YouTube s'attaque aux demandes de retrait abusives des ayant-droits

05 octobre 2012 à 17h51
0
YouTube a annoncé cette semaine des modifications dans la procédure de retrait des vidéos portant atteinte au droit d'auteur. Celles-ci devraient décourager les ayant-droits d'abuser des outils que la plateforme met à leur disposition.

00F0000001559948-photo-logo-youtube.jpg

Avant que les marques n'investissent YouTube pour des motivations commerciales (revenus publicitaires et/ou notoriété), la plus populaire des plateformes de vidéo en ligne hébergeait un grand nombre de vidéos enfreignant le droit d'auteur.

Pour séduire les professionnels, YouTube a donc développé Content ID, une solution reposant sur une base de données de vidéos de référence pour automatiser l'identification de contenus protégés par le droit d'auteur, puis les retirer... ou les associer à de la publicité.

Mais Content ID détecte régulièrement de faux positifs, et d'une manière générale on reproche à YouTube une trop grande souplesse, toujours au profit des ayant-droits. On se souvient par exemple du retrait de la prestation de Lady Gaga sur le plateau de Taratata, de celui de la vidéo Mega Song ou encore de celui d'Obama chantonnant Al Green.

Place à la présomption d'innocence ?

Pour rétablir la situation, YouTube a pour commencer amélioré sa solution d'identification d'un cran supplémentaire, au travers de meilleurs algorithmes et d'une bibliothèque de références plus complète. Il a également amélioré la détection des faux positifs, qui doivent désormais être confirmés manuellement par les ayant-droits, au lieu d'être immédiatement supprimés.

05448043-photo-vid-o-interdite-sur-youtube.jpg

Enfin, lorsqu'une vidéo aura belle et bien été identifiée, celui qui l'aura mise en ligne aura accès à une nouvelle procédure d'appel. L'ayant-droit pourra alors lever le retrait, ou bien s'il veut le maintenir, il devra désormais enregistrer une véritable plainte DMCA (Digital Millennium Copyright Act). Celles-ci ont une valeur juridique aux États-Unis, et leur usage illégitime est (certes modestement) sanctionné.

Les ayant-droits devraient donc être un peu plus regardant sur les vidéos de référence qu'ils transmettent à YouTube, qui incluent parfois des contenus dont ils ne détiennent pas eux-mêmes les droits.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top