions d'utilisateurs dans plus de 190 pays. En mai dernier, Noam Bardin, le patron de Waze, avait déclaré que son service était le principal concurrent de Google sur mobile. Il semblerait qu'il ait été pris au sérieux par les autorités de la concurrence américaine.

Avant le rachat, la start-up israélienne a fait l'objet de nombreuses supputations. Des intérêt émanant d'Apple, qui utilise déjà des informations collectées par Waze pour son appli Plan et surtout de Facebook avaient été relatés dans la presse. Microsoft, de son côté, a concédé avoir investi dans la société, sans toutefois faire état de velléités d'acquisition.

Les risques d'atteinte à la concurrence devraient dans un premier temps être limités par Google, du fait qu'il a déjà annoncé que le service conserverait son indépendance et son fonctionnement. Même si, à terme, l'objectif semble bien d'enrichir Google Maps de nouvelles fonctionnalités, voire de fondre les deux services.

Aux États-Unis, la FTC est engagée avec Google sur deux fronts : la détention abusive de brevets essentiels (brevets FRAND, pour « Fair, reasonnable and non-discriminatory terms », ndlr) suite au rachat de Motorola Mobility ainsi que sur d'éventuelles pratiques discriminatoires sur le marché de la publicité. En Europe, la firme fait l'objet d'une enquête pour abus de position dominante. Elle est suspectée d'abuser de son quasi-monopole sur la recherche pour mettre en avant ses propres services, au détriment de la concurrence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top