Durant le confinement, la qualité du streaming pourrait baisser chez Netflix, Amazon et consorts

19 mars 2020 à 15h02
0
interface streaming

Le commissaire européen au Marché intérieur a appelé les géants du streaming vidéo à mettre en place des actions exceptionnelles en cette période de confinement. L'idée serait notamment de se passer de HD, afin d'éviter les risques de saturation du réseau.

Même si la question sanitaire reste la plus importante, la crise liée au coronavirus induit d'autres préoccupations. Avec la fermeture des écoles et le recours massif au télétravail, le trafic Internet connaît ainsi une hausse significative, augmentant le risque de pannes sur les infrastructures.


Stopper la diffusion systématique en HD

Au sein de l'ensemble de l'activité en ligne, tous les services ne sont pas égaux en matière de consommation des ressources. Par exemple, en France, le seul Netflix représente pas moins de 23 % du trafic total. Pour permettre aux utilisateurs de travailler à distance, une solution envisagée pourrait donc être de limiter la bande passante allouée aux plateformes de streaming.

D'autres pistes sont également explorées, en comptant plutôt sur la bonne volonté des entreprises de SVOD. Hier, Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur et ancien P.-D.G. de France Télécom, a ainsi rencontré le patron de Netflix, Reed Hastings. Il lui a alors proposé une solution permettant de limiter l'engorgement du réseau : se contenter de « la définition standard lorsque la HD n'est pas nécessaire ». Une demande qu'il a relayée sur Twitter, avec le hashtag #SwitchToStandard.



Une restriction pendant les heures de pointe

L'ancien ministre de l'Économie a ensuite surenchéri, en appelant à la solidarité de tous les acteurs dans les circonstances actuelles, et donc pas seulement de Netflix. « Plateformes de streaming, opérateurs de télécommunications et utilisateurs, nous avons tous la responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement d'Internet pendant la lutte contre la propagation du virus », a-t-il déclaré dans un communiqué, dont Reuters se fait l'écho.

Pour Thierry Breton, ce passage forcé à une diffusion des vidéos en qualité standard ne concernerait que des périodes de temps limitées. Il s'agirait de réduire le débit uniquement pendant les heures les plus chargées, afin de préserver la possibilité laissée aux salariés de travailler à distance.

Reste à voir si les plateformes de SVOD accepteront cette requête. Ce qui serait certainement bénéfique pour les infrastructures réseau, mais également pour l'environnement. Les défenseurs de la « low-tech », qui réclament une plus grande sobriété numérique, dénoncent en effet régulièrement l'empreinte énergétique de cette activité.

Source : Génération-NT
Modifié le 19/03/2020 à 15h20
13
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Waze enlève sa fonction de signalement des contrôles routiers pour que vous restiez chez vous
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
scroll top