Regrets et injustices : les meilleures séries arrêtées trop tôt

27 février 2021 à 15h15
32

Annulées sur un cliffhanger criminel ; stoppées dans leur élan après une seule saison malgré leur potentiel ; injustement disparues des radars sans véritable fin… Pour conclure cette saison 5 du Veilleur d'écran[s], on se remémore aujourd'hui certaines des meilleures séries annulées bien trop tôt.

Le veilleur d'écran[s] S05E13 📺 : les meilleures séries arrêtées trop tôt

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Mais dis moi Jamy, c'est quoi une « série arrêtée trop tôt » ?

Pour conclure chaque saison du Veilleur d'écran[s], j'ai pris l'habitude de réaliser des épisodes spéciaux. Pour cette fin de S05 (déjà !), nous nous intéresserons donc aux meilleures séries arrêtées trop tôt. Et il y a une raison toute simple à cela…

Cela m'est en effet apparu comme un bon moyen d'évoquer avec vous de nombreux de shows qui, du fait de leurs fins avortées, ne seront probablement jamais traités pleinement dans des chroniques dédiées du Veilleur d'écran[s] (plot twist : il y a des exceptions). Or, malgré un final souvent gâché - ou inexistant -, la plupart des séries mentionnées ici ont réussi à briller durant leur courte vie.

Certaines méritaient donc bien un petit coup de projecteur, à défaut d'entrer au Panthéon télévisuel, tandis que d'autres valaient la peine qu'on rappelle leur courte existence, histoire de remuer le couteau dans la plaie.

Attention cependant : quand je dis « séries arrêtées trop tôt », je parle bien de celles annulées sauvagement après une, deux, voire trois saisons maximum. Celles dont le dernier épisode se termine sur un cliffhanger, ou une fin pensée pour introduire une autre saison, qui ne viendra jamais. J'ai également décidé de retenir les séries qui ont été annulées après une seule saison convenable, et qui auraient pu réellement prendre leur envol en saison 2.

Inutile donc de vous attendre à voir apparaître votre série préférée aux 18 saisons, même si elle en aurait mérité une de plus, ou cette série, courte mais avec une fin propre, voire calculée en amont (c'est vous que je regarde notamment, formidables que vous êtes Years and Years et Counterpart). Ici il sera vraiment question des sacrifiées sur l'autel de l'audimat ou du budget. Et pourtant croyez-moi, je me suis retenu de placer dans cette déjà longue liste un paquet de séries auxquelles j'aurais bien ajouté une petite saison…

Enfin, n'ayant bien évidemment pas vu toutes les séries de la création (ou suffisamment apprécié certaines pour en réclamer d'autres saisons…), j'ai eu l'audace de vous demander sur Twitter ce que vous évoquait la phrase « séries arrêtées trop tôt ». Parmi le bon millier de réponses que j'ai obtenu et qui collaient à la définition faite précédemment, les titres qui sont le plus souvent revenus en plus de la liste initiale sont les suivants : Terra Nova, Pushing Daisies, Carnivale, Dead Like Me, The OA, Rubicon, Mindhunter, Stargate Universe, Sense8, Constantine, Dark Angel, Santa Clarita Diet, Lie to Me, Glow, Vinyl, John Doe, ou encore Tru Calling.

Sur ce, place à la sélection du jour, qui va forcément en oublier sur la route.

Firefly

Impossible de commencer cette chronique autrement que par le nom le plus répondu lors du sondage (et vous avez entièrement raison) : Firefly. Même si quelques temps après sa fin abrupte, la série de Joss Whedon a profité du film Serenity pour boucler son intrigue, nul doute que cela n'aura pas été suffisant pour compenser l'arrêt absurde de ce formidable space western à l'unique saison.

Rappelons que ses épisodes ont été diffusés dans le désordre par la Fox, ce qui ne l'empêcha pourtant pas de briller de milles feux et de se créer un solide cœur de fans.

Inutile de tergiverser plus longtemps (d'autant qu'elle fait partie des rares séries de cette sélection qui jouit d'une chronique complète, c'est dire sa qualité malgré son annulation) : Firefly est la définition même de la série arrêtée trop tôt.

Notez en passant que malgré le plébiscite populaire, j'ai décidé de ne pas retenir dans cette sélection des séries à multiples saisons comme Deadwood (le film final après trois saisons est assez correct) ou Sense8, qui ont retenu cette solution d'un long-métrage pour conclure leur histoire.

Dirk Gently

Si je devais réaliser un classement de mes plus gros énervements suite à l'annulation d'une série, Dirk Gently serait forcément sur le podium, voire sur la première marche. Si la saison 2 était très légèrement moins réussie que la première, le cliffhanger final relançait de nombreuses questions qui ne trouveront jamais de réponses… Cet arrêt soudain est un absolu scandale, un véritable gâchis.

Tout comme Firefly je ne m'étendrai pas sur les nombreuses qualités du show puisque Dirk Gently profite d'une chronique complète. Je pourrais toutefois signer des pétitions jusqu'à la fin de ma vie pour un retour des incroyables personnages portés par Samuel Barnett et Elijah Wood.

Utopia

Elle aussi est présente sur mon podium de l'énervement (et en chronique complète dans nos colonnes). L'anglaise Utopia a, plutôt que de se voir offrir la saison 3 que tout le monde attend depuis des années, profité récemment d'une adaptation à la sauce américaine (déjà annulée elle aussi).

Cependant, impossible pour cette dernière d'arriver à la cheville du bijou original d'outre-manche, bourré de folie, porté par une narration brillante, paré de couleurs acidulées, et jamais égalé jusque là. Malgré un cliffhanger final qui laisse l'histoire ouverte : regardez Utopia.

Lire notre chronique complète : Utopia : l’originalité anglaise à son paroxysme

Limitless

Voilà le parfait exemple d'une série dont j'ai envie de vous parler depuis longtemps (et ça arrivera peut-être un jour, qui sait), mais qui ne fait toujours pas l'objet d'une chronique dédiée, la faute à son annulation précoce. Limitless fait suite au film éponyme, avec Bradley Cooper (qui vient passer une tête dans la série de temps en temps), où il est question d'une drogue permettant de décupler les facultés du cerveau.

Ici, Brian, un loser, se retrouve à consommer cette drogue pour le compte du FBI et à résoudre des enquêtes. À ses débuts la série n'est donc qu'un  « policier procédural avec un twist », mais passé un certain nombre d'épisodes, les scénaristes ont visiblement décidé de se faire plaisir.

Fil rouge bien plus pêchu, dialogues et mise en scène hilarantes, aspect méta décuplé… Limitless se transforme intelligemment pour devenir une petite perle bourrée de bonnes idées et dont le capital sympathie ne fait qu'augmenter à chaque épisode. Malheureusement, cet excellent divertissement a déjà perdu beaucoup de spectateurs en route, conduisant à son annulation à la fin de la S01, dont le final restera ouvert, pour toujours.

Colony

La première saison de Colony n'était pas incroyable, on peut le dire. Mais les deux suivantes ont tant gagné en ambition et en densité, que le final de la saison 3 quittait même la Terre pour aller dans l'espace et… ne jamais revenir.

Dans ce show de SF notamment porté par Josh Holloway et Sarah Wayne Callies, il est question de suivre des survivants humains alors que des extraterrestres dominent la planète. Avec de solides personnages tiraillés entre résistance et collaboration, le show fait de nombreux parallèles avec notre Histoire et notre présent, tout en n'oubliant pas quelques scènes d'action surprises pour tenir la longueur. J'aurais énormément voulu voir quelle direction prenait la saison 4…

Whiskey Cavalier

Probablement la moins originale de toutes les séries de cette liste, Whiskey Cavalier était pourtant un excellent divertissement que j'aimais sincèrement retrouver chaque semaine… jusqu'à la fin de son unique saison.

Ses points forts ? L'incroyable alchimie entre ses personnages, son scénario qui faisait voyager aux quatre coins du monde, ou encore ses dialogues et son casting cabotins… Ce show, qui suit une équipe composée, notamment, d'un agent du FBI et d'une agente de la CIA qui doivent collaborer malgré leurs différends, aurait vraiment mérité de revenir pour d'autres épisodes tant elle semblait en avoir encore sous la pédale.

Profit

Profit est l'un des titres qui est le plus revenu sur Twitter en réponse au sondage sur les séries arrêtées trop tôt. À tel point que la série a piqué ma curiosité et que je l'ai depuis rattrapée. Et grand bien m'en a pris. Portée par Adrian Pasdar dans le rôle du bien nommé Jim Profit, cette courte série de 1996 est un véritable festival de moments incroyables.

En parlant de Succession, je disais que je n'avais jamais autant aimé détester des personnages, mais je crois que Jim Profit vient voler la vedette à la famille Roy. Ambitieux, sans pitié et très intelligent quand il s'agit de piéger son entourage, le personnage est prêt à tout pour grimper les échelons de la société Gracen & Gracen.

Mais en plus de son scénario hallucinant de par les plans machiavéliques de Jim Profit, j'ai adoré le côté kitch de l'époque, avec ses jingles musicaux rock et ses interfaces d'ordinateurs en 3D éclatées au sol. Un grand moment de télévision !

The First

Malgré une fin de saison ouverte, qui fait littéralement décoller son scénario et peut partiellement compenser son annulation, The First aurait vraiment mérité une saison 2. Ce show, porté par Sean Penn, suit dans un futur proche la première équipe humaine à se rendre sur Mars.

Chargée en émotions, en moments intenses et difficiles, tant cette mission exige d'investissement des participants et de leurs proches, la série est un excellent drame chapeauté par un expert en la matière : Beau Willimon (House of Cards).

Dark Matter

Elle aura certes duré trois saisons, mais Dark Matter aurait absolument dû revenir en saison 4 tant son cliffhanger final était ambitieux et prometteur. La série de Syfy m'aura régulièrement rappelé Firefly grâce à son équipage coloré, à leur excellente alchimie et à quelques épisodes mémorables.

Si The Expanse et Star Trek : Discovery restent à un niveau supérieur en termes de moyens, d'ambition et d'événements épiques, du côté des séries de SF spatiales modernes, nul doute que j'aimais aussi beaucoup Dark Matter. En tout cas, à mes yeux, elle méritait davantage une nouvelle saison que l'autre série de SF de Syfy de l'époque, Killjoys, sympathique certes, mais bien en-dessous.

Wayne

Très peu de gens connaissent Wayne. Et pour cause : il s'agit de l'une des rares séries originales de YouTube, avant que la firme n'abandonne l'idée de créer du contenu inédit.

Eclipsée par une certain The End of the ****ing World, série de Netflix avec qui elle partage de nombreux points communs, Wayne suit avec encore plus de panache les aventures de deux ados qui prennent la route sur un coup de tête.

Même si son unique saison se termine sur un léger cliffhanger, croyez-moi, le voyage vaut le coup.

Ascension

Quel gâchis, une fois encore signé Syfy. Durant ses six petits épisodes, Ascension a suivi les membres d'une mission spatiale secrète lancée en 1963 : un vaisseau est envoyé dans l'espace afin de coloniser un monde lointain à plus de 100 années de distance. Environ 50 ans après son départ, un meurtre vient bousculer le quotidien des colons.

Notamment portée par Tricia Helfer (Battlestar Galactica), la série proposait l'un des plus gros plot twist que j'ai pu voir à la télévision, et se terminait sur un cliffhanger absolument dantesque, mais qui n'aura jamais de suite. Quel gâchis.

Marco Polo

Peut-être vous souvenez vous de Marco Polo, série d'une époque où les annulations de shows Netflix n'étaient pas encore légion, comme c'est le cas aujourd'hui. Après une première saison assez moyenne, la seconde venait dynamiser le tout de manière stupéfiante, et j'aurais beaucoup apprécié une saison 3.

Mais le budget trop élevé de cette série « historique » a décidé le service à couper court à l'aventure, malgré un solide cliffhanger…

Almost Human

Dans mes souvenirs, Almost Human n'était qu'une série assez moyenne avec un chouette postulat de base et un véritable potentiel pour décoller en saison 2. Et Karl « fucking » Urban au casting, bien entendu. Ce dernier incarne un flic qui, dans un futur proche, doit faire équipe malgré lui avec un androïde.

Pas toujours passionnante mais doté d'un chouette fond, la série avait pourtant tous les ingrédients pour devenir quelque chose de beaucoup plus marquant avec de nouveaux épisodes, mais Fox (encore elle…) ne lui aura pas laissé sa chance.

BrainDead

Bon, là, je vais être franc : mon amour inconsidéré pour Mary Elizabeth Winstead a forcément joué en la faveur de BrainDead pour cette sélection. Cela dit, même sans l'actrice, je pense sincèrement que cette série aurait dû revenir en saison 2.

L'intrigue suit une jeune femme qui fait ses premiers pas au milieu des personnalités politiques à Washington et se rend compte que ces dernières sont… contrôlées par des fourmis venues de l'espace. Cette délicieuse satyre politique de 2016 signée Robert et Michelle King aurait bien eu toute sa place en 2021…

Blood Drive

La limite d'âge du trailer ci-dessous vous aura probablement mis la puce à l'oreille : l'unique saison de Blood Drive n'était absolument pas destinée à tous les publics. Véritable plaisir coupable assumé au genre grindhouse, le show de Syfy suivait une course de voitures sanglante (littéralement) dans un futur post-apocalyptique.

Hémoglobine, sexe, vulgarité… Blood Drive ne se retenait sur rien et chaque nouvel épisode était plus scandaleusement divertissement et référencé que le précédent… Jusqu'à ce que la chaîne annule la série sur un cliffhanger surprenant. J'en ai marre de Syfy.

Ash vs Evil Dead

Puisque nous sommes dans le sang et la saleté gratuite, restons-y. Avec Ash vs Evil Dead, Starz proposait une excellente suite aux films de Sam Raimi. Le show avait, certes, un peu épuisé son sujet après trois saisons, mais alors POURQUOI terminer sur un tel cliffhanger ?

Plutôt que de m'énerver davantage, je vous invite à lire la chronique complète dédiée à la série, qui vaut le détour malgré son annulation.

Lire notre chronique complète : Ash vs Evil Dead : ça va trancher, série !

Incorporated

Encore une série à fort potentiel annulée par Syfy après une seule saison… Incorporated n'avait certes pas le scénario le plus passionnant du monde (à base d'un héros qui essaie de détruire un système injuste de l'intérieur).

Toutefois son univers légèrement futuriste, où les multinationales prennent le contrôle de la planète après des catastrophes climatiques, avaient sans nul doute des choses à dire et résonnait bien avec notre présent.

Siberia

Siberia n'était pas une incroyable série. Et pourtant, j'ai vécu son annulation comme une véritable trahison.

Cette fausse émission de télé-réalité de survie au milieu de la Sibérie, où les candidats et les spectateurs doivent démêler le vrai du faux, se termine abruptement sans expliquer la moitié de ses mystères, doublant ainsi la frustration d'avoir perdu plusieurs heures de son temps.

Jericho

Rarement aurais-je vu un tel effondrement que celui de Jericho. Après une incroyable première saison qui se termine sur un cliffhanger gravé à vie dans ma mémoire, le show de CBS proposait une très courte saison 2 catastrophique et insatisfaisante à tous les niveaux, laquelle se terminait par une annulation (les S03 et S04 verront le jour sous la forme de comics)…

Si vous ne connaissez pas cette série de 2006, il est question d'y suivre les habitants d'une petite ville suite à la destruction de 23 villes américaines par des attaques nucléaires… Coupés du monde ils vont devoir chercher une explication et surtout tenter de survivre au nouveau monde engendré par cette attaque.

Crashing

J'ai hésité à mettre la formidable Fleabag dans cette liste. Mais étant donné que sa seconde saison se termine proprement, et que sa créatrice Phoebe Waller-Bridge ne veut pas de nouveaux épisodes, je me suis rabattu sur l'une de ses précédentes créations : Crashing.

Composée d'une seule saison, cette comédie centrée sur un groupe de personnes vivant dans un hôpital abandonné n'a pas la perfection d'écriture de Fleabag, mais elle aurait tout de même bien mérité quelques épisodes supplémentaires tant il y avait de choses à faire.

Freaks and Geeks

Peut-être que Freaks and Geeks a duré pile ce qu'il faut et ainsi renforcé le halo de nostalgie qui l'entoure. Ou peut-être qu'elle aurait pu profiter de quelques saisons de plus. Allez savoir.

En tout cas, si elle se retrouve dans cette sélection, c'est parce que j'aurais vraiment apprécié suivre davantage les aventures de ces lycéens drôles et touchants, incarnés par des acteurs et actrices dont les carrières ont ensuite explosé.

Boss

Quand on pense « série politique », le premier titre qui vient souvent à l'esprit est House of Cards. Or, juste avant elle, il y avait Boss. Malgré une annulation après sa seconde saison, qui ne fermait malheureusement pas tous les arcs narratifs ouverts, vous devriez assurément y jeter un œil.

Portée par l'impeccable Kelsey Grammer, la série suit l'odieux et prêt à tout maire de Chicago, Tom Kane, alors qu'il se voit diagnostiquer une maladie incurable qui va lui faire perdre progressivement ses moyens. Le show est chargé en moments et dialogues marquants, et son annulation est selon moi une véritable erreur de la part de Starz.

Rome

Certes, Rome s'est terminée « proprement » à l'issue de sa saison 2, mais HBO aurait pu en faire tellement plus. Initialement pensée pour durer cinq saisons, le show (et notamment sa deuxième saison précipitée) a été sacrifié car jugé trop couteux.

Seul point positif au tableau : cette annulation aura peut-être motivée l'arrivée de la formidable Spartacus sur Starz.

Gang Related

Elle aussi assassinée par Fox, Gang Related n'aura duré qu'une seule saison, et pas appréciée par tout le monde. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ses personnages, son casting, et surtout son scénario, qui suit le quotidien d'une brigade anti-gang à Los Angeles.

Bien ficelée et profitant d'une véritable montée en puissance au fil de ses épisodes, Gang Related était chargée en moments intenses et surprenants, tant et si bien qu'une saison 2 aurait vraiment été la bienvenue.

The Chicago Code

Vous pouvez reprendre la quasi intégralité de mon paragraphe ci-dessus concernant Gang Related et l'appliquer à The Chicago Code… Et multiplier mes regrets par deux.

Cette excellente série policière signée Shawn Ryan sortait vraiment du lot et avait le potentiel pour devenir la nouvelle The Shield. Mais une fois encore la Fox s'est montrée trop frileuse pour lui offrir les nouveaux épisodes qu'elle méritait.

Day Break

À ne pas confondre avec la plus récente série de zombies de Netflix (qui a aussi été annulée après une assez sympathique première saison), Day Break est une série 2006, dont mes souvenirs me laissent le désagréable sentiment qu'elle aurait mérité plus.

Dans ce show ABC, l'intrigue suit un inspecteur piégé et accusé de meurtre qui tente de s'innocenter. Mais, vous vous en doutez, il y a un hic : il est bloqué dans une boucle temporelle façon Groundhog Day et se réveille toujours le même jour.

Marvel's Agent Carter

Si Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. a eu le droit à une conclusion propre, cela n'a pas été le cas de Marvel's Agent Carter. La série dédiée à Peggy Carter, incarné par Hayley Atwell, s'est terminée sur un cliffhanger en saison 2, pour ne jamais revenir.

Le scénario du show n'était pas le plus passionnant qui soit, mais l'ambiance et le casting donnait un véritable capital sympathie à la série, qui méritait mieux qu'une fin aussi abrupte.

Brave New World

Comme je le disais déjà lors de ma sélection des meilleures séries à voir sur StarzPlay, Brave New World m'a laissé un souvenir assez étrange. Son unique saison était imparfaite, entre le moyen et l'intriguant, mais je me rends compte aujourd'hui que j'aurais apprécié une saison 2, pour découvrir plus en détails l'univers du livre original d'Aldoux Huxley au potentiel à peine exploité.

L'intrigue se déroule dans une utopie futuriste où chacun se voit attribuer un rôle dès la naissance, et dans laquelle la vie privée et la monogamie sont mal vues.

Kidding

J'aime beaucoup Jim Carrey. J'aime bien la réalisation de Michel Gondry. J'ai donc énormément apprécié Kidding, cette série Showtime : ici, on suit le quotidien du présentateur star d'une émission pour enfants qui, s'il brille devant la caméra avec ses conseils et sa bonne humeur, lutte en vérité énormément dans sa vie privée.

Annulée après une seconde saison insatisfaisante, le show et ses personnages auraient bien mérité, au minimum, une saison 3 de conclusion.

FlashForward

2009 est loin et je n'ai que de légers souvenirs de FlashForward - vous ne m'en voudrez pas, je l'espère. Toutefois, je sais que son unique saison se terminait sur un des plus gros cliffhangers du millénaire, et que son intrigue était tout sauf résolue suite à cette mise à mort scandaleuse.

Pour celles et ceux qui seraient passés à côté de la série ABC à l'époque, rappelons qu'elle s'intéressait aux conséquences d'un mystérieux événement à l'occasion duquel toute la population mondiale perdait connaissance durant 137 secondes…

DuckTales

Cette sélection se termine avec un petit écart. À l'heure où sont rédigées ces lignes, Disney+ a annoncé que son incroyable reboot de DuckTales (La Bande à Picsou) se terminerait prochainement, avec un ultime épisode qui conclura sa troisième et dernière saison.

Il est tout à fait possible que cette conclusion soit satisfaisante, mais… mais POURQUOI arrêter le meilleur dessin-animé de la galaxie alors que son potentiel d'aventures est sans fin ? Je suis inconsolable.

Notez d'ailleurs que cette plainte s'applique également à Gravity Falls, elle aussi annulée après deux saisons par Disney…

Modifié le 01/03/2021 à 17h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
25
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs VPN (2021)
Meilleurs jeux mobiles gratuits : découvrez notre Top 10
Bon plan gaming : le casque filaire HyperX Cloud Alpha S disponible à moins de 100€
Genshin Impact : la version PS5 arrive le 28 avril avec plusieurs améliorations
Acer Nitro 5 : un PC portable gaming 17.3
Votre nouvelle Smart TV Samsung à moins de 30€ avec la fibre Bouygues Telecom
Mercedes dévoile EQS, sa berline électrique de luxe et ses 770 km d'autonomie
L'excellent casque Bose 700 profite d'une promo immanquable chez Cdiscount
Bon plan VPN : Top des bons plans à saisir chez CyberGhost, NordVPN et Surfshark
Amazon revendique 200 millions d'abonnés à Prime
Haut de page