YouTube : vidéo HTML5 par défaut, Flash met un pied dans sa tombe

28 janvier 2015 à 17h03
0
Flash vient de mettre un pied dans sa tombe : YouTube a annoncé cette nuit qu'il aurait désormais recours à la vidéo HTML5 en standard. Il promet divers bénéfices pour l'internaute.

Le principal élément déclencheur de l'installation du plugin d'Adobe va ainsi disparaitre. De nombreux internautes risquent de passer leur chemin lorsqu'ils rencontreront ponctuellement une vidéo ou un contenu requérant l'installation du plugin, et dans certains cas la fermeture du navigateur. Il y a donc des chances pour que les sites qui exploitent encore Flash adoptent les standards. Les publicitaires seront contraints de s'y mettre eux aussi.

0190000001559948-photo-logo-youtube.jpg

La mesure de YouTube envoie à ce titre un message fort : Flash ne présente plus d'avantages. Depuis les premières expérimentations, il y a cinq ans presque jour pour jour, la vidéo HTML5 a comblé ses diverses lacunes... en partie grâce à Adobe.

YouTube a effectivement recours aux Encrypted Media Extensions, le mécanisme de DRM d'Adobe fait standard du Web par le W3C, en dépit de son code fermé. Netflix a récemment étrenné cette solution, lors de son expansion mondiale en octobre dernier, ce qui l'avait au passage rendu compatible avec certaines distributions Linux.

Le service de vidéo à la demande exploite par ailleurs les MediaSource Extensions, qui ouvrent quant à elles la voie à l'indispensable adaptive bitrate (ABR), c'est-à-dire à la variation de la qualité à la volée en fonction des conditions réseau. C'est ce qui permet à une vidéo de se lancer (quasi) instantanément en définition standard et de passer en HD en cours de lecture si la bande passante le permet. YouTube vante une réduction du temps de démarrage de 50% en moyenne, et pouvant atteindre 80%.

Contrairement à Flash, la vidéo HTML5 permet enfin d'exploiter le codec maison VP9, avec lequel Google promet de réduire de 35% le débit des vidéos, et donc d'accélérer encore le temps de démarrage, tout en maintenant la qualité. De quoi démocratiser l'Ultra HD 4K et la HD à 60 i/s, par la même occasion.

Le lecteur vidéo HTML5 est donc le lecteur par défaut à partir d'aujourd'hui dans trois premiers navigateurs Internet : Chrome, Internet Explorer 11, Safari 8. Seules les dernières versions bêta de Firefox sont concernées pour l'instant. La bascule est totalement transparente pour les utilisateurs, puisque les deux lecteurs ont la même apparence et offrent les mêmes fonctionnalités. À noter que le lecteur embarqué (embed) exploite lui aussi le HTML5 avec les navigateurs compatibles (voir ci-dessous).

021C000007878591-photo-youtube-html5.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top