Test des Galaxy A35 5G et A55 5G de Samsung : rien de très neuf, vraiment ?

Marc Mitrani
Expert Smartphone
15 mai 2024 à 17h37
1
Galaxy A55 (blanc) et Galaxy A35 (bleu foncé) © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 (blanc) et Galaxy A35 (bleu foncé) © Marc Mitrani pour Clubic

Destinés aux acheteurs ne souhaitant pas vendre un rein pour s'offrir un smartphone Samsung, les Galaxy A évoluent chaque année. La cinquième génération est composée de 6 modèles, dont 4 bénéficient désormais de la 5G. Nous avons testé les Galaxy A35 et A55, qui remplacent respectivement les Galaxy A34 et A54.

Sont-ils aussi intéressants que le laisse penser le marketing dithyrambique de Samsung ? Ou s'agit-il de simples mises à jour cosmétiques de produits assurant le gros des ventes de la marque ? Pour le savoir, nous avons pris ces deux smartphones en main pendant 4 semaines.

Samsung Galaxy A35 5G
  • Qualité de l'écran
  • Ergonomie et construction
  • Photo en plein jour (module principal)
  • Certification IP67
  • Emplacement micro SD
  • Compatibilité eSIM
  • Autonomie un peu juste
  • Photo de nuit ou en faible luminosité améliorable
  • Pas de téléobjectif
  • OneUI truffé de bloatwares
Samsung Galaxy A55
  • Qualité de l'écran
  • Ergonomie et construction de qualité
  • Photo en plein jour (module principal)
  • Performances correctes
  • Certification IP67
  • Emplacement micro SD
  • Compatibilité eSIM
  • Autonomie un peu juste
  • Photo de nuit ou en faible luminosité améliorables
  • Pas de téléobjectif
  • OneUI truffé de bloatwares
  • Un peu trop cher par rapport au Galaxy A35

Fiche technique Samsung Galaxy A35 5G

Résumé

Taille de l'écran
6,6 pouces
Taux de rafraîchissement
120Hz
Mémoire interne
256 Go
Mémoire vive (RAM)
8 Go
Capacité de la batterie
5000 mAh
Charge rapide
Oui
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx, 8 Mpx, 5 Mpx

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 14
Surcouche Android
One UI 6
Assistant vocal
Bixby, Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,6 pouces
Type d'écran
Super AMOLED
Définition de l'écran
1080 x 2340 pixels
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
390 ppp
Écran HDR
Non

Mémoire

Mémoire interne
256 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
Exynos 1380
Finesse de gravure
5nm
Nombre de cœurs CPU
8
Mémoire vive (RAM)
8 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
25W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx, 8 Mpx, 5 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
13 Mpx
Enregistrement vidéo
4K@30fps, 1080p@30/60fps, 720p@480fps
Stabilisateur caméra
Optique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
1.12µm
Taille des photosites objectifs frontaux
1.12 µm
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8, f/2.2, f/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
f/2.2
Zoom Optique
non

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM, eSIM
Nombre total eSIM
1
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
6
Bluetooth
5.3
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C 2.0
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
2

Caractéristiques physiques

Hauteur
161,7mm
Largeur
78mm
Epaisseur
8,2mm
Poids
209g
Certification IP
IP67
Indice de réparabilité
8.4

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0,436 W/Kg
DAS tronc
0,917 W/Kg
DAS membres
2,15 W/kg

Fiche technique Samsung Galaxy A55

Résumé

Taille de l'écran
6,6 pouces
Taux de rafraîchissement
120Hz
Mémoire interne
128 Go, 256 Go
Mémoire vive (RAM)
8 Go
Capacité de la batterie
5000 mAh
Charge rapide
Oui
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx , 12 Mpx , 5 Mpx

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 14
Surcouche Android
One UI 6
Assistant vocal
Bixby, Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,6 pouces
Type d'écran
Super AMOLED
Définition de l'écran
1080 x 2340 pixels
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
390 ppp

Mémoire

Mémoire interne
128 Go, 256 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
Exynos 1480
Finesse de gravure
4nm
Nombre de cœurs CPU
Octa-core
Mémoire vive (RAM)
8 Go

Batterie

Capacité de la batterie
5000 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
25W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx , 12 Mpx , 5 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
32 Mpx
Enregistrement vidéo
UHD 4K (3840 x 2160) @30fps
Stabilisateur caméra
Optique
Flash arrière
LED
Ouverture objectif photo arrières
f/1,8 , f/2,2 , f/2,4
Ouverture objectif photo frontaux
f/2,2
Zoom Optique
non

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM, eSIM
Nombre total eSIM
1
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
6
Bluetooth
5.3
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Non

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
2

Caractéristiques physiques

Hauteur
161,1mm
Largeur
77,4m
Epaisseur
8,2mm
Poids
213g
Certification IP
IP67
Indice de réparabilité
8,5

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0,684 W/Kg
DAS tronc
1,037 W/Kg
DAS membres
2,19 W/Kg

Design et ergonomie : minimalisme, mon amour !

Samsung ne s'est pas vraiment cassé la tête en matière de design et d'ergonomie. Les deux modèles sont ainsi très semblables et reprennent les formes de leurs aînés. Ils sont équipés d'un écran AMOLED de 6,6 pouces, entouré de fines bordures noires. Leurs dimensions sont identiques, à quelques poussières de millimètres près (161,1 x 77,4 x 8,2 millimètres pour le A55, 161,7 x 78 x 8,2 millimètres pour le A35).

Galaxy A55 (de dos) et A53 (vertical) © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 (de dos) et A53 (vertical) © Marc Mitrani pour Clubic

Ils pèsent à peu près le même poids (213 grammes pour le Galaxy A55 et 209 grammes pour le A35). Les quelques grammes en moins s'expliquent sans doute par l'utilisation de matériaux différents. Ainsi, le châssis du A35 est fait de polycarbonate, remplacé par de l'aluminium pour le Galaxy A55. Si l'on excepte une sensation un peu différente au toucher, rien ne les distingue vraiment l'un de l'autre. Tous deux bénéficient d'une certification IP67, les garantissant contre une immersion accidentelle dans l'eau.

Le Galaxy A55 © Marc Mitrani pour Clubic
Le Galaxy A55 © Marc Mitrani pour Clubic

Les faces avant et arrière sont recouvertes d'une feuille de verre. Celle qui protège l'écran est faite de verre Gorilla Victus Plus. Toutes deux retiennent avec enthousiasme la moindre salissure ou trace de doigt passant dans les parages.

Le Galaxy A35 © Marc Mitrani pour Clubic
Le Galaxy A35 © Marc Mitrani pour Clubic

Pas de changement non plus en ce qui concerne l'aspect de la caméra dorsale, constituée de trois modules dépassant légèrement de la face arrière. Même constat pour la position des touches mécaniques, du port USB-C et du tiroir recevant les cartes. Ce dernier peut accueillir deux cartes SIM ou une seule accompagnée d'une carte micro SD. Précisons au passage que le support des eSIM permet tout de même d'utiliser plusieurs lignes, même en présence d'une carte mémoire. On aimerait tant que Samsung autorise cela sur ses Galaxy S, nettement plus haut de gamme…

Vous l'aurez compris, les derniers-nés de Samsung conservent l'aspect minimaliste que le fabricant coréen affectionne tant. On ne le lui reprochera pas, les appareils s'avérant toujours aussi agréables à prendre en main et à utiliser au quotidien.

Écran : excellent, surtout à ce niveau de prix

Les deux smartphones embarquent le même écran. Celui-ci est constitué d'une dalle Super AMOLED de 6,6 pouces de diagonale affichant 1 080 x 2 340 pixels (densité de 390 points par pouce). Sa fréquence de rafraîchissement variable peut atteindre 120 Hz, et sa luminosité maximale va jusqu'à 1 000 nits en pointe.

De face, rien ne différencie le Galaxy A35 du A55 © Marc Mitrani pour Clubic
De face, rien ne différencie le Galaxy A35 du A55 © Marc Mitrani pour Clubic

La colorimétrie est bonne, voire excellente. Fidèle à son habitude, Samsung booste un peu trop les couleurs afin de rendre le résultat plus flatteur à l'œil. On peut y remédier en activant le mode d'écran « Naturel » à la place du « Vif » utilisé par défaut. Dans un cas comme dans l'autre, le résultat s'avère plus que satisfaisant.

Technologie OLED oblige, les noirs sont complètement noirs, la rémanence s'avère nulle, tandis que les contrastes sont irréprochables. On pourra donc visionner des images fixes ou animées dans d'excellentes conditions, tout comme faire défiler rapidement une page sans constater la moindre distorsion de son contenu.

Performances : dans la moyenne de la catégorie

Le Galaxy A35 est construit autour d'un SoC Exynos 1380 d'origine Samsung. Cette puce gravée en 5 nm n'est pas une nouveauté, puisqu'elle équipait l'an dernier le Galaxy A54. La partie vidéo est quant à elle prise en charge par un GPU Mali G68 MP5. Notre exemplaire de test embarquait 8 Go de RAM ainsi que 256 Go de stockage extensible par l'ajout d'une carte micro SD.

Le Galaxy A55 hérite lui aussi d'un SoC concocté par Samsung, en l'occurrence l'Exynos 1480 gravé en 4 nm. Il est épaulé par le GPU Xclipse 530 et dispose de 8 Go de RAM ainsi que de 256 Go de stockage extensible.

Nous avons soumis les deux smartphones à notre habituelle batterie de tests de performance. Le Galaxy A35 obtient 611 215 points au test AnTuTu, qui évalue les performances globales. Geekbench, orienté vers les performances du CPU, lui attribue 2 935 points en multicœur et 1 020 en monocœur. Enfin, la partie graphique, testée avec 3DMark Wildlife, reçoit un score de 2 772 points.

Samsung Galaxy A35 © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy A35 © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy A35 © © Marc Mitrani pour Clubic

Résultats des tests du Galaxy A35 5G © Marc Mitrani pour Clubic

Sans surprise, nous sommes loin des performances des modèles haut de gamme de cette année. Cela n'empêche pas le Galaxy A35 de répondre très correctement aux sollicitations d'un usage traditionnel. On pourra même utiliser les jeux 3D les plus récents, à condition de se satisfaire d'un niveau de détail faible.

Les résultats obtenus par le Galaxy A55 sont un peu meilleurs : 728 165 points sur AnTuTu, 3 436 points sur Geekbench (1 156 en monocœur) et 3 868 points sur 3DMark Wildlife. Là aussi, on reste loin des haut de gamme du moment, mais on pourra tout de même confier au smartphone la totalité des tâches du quotidien. Le jeu reste possible, les performances étant acceptables si l'on réduit le niveau de détail à l'écran.

Samsung Galaxy A55 © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy A55 © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy A55 © © Marc Mitrani pour Clubic

Résultats des tests du Galaxy A35 5G © Marc Mitrani pour Clubic

Les A35 et A55 offrent des performances conformes à ce que l'on peut attendre de produits de cette catégorie. Ils sont corrects sur les usages habituels et moyens pour les tâches nécessitant une grande puissance de calcul. Notre préférence va tout de même au A35, dont le rapport performance-prix nous semble ici plus intéressant.

Logiciel : bloatwares à gogo

Sans surprise, les deux smartphones sont équipés d'Android 14 et de la surcouche maison, OneUI 6.1. Nous avons déjà croisé ce duo sur les produits de la série S, avec toutefois une différence non négligeable, puisque la série A ne bénéficie pas de Galaxy AI. Ce n'est pas vraiment étonnant, Samsung souhaitant conserver quelques atouts pour ses modèles premium.

Samsung Galaxy Ax5 bloatware © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy Ax5 bloatware © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy Ax5 bloatware © © Marc Mitrani pour Clubic

Des questions afin de mieux choisir les bloatwares qui seront installés. Quand y a de la gêne… © Samsung

Nous n'allons pas détailler ici les avantages et les inconvénients de OneUI 6.1, nous l'avons déjà fait à maintes reprises lors des tests des Galaxy S et A des années précédentes. Pour faire court, nous retiendrons que l'interface concoctée par Samsung s'avère toujours aussi intuitive et conserve la philosophie d'Android Stock tout en corrigeant ses lacunes. Elle fonctionne ici de manière fluide, et nous apprécions la possibilité d'afficher plusieurs applications à l'écran.

Carton rouge en revanche pour les multiples bloatwares présents. Pire encore : lors du paramétrage initial, Samsung pose quelques questions personnelles (tranche d'âge, sexe, etc.) afin de proposer l'installation d'applications supplémentaires.

Samsung Galaxy Ax5 bloatware © © Marc Mitrani pour Clubic
Samsung Galaxy Ax5 bloatware © © Marc Mitrani pour Clubic

Samsung force l'installation de certains bloatwares © Samsung

Et même si on les refuse toutes, d'autres sont installées. C'est par exemple le cas de Snapchat, TikTok, Temu ou Candy Crush. Il est possible de les désinstaller manuellement à la fin de la procédure de paramétrage initial. Enfin, Samsung garantit 4 mises à jour majeures de l'OS et 5 ans de patchs de sécurité pour les deux smartphones.

Autonomie tout juste correcte, charge plutôt lente

Les Galaxy A35 et A55 disposent d'une batterie non amovible de 5 000 mAh. Nous sommes donc en droit de nous attendre à une très bonne autonomie. Ce n'est malheureusement pas le cas. En utilisation traditionnelle, tous deux tiennent une grosse journée. Si l'on commence à jouer un peu trop ou si l'on enchaîne les épisodes de série, il est impossible de dépasser une petite journée d'utilisation continue.

Ce résultat n'est pas mauvais en soi compte tenu du positionnement des A35 et A55, mais nous nous attendions à un peu mieux. Cela posé, les puces Exynos n'ont jamais eu la réputation d'être économes en énergie. Et ce ne sont pas les modèles 1380 et 1480 qui feront changer cela…

La charge rapide s'effectue en filaire à l'aide du câble USB-C fourni. Celle-ci, indiquée comme rapide par Samsung, ne l'est finalement pas tant que cela, puisqu'elle est limitée à 25 watts. Il faudra donc un peu plus de 90 minutes pour passer de 0 à 100 %. On a vu largement mieux chez la concurrence, même à ce niveau de prix. Et encore : il faut avoir recours à un bloc d'alimentation compatible, car Samsung n'en fournit plus sur ses smartphones depuis un petit bout de temps.

Signalons enfin l'absence de charge par induction, chose malheureusement très fréquente sur les smartphones d'entrée et de milieu de gamme.

Photo : les vampires ne vont pas aimer

Les caméras des Galaxy A35 et A55 sont composées de trois modules à l'arrière et d'un à l'avant.

Galaxy A35 :

  • Module principal : capteur 50 Mpxl ; objectif ouvrant à f/1,8 ; autofocus à détection de phase ; stabilisation optique ;
  • Ultra grand-angle : capteur 8 Mpxl ; objectif ouvrant à f/2,2 ;
  • Macro : capteur 5 Mpxl ; objectif ouvrant à f/2,4.

La caméra frontale embarque un capteur de 13 Mpxl ainsi qu'un objectif ouvrant à f/2,2.

Photo prise avec le Samsung Galaxy A35 © Marc Mitrani pour Clubic
Photo prise avec le Samsung Galaxy A35 © Marc Mitrani pour Clubic

Galaxy A55 :

  • Module principal : capteur 50 Mpxl ; objectif ouvrant à f/1,8 ; autofocus à détection de phase ; stabilisation optique ;
  • Macro : capteur 5 Mpxl ; objectif ouvrant à f/2,4 ;
  • Ultra grand-angle : capteur 12 Mpxl ; objectif ouvrant à f/2,2.

La caméra frontale embarque un capteur de 32 Mpxl ainsi qu'un objectif ouvrant à f/2,2.

Photo prise par le Samsung Galaxy A55 © Marc Mitrani pour Clubic
Photo prise par le Samsung Galaxy A55 © Marc Mitrani pour Clubic

A priori, la principale différence entre les deux caméras dorsales est l'utilisation d'un grand-angle équipé d'un capteur de 8 Mpxl pour le A35, tandis que celui du A55 dispose d'un modèle de 12 Mpxl. La réalité s'avère un petit peu plus subtile, puisque les capteurs du Galaxy A55 sont un peu plus grands et devraient donc mieux réagir en faible luminosité.

Galaxy A35 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic

On note aussi la présence d'un module macro sur les deux appareils, nettement moins cher à produire qu'un téléobjectif. Celui choisi par Samsung offre un service minimum (capteur de 5 Mpxl et absence d'autofocus). Cela ne l'empêche pas de produire de belles images. Il faut juste porter une grande attention à la distance de mise au point (entre 3 et 5 centimètres) afin d'obtenir une photo nette, et surtout privilégier les scènes bien éclairées.

Galaxy A55 ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic

En plein jour, les images produites par le module principal sont de bonne qualité sur les deux smartphones. Bien sûr, on constate parfois quelques légères aberrations chromatiques sur les scènes contrastées lorsqu'on examine le résultat à 100 % de sa taille réelle, mais rien de dramatique. Les couleurs sont un peu trop boostées à notre goût, mais cela peut encore passer.

Malgré la différence de définition de l'ultra grand-angle des A35 et A55, les photos shootées en plein jour se valent. On constate sur les deux appareils un boost des couleurs et une mollesse de l'image sur les bords. Sans être démentiel, le résultat reste tout de même acceptable et conforme à ce que l'on peut attendre de smartphones milieu de gamme.

A35 : le mode portrait, appliqué au buisson est plutôt bien détouré...
A35 : le mode portrait, appliqué au buisson est plutôt bien détouré...
... mais nettement améliorable ici !
... mais nettement améliorable ici !

L'IA du mode portrait du Galaxy A35 se fait parfois piéger sur les scènes complexes, mais rend la plupart du temps une copie honorable. À ce petit jeu, le Galaxy A55 est un poil meilleur, même si ce n'est pas toujours flagrant.

A55 : le mode portrait se tire plutôt bien de cette scène complexe...
A55 : le mode portrait se tire plutôt bien de cette scène complexe...
... mais rate celle-ci, pourtant plus simple (partie supérieure de la boîte à courrier).
... mais rate celle-ci, pourtant plus simple (partie supérieure de la boîte à courrier).

L'absence de téléobjectif optique est sûrement le point le plus embêtant. En bonne luminosité, le zoom numérique fait effet à 2x, et éventuellement à 4x si l'on accepte de faire l'impasse sur les détails les plus fins.

Au-delà, l'IA se débrouille comme elle peut pour inventer des détails non enregistrés par le capteur, ce qui entraîne une rapide détérioration du résultat. À 10x (grossissement maxi disponible), on est sans surprise plus proche d'une peinture pointilliste que d'une photographie.

Galaxy A55 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A55 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic

Les choses se gâtent dès que l'on passe en faible luminosité ou en photographie nocturne. Le bruit numérique gomme sévèrement les détails de l'image sur l'ultra grand-angle, un peu moins avec le module principal.

Galaxy A35 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 Ultra grand-angle © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 module principal © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 2x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 4x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic
Galaxy A35 zoom 10x © Marc Mitrani pour Clubic

L'image devient vraiment médiocre à partir de 2x, mauvaise à 4x et infréquentable à 10x. Bref, les noctambules (et les vampires) fuiront comme la peste (ou comme une gousse d'ail) les Galaxy A35 et A55, le résultat étant la plupart du temps décevant.

Samsung Galaxy A35 5G : l'avis de Clubic 

8

Le Galaxy A35 5G est un produit intéressant sur bien des aspects. On apprécie sa qualité de construction, l'excellence de son écran et son prix relativement contenu. Ses performances sont conformes à ce que l'on peut attendre d'un produit d'entrée ou de milieu de gamme, et il sera un excellent compagnon du quotidien.

Même fait de polycarbonate, son châssis correspond à ce que l'on peut attendre d'un smartphone Samsung. Et pour tout dire, son toucher est presque plus agréable que celui en aluminium du Galaxy A55, son grand frère.

Il faudra toutefois composer avec une autonomie que nous jugeons un peu trop juste : il est difficile de dépasser une journée complète. L'absence de charge par induction et la « charge rapide » qui n'a de rapide que le nom sont regrettables, mais compréhensibles.

Les images produites par sa caméra dorsale se révèlent très correctes, voire agréables en extérieur ou en bonne luminosité, à condition de ne pas abuser du zoom numérique. L'absence de téléobjectif est d'ailleurs l'un de nos principaux regrets. En faible luminosité ou la nuit, le résultat est au mieux médiocre si l'on s'attache aux détails les plus fins d'une scène.

Disponible en France à 369 euros (128 Go) et 419 euros (256 Go), le Galaxy A35 reste malgré tout un produit intéressant pour un usage quotidien.

Les plus

  • Qualité de l'écran
  • Ergonomie et construction
  • Photo en plein jour (module principal)
  • Certification IP67
  • Emplacement micro SD
  • Compatibilité eSIM

Les moins

  • Autonomie un peu juste
  • Photo de nuit ou en faible luminosité améliorable
  • Pas de téléobjectif
  • OneUI truffé de bloatwares

Écran 9

Performances 8

Autonomie & charge 7

Design & construction 8

Photo 7

Amazon 245,19€ Voir l'offre
Joom 253,9€ Voir l'offre
Fnac 399€ Voir l'offre
Darty 399€ Voir l'offre
RED by SFR FR 399€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 245,19€ Voir l'offre
Joom 253,9€ Voir l'offre
Fnac 399€ Voir l'offre
Darty 399€ Voir l'offre
RED by SFR FR 399€ Voir l'offre
Voir plus d'offres

Samsung Galaxy A55 5G : l'avis de Clubic 

8

Le Galaxy A55 5G succède fort logiquement au Galaxy A54 sorti l'an dernier. Le constructeur n'a pas réinventé la roue en matière de design et d'ergonomie, puisqu'il est quasiment identique à son prédécesseur. On retrouve donc avec plaisir le design minimaliste qu'affectionne Samsung ainsi qu'une qualité de construction irréprochable.

Il se différencie de son petit frère le Galaxy A35 par un SoC un peu plus puissant. Il offre donc une puissance de traitement raisonnable, sans plus, qui en fera un excellent compagnon de la vie quotidienne. À condition, bien sûr, de ne pas être un gamer invétéré !

On apprécie son excellent écran et la certification IP67. Bon point aussi pour la qualité des photos prises en plein jour, notamment avec le module principal. L'absence de téléobjectif (remplacé par un module macro pour d'évidentes raisons de coût) nous laisse un peu sur notre faim. Il en va de même pour la qualité des images produites en faible luminosité ou de nuit, notamment lorsqu'on active le zoom numérique.

Son autonomie nous semble un peu juste malgré l'utilisation d'une batterie de 5 000 mAh, et l'on regrette que Samsung ait cru intelligent de truffer OneUI 6.1 de bloatwares qu'il faudra désinstaller un par un. Reste la question du prix. Le Galaxy A55 5G est disponible en France pour 469 euros (128 Go) ou 519 euros (256 Go). Il reste à notre avis un peu trop cher au vu de son faible degré d'innovation. En tout cas, il est moins intéressant que le Galaxy A35 5G, dont les performances sont un peu moindres et la « qualité » photographique très proche.

Les plus

  • Qualité de l'écran
  • Ergonomie et construction de qualité
  • Photo en plein jour (module principal)
  • Performances correctes
  • Certification IP67
  • Emplacement micro SD
  • Compatibilité eSIM

Les moins

  • Autonomie un peu juste
  • Photo de nuit ou en faible luminosité améliorables
  • Pas de téléobjectif
  • OneUI truffé de bloatwares
  • Un peu trop cher par rapport au Galaxy A35

Écran 9

Performances 8

Autonomie & charge 7

Design & construction 8

Photo 8

Amazon 353,97€ Voir l'offre
Amazon 362,99€ Voir l'offre
Fnac 459€ Voir l'offre
Boulanger 459€ Voir l'offre
Darty 459€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 353,97€ Voir l'offre
Amazon 362,99€ Voir l'offre
Fnac 459€ Voir l'offre
Boulanger 459€ Voir l'offre
Darty 459€ Voir l'offre
Voir plus d'offres

Marc Mitrani

Expert Smartphone

Expert Smartphone

Journaliste, fondu de photographie, de technologie et de chocolat.

Lire d'autres articles

Journaliste, fondu de photographie, de technologie et de chocolat.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

promeneur001
Je ne comprends pas que la charge par induction ne soit pas généralisée. C’est si couteux que ça ? Il semble que non.<br /> Je suis passé d’un S7 à un A34.<br /> J’ai dû équiper mon A34 d’une antenne permettant la recharge par induction. Ça coute 10 - 20 € suivant le modèle.<br /> https://www.amazon.fr/dp/B0CGDYHRVG<br /> https://www.amazon.fr/dp/B0CLQY5WZQ<br /> il faut une coque en silicone pour la maintenir et la protéger.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

Smartphone : tous les derniers tests