Une Ferrari 100 % électrique ? Ce ne sera "pas avant 2025", dit le patron de la marque

13 décembre 2019 à 07h30
4
ferrari-logo.jpg
© Pixabay

La firme de Maranello ne veut surtout pas se précipiter pour lancer son premier modèle électrique, et préfère reculer ses plans de quelques années.

« Patience est mère de sûreté », dit l'adage. Celui-ci illustre parfaitement la stratégie de Ferrari en matière de véhicule électrique. À l'inverse de ce qu'elle représente, la vitesse. L'emblématique constructeur italien compte prolonger l'attente avant de produire son tout premier modèle 100 % électrique. Le P.-D.G. de la société, Louis Camilleri, a confirmé que ce dernier ne serait pas prêt avant 2025.


Ferrari recule l'échéance

Selon le patron de la firme de Ferrari, la technologie de la batterie nécessiterait un temps supplémentaire de développement. « La technologie de la batterie n'est pas encore là où elle devrait être », a-t-il déclaré aux journalistes présents lors d'un déjeuner au Centro Stile Ferrari, au siège de Maranello.


« Il y a encore des problèmes importants en termes d'autonomie, en termes de vitesse de recharge, a-t-il poursuivi. Finalement, nous commercialiserons un modèle. Mais ce sera après 2025. Pas à court terme ». Cela a le mérite d'être clair. Et transparent.

Ferrari avait dans un premier temps indiqué qu'un véhicule entièrement électrique pourrait être disponible à l'issue du plan industriel actuel, courant jusqu'en 2022. Mais cette éventualité a rapidement été écartée par les analystes, qui suggéraient qu'un lancement n'interviendrait pas avant 2023. Eux aussi avaient tort.

Le constructeur, plus tenté par l'hybride que l'électrique à ce stade

Le président de la marque de véhicule de luxe a tout de même confirmé que son entreprise étudierait certainement la production d'une voiture électrique. « Bien sûr, nous étudions le tout électrique », a-t-il lâché à l'assistance. Il a aussi précisé que l'électrification de la marque passerait par des véhicules à motorisation hybride.


Ferrari a pour objectif de vendre 60 % de ses véhicules sous la forme mi-essence mi-électrique d'ici 2022. Et ce n'est pas tout, puisque Camilleri a aussi déclaré envisager le développement des technologies alternatives au sein du constructeur italien, comme les biocarburants ou l'hydrogène. Histoire de montrer que si l'entreprise Ferrari prend son temps, elle reste sur tous les tableaux.

La firme devrait par ailleurs enregistrer un bénéfice en hausse cette année, autour d'1,27 milliard de dollars.

Source : Motor1
Modifié le 13/12/2019 à 10h26
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Un des meilleurs casque Bose profite d'une belle réduction sur Amazon avant le Black Friday
Idée cadeau : La TV LG NanoCell 55
Une Tesla Model X hackée grâce à un Raspberry Pi
La trottinette électrique UrbanGlide Ride 85S passe pour les 130€ avant le Black Friday
Le Realme 6 Pro 128 Go encore moins cher avec ce code promo chez AliExpress
TSMC prévoit de démarrer la production en masse de puce gravées en 3 nm dès 2022
Zones à Faibles Émissions et vignettes Crit'Air : la France durcit le dispositif
NordVPN annonce son Black Friday avec une offre à saisir à 2,80€/mois
Xbox Series X : la console Microsoft de nouveau en stock chez Cdiscount 🔥
Assassin's Creed Valhalla : une mise à jour qui vient parfaire les versions Xbox Series X | S et PS5
Haut de page