Plex Cloud remplace votre NAS plein de films

27 septembre 2016 à 18h05
0
Plex devient un service 100 % en ligne avec la présentation ce lundi d'une nouvelle offre. Comme son nom l'indique, Plex Cloud propose d'héberger une bibliothèque multimédia personnelle en ligne.

L'industrie culturelle repose de plus en plus sur des services de streaming tels que Spotify ou Netflix, qui chamboulent les modes de consommation avec leur simplicité et leur tarification intéressante (à défaut d'une rétribution satisfaisante pour les auteurs). Ces solutions remplacent peu à peu les supports physiques.

Mais certains consommateurs continuent à se procurer leurs films, leurs séries ou leur musique par d'autres biais (CD, DVD...), et préfèrent gérer leur propre bibliothèque, pour différents motifs : coûts, délais de mise à disposition, auteurs indépendants, œuvres rares, catalogues incomplets, etc.

Jusqu'à présent, Plex était l'une des solutions les plus évidentes pour profiter de sa bibliothèque à domicile comme en déplacement. Mais il fallait pour cela mettre en place un Plex Media Server sur un ordinateur ou sur un serveur (tel qu'un NAS), fonctionnant le plus souvent 24/7/365.

0230000008559416-photo-plex-cloud.jpg

À lire aussi : Plex : vos musiques et vidéos en streaming, partout

Plex fait sa révolution

Mais Plex révolutionne sa solution avec Plex Cloud, qui résout plusieurs problématiques. Plex Cloud est en fait la combinaison d'un Plex Media Server exécuté dans le cloud, sur des serveurs de l'éditeur, et du service de stockage en ligne illimité Amazon Drive, auquel l'utilisateur doit souscrire séparément, et sur lequel seront stockés tous les fichiers.

Ainsi on peut mettre en place son propre service de vidéo et de musique à la demande en quelques minutes, et avec un minimum de connaissances techniques. Aussi, cette nouvelle solution résout en cascade les problématiques de débit en émission, donc de transcodage (une connexion ADSL ne peut diffuser une vidéo HD sans recompression), donc de puissance de calcul et de consommation électrique élevées.

Dans son communiqué, Plex ironise sur l'écologiste américain Al Gore qui sermonne ceux qui laissent fonctionner leurs ordinateurs en permanence. Un comble pour cette solution qui a une trop forte tendance à gaspiller de l'énergie en transcodant des fichiers qui pourraient être lus directement.

Quoi qu'il en soit, certaines fonctions annexes comme la diffusion via DLNA, le magnétoscope numérique ou la sauvegarde des photos du téléphone ne seront proposées que dans un second temps.

Plex Cloud est lancé auprès d'une sélection d'abonnés Plex Pass, sur inscription puis sur invitation. Le service est facturé comme Plex Pass, c'est-à-dire 5 euros par mois, 40 euros par an ou 150 euros à vie, en plus des 70 euros par an d'Amazon Cloud Drive. Soit un total de 110 euros par an, ce qui reste raisonnable par rapport à l'investissement que représente un NAS avec quelques disques durs.

À lire aussi :
MKV, DLNA, TV, Plex : la Xbox One devient la console tout-en-un dont rêvait Microsoft
Plex fait de la PlayStation 4 un media center digne de ce nom
Télécharger Plex Media Server pour Windows
Télécharger Plex Media Server pour macOS
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top