🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Essai Toyota RAV4 Hybrid 2WD : une nouvelle génération toute en contradictions

10 mai 2021 à 13h00
33
Toyota Rav4 Hybrid
Toyota pour Clubic

Lancé en 1994, le RAV4 de Toyota entre dans sa 5e génération. Basé sur la dernière plateforme du constructeur et une motorisation désormais exclusivement hybride en France, il change du tout au tout pour le meilleur et parfois aussi pour le pire. Un modèle très conventionnel en demie teinte à mille lieues des premières versions à la personnalité attachante.

Pionnier des SUV 4X4 compacts, le RAV4 qui s'est écoulé à plus de 8,5 millions d'exemplaires dans le monde constitue un immense succès commercial pour la marque nippone. Synonyme de fiabilité, de sécurité et de durabilité, ce passe-partout séduisait tant par son caractère que par son originalité. Malheureusement, il n'a cessé de perdre sa personnalité au fil des générations pour devenir un véhicule familial beaucoup plus conventionnel. Victime collatérale du revirement stylistique à 380° entrepris par la marque avec sa nouvelle plateforme TNGA (Toyota New Global Architecture) utilisée notamment pour la Prius IV et le SUV compact C-HR, le RAV4 affiche un design torturé par des lignes anguleuses et de drôles de pièces rapportées comme les plastiques qui ornent les arches de roues.

Hormis son look très spécial, le SUV familial a tout de même quelques atouts à faire valoir. Outre une finition intérieur en net progrès et un poste de conduite parfaitement calibré, il jouit d'une motorisation hybride de premier plan. Inventé par Toyota il y a plus de 20 ans, le système qui passe de l'électrique au thermique en totale transparence offre un rendement exceptionnel. Le constructeur est d'ailleurs tellement sûr de la fiabilité de sa technologie qu'il propose désormais exclusivement de l'hybride pour son nouveau RAV4 en France (une version essence est commercialisée dans certains pays). Avec plus de 410 000 véhicules hybrides (tous modèles confondus) écoulés jusqu'ici en France et un taux de renouvellement impressionnant de 75 %, il peut sans nul doute capitaliser sur son succès.

Toyota-rav4
Toyota pour Clubic

La recette gagnante de l'hybridation autorechargeable

Deux configurations en deux ou quatre roues motrices sont proposées avec un bloc moteur de 2,5 litres développant une puissance totale respective de 218 et 222 ch (contre 197 ch pour la précédente génération). Grâce à de multiples améliorations techniques, Toyota est parvenu à concevoir un moteur plus puissant, consommant moins de carburant (seulement 6,7 litres aux 100 en moyenne !), et affichant des émissions de CO2 plus faibles (100 à 102 g/km) qui l'exonèrent de malus. Commercialisé à partir de 34 590 euros pour la traction avant (2WD), le SUV se décline en quatre finitions : Active, Dynamic, Lounge et Collection.

Beaucoup plus luxueuse que le modèle d'entrée de gamme, la version 2WD Lounge à transmission intégrale de notre test démarre quant à elle à 40 900 euros. Un tarif proche de celui de ses principales concurrentes (Honda CR-V 2.0 i-MMD, Peugeot 3008 Hybrid 225 E-Eat8...), mais avec un équipement globalement plus généreux. Il s'est vendu 139 725 RAV4 en 2019 en Europe, dont 93 792 versions hybrides. L'engouement pour l'hybridation auto-rechargeable ne se dément pas. Il faut dire qu'au-delà des avantages en termes de consommation, ce type de motorisation est réputé pour sa fiabilité et sa longévité. Selon le constructeur, les véhicules hybrides nécessitent moins d'entretien que les modèles thermiques.

Toyota Rav4 Hybrid 2WD
Sous le capot, le RAV4 embarque désormais exclusivement une motorisation hybride en France / Jérôme Cartegini pour Clubic

A bord du SUV familial

C'est une petite révolution à bord du nouveau RAV4 qui se dote d'attributs habituellement réservés au segment des premiums. Sans atteindre le raffinement d'une Lexus NX Hybrid, la version Lounge jouit de matériaux de bonne qualité bien assemblés. La finition Lounge comprend notamment une sellerie cuir, un siège conducteur électrique, un volant, une planche de bord et des contre-portes alliant cuir, surpiqûres et plastique, un chargeur à induction pour smartphone ou encore un rétroviseur central numérique. L'habitacle est mieux fini que par le passé, mais quelques éléments viennent gâcher la fête comme l'écran de bord (façon tablette) d'un autre âge avec sa dalle sans éclat et ses boutons latéraux très laids, et son instrumentation qui n'est toujours pas 100% numérique.

Toyota-rav4
Le niveau de finition est en net progrès sur le dernier RAV4 / Jérôme Cartegini pour Clubic

Au volant du véhicule, le champ de vision est assez satisfaisant dans l'ensemble, mais le gabarit de l'engin nécessite l'utilisation des caméras pour effectuer des manœuvres notamment en marche arrière. Mention spéciale pour le poste de conduite qui nous a littéralement bluffé. Là où il faut parfois plusieurs jours pour prendre ses marques dans un nouveau modèle de voiture, il ne faut ici que quelques heures pour être parfaitement à son aise. Un confort qui ne doit rien au hasard, mais à un agencement savamment étudié. L'amplitude du volant qui a augmenté de 50 % se voit combinée à une large plage de réglages du siège conducteur et un accoudoir central judicieusement placé (c'est loin d'être toujours le cas !) permettent de trouver une position idéale, quel que soit son type de gabarits.

Plus large de 10 mm, le véhicule offre légèrement plus d'espace que son aîné avec toujours une multitude d'espaces de rangement. Il peut toujours accueillir très confortablement 5 passagers, dont deux adultes et un enfant à l'arrière, mais pas au-delà. Le volume du coffre de 580 litres gagne 79 litres au passage et passe à un généreux 1 690 litres une fois la banquette arrière rabattue. Bien que toujours aussi pratique, il ne permet toujours pas d'avoir un plancher totalement plat. On regrette également l'insonorisation qui demeure perfectible par rapport à la concurrence qui fait de gros efforts sur ce plan-là.

Toyota-rav4
Le confort du poste de conduite constitue l'un des grands atouts de ce SUV / Jérôme Cartegini pour Clubic

Entre sécurité, puissance et lourdeur

Sur la route, cette cinquième génération du RAV4 ne cesse de souffler le chaud et le froid. Mesurant 4,6 m de long pour 1,85 m de large et 1,68 de haut, ce gros bébé de 1,59 tonne est étonnement plus agréable à conduire en zone urbaine qu'en dehors. S'il procure un véritable sentiment de sécurité et de confort au volant, le SUV manque cruellement d'agilité et surtout de peps. Malgré son gros moteur de 2,5 litres et ses 218 chevaux, il pédale dans la semoule et braille dès qu'on accélère un peu fort avec un effet patinette dû à la boîte CVT (Continuously Variable Transmission). Faute de pouvoir changer de régime, il faut adopter un mode de conduite « pépère » et bien doser ses accélérations pour profiter de son couple, car le véhicule peut tout de même grimper de 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes.

Toyota-rav4
Toyota pour Clubic

Bien qu'il possède tous les atouts pour tailler la route sur de longues distances, il déçoit en réalité sur ce point à cause d'une insonorisation perfectible combinée à d'incessants bruits de roulement. L'expérience est bien plus plaisante en ville à bas régime lorsque le moteur électrique prend le pas sur le thermique. Selon le constructeur, le système hybride permet de rouler plus de 70 % du temps uniquement en électrique, mais il ne communique pas sur l'autonomie en mode tout électrique qui ne dépasse généralement pas les 2 à 3 km sur ce type de véhicule. Le système peaufiné depuis plus de 20 ans par Toyota est conçu pour appuyer le moteur thermique dans des phases bien particulières et passe d'un mode à l'autre en totale transparence.

Toyota-rav4
Toyota pour Clubic

Assistances et technologies embarquées

Au niveau de la sécurité, c'est le premier modèle de la marque à bénéficier de certains équipements Toyota Safety. Les différentes assistances telles que le système pré-collision, de franchissement de ligne, ou encore de conduite semi-autonome de maintien de trajectoire sur les grands axes fonctionnent à merveille sans jamais être trop envahissantes. Des alertes visuelles et sonores préviennent le conducteur lorsque c'est nécessaire, mais il reste maître à bord. Seul l'assistance de freinage peut enclencher un freinage d'urgence en cas de risque de collision. Soulignons également l'affichage tête haute, la gestion automatique des feux de route, la lecture des panneaux de signalisation, un régulateur de vitesse adaptatif et un détecteur de piéton.

Toyota-rav4
Mi-anlogique, mi-numérique, l'instrumentation assure une parfaite lisibilité / Jérôme Cartegini pour Clubic

Truffé de caméras et de capteurs, il est possible de visualiser les angles morts ainsi que véhicule à 380° pour les manœuvres. La finition Lounge embarque un rétroviseur central numérique (en option) qui retransmet les images filmées par une caméra placée sur la lunette arrière. Ce dispositif offre un champ de vision beaucoup plus large et permet d'avoir une vue dégagée même lorsque le coffre est rempli jusqu'au plafond. Il s'avère néanmoins assez perturbant à utiliser au quotidien, car il modifie complètement la perception réelle des distances et sa lisibilité est mauvaise la nuit. Fort heureusement, il est possible de retrouver une vision miroir classique en basculant le rétroviseur.

Toyota-rav4_7.jpg
Utilisable seulement dans certains cas, le rétroviseur numérique tient plus du gadget / Jérôme Cartegini pour Clubic

À l'inverse de nombreux constructeurs auto, Toyota fait l'impasse sur une instrumentation 100 % numérique, et c'est bien dommage. A la place, deux compteurs analogiques qui entourent un petit affichage numérique central chargé d'afficher différentes informations relatives à la consommation, aux assistances de conduite, ou encore aux fonctionnalités multimédias. Mention spéciale pour le volant multifonction et ses commandes bien agencées qui facilitent la gestion des assistances de conduite et des fonctions multimédias. Ce n'est pas du tout le même son de cloche pour l'écran central de bord de 8 pouces signé JBL semblant sortir tout droit des années 2000. Outre un menu tortueux avec un agencement des menus mal fichu, les graphismes sont aussi tristes que vieillots.

Toyota-rav4
Toyota-rav4


Idem pour la navigation GPS maison complètement dépassée. Par chance, Toyota a enfin intégré Android Auto et Apple CarPlay qui permettent d'utiliser notamment des applications GPS bien plus performantes. Comme les précédentes générations de RAV4, ce modèle jouit d'un remarquable système audio. Signé JBL Premium Audio, il comprend 9 haut-parleurs et un caisson de basses d'une puissance cumulée de 800 watts. A l'écoute, l'ensemble offre des performances de très haute volée avec une restitution sonore profonde et détaillée. Un très bon point !

rav4
D'une qualité rare, le système audio de JBL surpasse celui de nombreuses voitures premium de catégorie supérieure / Jérôme Cartegini pour Clubic

Basique, l'application mobile liée au véhicule permet de localiser le véhicule sur une carte, mais ne propose aucune commande pour piloter des fonctions du véhicule à distance comme l'éclairage, le verrouillage/déverrouillage des portes, ou la climatisation.

Toyota-rav4 appli
Toyota-rav4 appli


Fiche technique

Dimensions L x l x h (en m)4,61 x 1,85 x 1,68
Empattement2,66
Volume de coffre arrière516 litres VDA
Poids à vide1 625 kg

MoteurUn moteur quatre cylindres en ligne
Puissance155 ch
Couple210 Nm

0 à 100 km/h8,3 secondes
Vitesse maximale180 km/h


Faut-il craquer pour le RAV4 2WD Lounge ?

Hormis un design discutable et un agrément de conduite sans saveur, le RAV4 demeure un excellent investissement. Son taux de consommation moyenne de 6,7 litres aux 100 pour un véhicule de cette taille est impressionnant. Encore une fois, c'est en zone urbaine où la consommation chute à 5,5 l (contre 8,9 l sur autoroute d'après nos mesures) que ce modèle se montre le plus efficient. En roulant 70 % du temps en zéro émission, il possède de surcroît tous les avantages d'une voiture électrique pour rouler en ville. Les modèles hybrides de Toyota jouissent par ailleurs d'une réputation de longévité et de fiabilité qui se vérifient année après année depuis plus de 20 ans. Le constructeur assure que les hybrides permettent de réaliser de substantielles économies d'entretien par rapport aux versions thermiques.

A un prix de 40 900 euros, le RAV4 2WS Lounge fait face à de très sérieuses rivales. À commencer par l'Honda CR-V 2.0 i-MMD dont la version de base est vendue exactement le même prix (34 590 euros), le Mitsubishi Outlander PHEV (à partir de 37 490 euros en version rechargeable !) ou encore la Peugeot 3008 Hybrid 225 E-Eat8 Allure (40 342 €) à niveau d'équipement à peu près équivalent. En France, c'est toujours Peugeot qui mène la danse sur le segment des SUV en France avec la 3008. Avec une seule motorisation, un comportement routier moins affûté, et un look discutable, la Japonaise aura bien du mal à l'en détrôner.
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
15
rexxie
Pourquoi n’offrent-ils pas une version tout électrique?<br /> Pour retarder l’inéluctable avec des vieilles technologies hybrides non rechargeables.
Palou
« Pourquoi n’offrent-ils pas une version tout électrique? »<br /> Parce que tout le monde n’en a pas le besoin, à commencer par moi
MattS32
« la version 2WD Lounge à transmission intégrale »<br /> Ça ne peut pas être à la fois du 2RM et de la transmission intégrale (4RM)… Ce n’est pas plutôt transmission automatique que vous vouliez écrire ?
rexxie
Oui, il y a toi, et il y a des millions d’autres qui aimeraient bien cesser de donner leur argent aux pétrolières et cesser d’émettre des toxiques sous le nez des passants.
megadub
Tout simplement parce que Toyota a largement amorti son système hybride et tire la corde autant que possible.<br /> Perso, je me demande surtout pourquoi il n’y a que 2 roues motrices sur un véhicule aussi énorme
zoup01
Rassures toi, tu payes ton électricité produite à 75% par du gaz, du pétrole ou du charbon…<br /> Les compagnies pétrolières continuent à gagner de l’argent et toi à déplacer ta pollution loin de ton nez , mais chez le voisin.
David1919
Comparer les anciens RAV4 à celui ci et dire qu’il a perdu en personnalité… C’est totalement hallucinant ! Vous vous rappelez du vieux RAV4 ? Immonde même a l’époque ! Bon, c’était un gros diesel 4 roues motrices… Donc oui, RAV comme Rien A Voir. Et oui, on est en 2020 ! Hybrid, design futuriste, modernité, appartement Clubic n’aime pas ! Ce n’est pas un article de journalisme exemple de neutralité…<br /> Allez, faites nous rêver avec un test d’un SUV français hybrid genre un Peugeot 3008 au look manquant de personnalité
David1919
L’électrique n’est sûrement pas l’avenir, dans certaines villes un plein électrique devient presque plus cher que l’essence…
megadub
zoup01:<br /> Rassures toi, tu payes ton électricité produite à 75% par du gaz, du pétrole ou du charbon…<br /> Les compagnies pétrolières continuent à gagner de l’argent et toi à déplacer ta pollution loin de ton nez , mais chez le voisin.<br /> C’est totalement faux… en France en tout cas
megadub
Moins de 200km avec un véhicule pareil c’est juste n’importe quoi… un 4x4 pareil doit être diesel (gros couple et faible conso) et ne jamais mettre les roues en ville.
rexxie
Je sais pas pour vos marques maison comme la Zoé, mais la Tesla 3 plus gourmande consomme l’équivalent de 1,8 L/100Km. L’électricité n’est pas si chère que ça voyons!
zoup01
C’est vrai que c’est faux, c’est 80% au niveau mondial en 2020 produit par du gaz, du charbon ou du pétrole…<br /> https://www.planetoscope.com/Source-d-energie/1811-production-mondiale-d-electricite.html
rexxie
As-tu lu mes liens, on y gagne avec une électrique, même si l’électricité provient des hydrocarbures. Tu préfères qu’on brûle directement 10 fois plus d’hydrocarbures à chaque seconde d’utilisation avec des diesels et autres pétrolosaures?!?<br /> Vous avez 72% de nucléaire en France, et dans le mix Européen, il n’y a que 55% de fossile.<br /> Ton chiffre de 80% est une projection globale pour 2020. La réalité sera peut-être bien différente.
zoup01
Parce que les voitures électriques ne sont vendues qu’en europe ?<br /> Je croyais que toyota vendait dans le monde entier…
megadub
zoup01:<br /> C’est vrai que c’est faux, c’est 80% au niveau mondial en 2020<br /> Oui, donc selon les pays ça peux être BEAUCOUP moins… surtout qu’on peut produire son électricité contrairement aux carburants traditionnels
megadub
Toi qui est si fort en statistiques, regardes les pays où le RAV4 se vend et comment ils produisent leur électricité
David1919
https://www.auto-moto.com/green/recharger-batteries-coute-desormais-cher-quun-plein-dessence-229294.html<br /> Ça commence a grimper sérieusement le prix d’un plein électrique, selon certaines conditions bien sûr, mais on est bien loin des prix du début du miracle électrique
megadub
David1919:<br /> on est bien loin des prix du début du miracle électrique <br /> En réalité ça coute moins cher puisque désormais on paye le kWh consommé et non le temps passé à la borne avec souvent des performances bien dégueulasse.<br /> Et au quotidien ça reste toujours moins cher avec un kWh très peu cher à domicile ou même sur des bornes gratuites comme à Ikea ou Auchan… perso, je ne connais pas un endroit où le litre de carburant est offert
rexxie
Pas surprenant, IONITY appartient à un cartel de fabricants de voitures thermiques!<br /> Ford, Daimler, BMW et Volkswagen.
Palou
David1919:<br /> Vous vous rappelez du vieux RAV4 ?<br /> Oui, plus court qu’une Yaris et uniquement en 3 portes de 1200kg et avec un moteur essence de 129ch, pas d’autres motorisations. Et le peu de modèles électriques sortis ne l’ont été que pour la Californie
newseven
Il y a aussi la Mazda mx30 qui refait surface .<br /> Caradisiac.com<br /> Mazda MX-30 : paris osés - Vidéo en direct du Salon de Bruxelles 2020<br /> Mazda expose en première européenne à Bruxelles la MX-30. Il s'agit d'un SUV coupé à moteur électrique, qui adopte d'originales portes arrière à ouverture antagoniste… et une batterie de petite capacité.<br /> Avec une date de sortie au alentour de septembre 2020 .<br /> ( La petite batterie a l’avantage de contenir le prix. La version de lancement très bien équipée First Edition est à 34 400 € sans le bonus de 6 000 €.)
_Dorsoduro
Des Sources??
PhilippeNC
D’accord avec l’article. J’ai un des derniers modèles de l’ancienne version hybride.<br /> Pas très sexy mais très agréable pour le volume intérieur et le coffre.<br /> Volumineux à garer dans les parkings. On ne peut pas tout avoir !<br /> Consommation en ville et suburbain étonnamment basse pour le poids, le volume, boite auto… Selon les conditions climatiques conso équivalente voir moins à une Smart 90 ch auto.<br /> Je pense que la nouvelle version a un système média plus performant car le mien est à la traine (pas d’Apple Car ni d’Android Auto).<br /> Préférer la version 4WD trop de puissance sur 2 roues mais cela a un cout.
toug19
Toyota et leurs voitures qui se recharge en roulant
zoup01
@David1919<br /> des rav4, j’en ai eu 2 (version 3, 4x4, diesel)…<br /> cette dernière version ne me fait pas du tout envie !!!<br /> 1/ parce que je n’en ai plus besoin (situation familiale différente)<br /> 2/ le design est d’une banalité affligeante<br /> 3/ la fiabilité toyota tient plus de la légende qu’autre chose (ou j’ai pas eu de chance)<br /> 4/ 9l/100 pour cette dernière version, je consommait entre 7 et 7.5l/100 à l’époque.<br /> 5/ plus de 40000€…je préfère largement un 3008 thermique.
Zoolander06
Effectivement la fiabilité légendaire des Toyota semble avoir oublié les modèles diesel de la marque…<br /> En même temps on pouvait s’y attendre, le diesel était un carburant assez peu répandu au Japon, où il a longtemps été interdit dans certaines villes.<br /> Par contre, petite note à l’auteur de l’article concernant la trigonométrie : il faut faire un choix !<br /> Quand on parle d’un revirement, on dit « un virage à 180° », quand on parle d’un champ de vision total, on dit 360°.<br /> 380°, c’est juste une façon peu efficace de dire 20°
zoup01
je pense que les toyota (comme les mazda) sont généralement fiables (la prius a une excellente réputation)…<br /> tous les classements des marques en fiabilité le démontrent, elles sont généralement dans le top 5 (Honda restant indétrônable de la plus haute marche du podium)…en général, japonais est synonyme de qualité.<br /> c’est pas de ma faute si je suis tombé sur des mauvais numéros avec ces 2 marques…( défauts électriques / électronique essentiellement)<br /> PS: un virage à 180°, pour moi, c’est une ligne droite
Bouno57
, 9l100kms,le miens et en dessous de ce chiffre sur les premiers kms lorsqu’il est froid, lorsqu’il est chaud il tourne à environ 6,5l sur autoroute française en roulant àux limitation et en moyenne à 5,8l/100kms en urbain et extra-urbaine mélangé.<br /> Pour le style chacun son avis.<br /> Par contre je serais curieux de savoir combien coûte à équipement équivalent un hybride « certainement rechargeable » technologie utilisée chez de très nombreux concurrents , cette question peut également se poser pour un bon vieux mazout à puissance équivalente
pemmore
Vous avez quelque part raison, si on pense technologie, les moteurs diésels et essence en mode de circulation ne dépassent pas 25% de rendement réel les turbines à vapeur quelque soit le combustible ont un rendement de 58%, un moteur électrique celui qui va tracter la voiture 95%, des données intéressantes quelque soit le mode de calcul enverront automatiquement le moteur à explosion à la ferraille, bien sur si un système de cogénération avait été mis au point comme sur les chaudières à gaz ou fuel, les résultats seraient plus intéressants, quand aux accus la solution actuelle est provisoire, le futur est à des technologies proches des condensateurs, donc quelques % de pertes c’est tout.
philouze
"« Pourquoi n’offrent-ils pas une version tout électrique? »<br /> Parce que tout le monde n’en a pas le besoin, à commencer par moi<br /> "<br /> a 6.7 L/ 100 , tout le monde aurait besoin d’une électrique, c’est juste une question de manque de prise et/ou de limite purement psychologique.<br /> Accélération (largement sous la moindre peuge hybride rechargeable), bruit absolument atroce de la CVT (j’en ai une) et conso gargantuesque (6.7 = 67 kWh/100 contre 15 pour une électrique) .<br /> Rajoute à ça la pollution locale, le CO2…<br /> Qu’est-ce qu’elle fait ringarde maintenant cette « auto-rechargeable »
pemmore
Ben oui, ça a le nom d’un fameux 4x4, mais ce n’est plus un 4x4, c’est un suv, une mode sans saveur ou le plaisir est absent.<br /> Pour les puristes vrais amateurs les 4x4 essence, avec vitesses lentes crabots, pare-buffle roue de secours extérieure sont du coup recherchés et une bonne cote à l’occasion.<br /> Quand au comportement en 4x4 je vois pour le x5 du fils avec sa boîte automatique des crabots virtuels (abs) il s’est enlisé dans un champ on a du chercher un tracteur, mon vieux sportage avec sa haute garde au sol en y allant tranquillement serait passé.
Palou
rexxie:<br /> il y a des millions d’autres qui aimeraient bien cesser de donner leur argent aux pétrolières<br /> Chacun est libre de donner son argent à qui il veut, que ce soit aux compagnies pétrolières OU aux fournisseurs d’électricité. TON choix n’est pas celui de tout le monde sur cette planète !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan Free : le forfait mobile 50 Go toujours disponible à 9,99€/mois
Soldes Amazon : 6 casques et écouteurs Bluetooth à prix cassés
Les ventes d'appareils photo continuent leur inexorable chute
Portiques de reconnaissance faciale dans les lycées, La Quadrature du Net et la LDH à la barre
Forfait 4G : tout savoir de l'offre RED 60Go à 12€ par mois
Orange vise le Net Zéro Carbone d'ici à 10 ans
Le MIT développe une surface capable d'augmenter la réception du Wi-Fi
Soldes Amazon: T'NB Elyte Pack Gaming 4 en 1 à moins de 30€
Soldes Amazon : Pack Razer Gaming Casque + Souris gaming à seulement 75,38€ au lieu de 159,00€
Haut de page