Le CNC veut retoucher la « chronologie des médias »

25 février 2017 à 13h37
0
Lorsqu'un film est finalisé, il suit un cheminement très défini qui l'emmène, doucement, sur les chaînes de télévision gratuites. Ce cheminement est ce qu'on appelle la « chronologie des médias » et peut, en partie en France, expliquer l'une des raisons pour lesquelles le piratage illégal fait rage. Afin d'aider les plateformes en ligne de VOD et autres, le Centre National du Cinéma (CNC) a une idée.

Le principe est simple : réduire le temps, très long, qui sépare la sortie en salle d'un film et sa sortie en DVD, Blu-ray ou encore à la télévision.


Il faut attendre longtemps, en France, avant d'avoir un film en DVD

Actuellement, la chronologie des médias fait l'affaire des sites de piratage illégal : entre la sortie au cinéma en France et la sortie du même film en achat et location en VOD, il faut attendre 4 mois. Les chaînes payantes comme Canal+ peuvent ensuite le diffuser pour leurs abonnés après 10 ou 12 mois, selon les accords avec les producteurs. Il faudra attendre 22 mois pour voir le film sur la télévision non payante si la chaîne est coproductrice de l'oeuvre et 30 mois sinon. Et ça, ce ne sont que les délais minimums : les producteurs de films peuvent décider de les rallonger.

0258000008378544-photo-cin-ma-ban.jpg

Seul souci : sur les sites de téléchargement illégal, où les copies de DVD viennent de l'étranger, les films sont disponibles bien avant. Les équipes qui font les sous-titres s'empressent alors d'en créer et, régulièrement, le film est disponible en téléchargement illégal en VOSTFR avant même sa sortie en DVD et Blu-ray.

Le CNC veut réduire les délais et améliorer la visibilité|

Afin de réduire le phénomène du téléchargement illégal, le CNC a proposé que les films ne bénéficient d'une exclusivité en salle que pendant 3 mois, contre 4 actuellement. Dès le 3e mois, le film pourrait alors être acheté en VoD (et non loué) puis, au bout de 4 mois, disponible en location.
Cette disponibilité serait, d'ailleurs, totale : une grosse différence, alors qu'aujourd'hui, sur ces plateformes, les films apparaissent et disparaissent en fonction des exclusivités des chaînes.

Mais les professionnels, surtout les exploitants des cinémas et le groupe Canal, ne semblent pas être enclins à changer les pratiques. Et que les abonnés à Netflix et compagnie ne sautent pas de joie : il n'est pas encore question d'autoriser les plateformes de streaming illimité à bénéficier de ce type de délais.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top