Vivo TWS Neo : les premiers true wireless avec puce Bluetooth 5.2

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
02 juin 2020 à 18h32
0
Vivo TWS Neo

Alors que le Bluetooth 5.0 n'est pas encore la norme absolue et que les puces 5.1 sont rarissimes, le constructeur Vivo (même groupe que
Oppo et OnePlus) va sortir, en Chine dans un premier temps, ce qui semble être les premiers écouteurs en Bluetooth 5.2 du marché. Une petite révolution ? Pas vraiment, pas encore.

Du classique « façon AirPods » qui se donne les moyens

Suite des Vivo TWS, les Vivo TWS Neo sont des petits écouteurs au format bouton (non-intra) calqués sur les airpods, mais avec quelques particularités. Une boite de recharge assez élégante et très compacte, proposée en blanc ou en bleu nuit, une puce Qualcomm QCC5126 assez avancée avec support du AptX, et un transducteur de 14,2 mm pour espérer un minimum de basses.

Vivo TWS Neo 02

Les Vivo TWS Neo reprennent cette forme, que ce soit sur le boitier de charge et les écouteurs (mêmes transducteurs), mais vont un peu plus loin au niveau de l'électronique. Nous avons ainsi un produit résistant aux projections liquides (norme IP54) avec contrôle tactile, réduction de bruit en appel, fonction de localisation, transducteurs de 14,2 mm, le tout avec des modes d'améliorations sonores. L'autonomie fait également un petit saut, en passant de 4 h sur les TWS à 5 h 30 sur la version TWS Neo. Avec son boitier, l'autonomie passe à 27 h au total.

Vivo TWS Neo

Mais surtout, ces écouteurs sont (à priori) les premiers du marché à utiliser une puce Bluetooth 5.2.

Si sur le papier le Bluetooth 5.2 sera la norme permettant d'intégrer le futur Bluetooth LE Audio, cela ne veut pas dire que son implémentation sera obligatoire, en tous cas pas pour le moment (le BLE n'étant pas prévu avant au moins 2021).

Des écouteurs vraiment basse-latence ?

Un second point clé existe, à savoir la présence de l'AptX Adaptive. Ce codec clairement destiné au Bluetooth LE Audio à termes constitue la nouvelle génération de CSR/Qualcomm.

Vivo TWS Neo 04

En plus d'être optimisé, semi-adaptatif (entre 279 kbs et 420 kbs) et rétro-compatible (comprend l'AptX et l'AptX HD), il affiche une latence relativement inférieure aux autres codecs (autour de 80ms) hors AptX LL.
Ainsi son intégration est une excellente idée dans la théorie.

Dans la pratique, même si Android 10 supporte ce codec en natif, les smartphones compatibles ne sont pas encore très nombreux. Rappelons également que l'un des problèmes d'Android est sa gestion assez calamiteuse du buffer en Bluetooth, d'où une latence risquant d'être supérieure dans la pratique.

Second petit désagrément, une autonomie légèrement en retrait sur ce codec, puisque passant de 5 h 30 (AAC) à environ 4 h 10.

Vivo TWS Neo 03

Rechargeable en USB-C, mais pas encore en induction, les Vivo TWS Neo sont déjà disponibles en Chine pour 500 Yuans, soit environ 65 Euros. Peu de chances de les voir pour le moment en France, mais l'avancée de ce type de puces reste une bonne nouvelle pour l'avenir.

Source : gizmochina

Modifié le 02/06/2020 à 18h33
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top