SFR dépasse Free pour devenir le deuxième opérateur mobile de France

Alexandre Boero Contributeur
29 mars 2019 à 11h06
0
SFR Free logo.png
Clubic.com

La stratégie de prix cassés parfaitement appliquée en 2018 permet à SFR de redevenir le second opérateur français sur le mobile. De quoi masquer une année économiquement délicate ?

Est-ce un séisme ou un raz-de-marée ? C'est en tout cas un sacré choc pour toutes celles et ceux qui ont un intérêt pour les activités des opérateurs mobiles français. Alors que Free a du mal à se remettre de la déception commerciale de sa Freebox Delta, le journal Les Échos annonce ce vendredi matin une mauvaise nouvelle supplémentaire pour la société de Xavier Niel, qui vient d'être dépassée par celle de Patrick Dahi, SFR, à la deuxième place des opérateurs télécoms sur mobile.



Les ex-Free ont rejoint SFR

Selon les derniers résultats annuels, publiés le 28 mars, SFR a recruté 1,3 million de nouveaux abonnés sur le fixe et le mobile en 2018. L'entreprise au carré rouge se targue même d'avoir récupéré les abonnés qui avaient fuit en masse depuis 2014, lorsque l'homme d'affaires Patrick Drahi avait mis la main sur SFR. Mais aussi ceux qui ont quitté Free l'année dernière.

Grâce au million de clients mobiles recrutés en 2018, SFR totalise 13,5 millions d'abonnés mobiles au quatrième trimestre 2018. La société reste nettement derrière l'intouchable Orange (19,2 millions), mais devance donc désormais Free (13,4 millions), seul opérateur en baisse sur cette dernière année, et Bouygues Telecom (10,9 millions). On peut ajouter à cela un total de 6,2 millions de clients fixe, dont 2,5 millions sur la fibre optique pour SFR.

Un recrutement de clients qui tranche avec la réalité économique

Attention tout de même, car si sur le plan marketing, la nouvelle est excellente pour SFR, la réalité économique tend à rattraper l'opérateur. Patrick Drahi est réputé pour beaucoup dépenser et cela n'aide forcément pas à assainir ses finances, surtout lorsque la stratégie s'établit sur plusieurs années (droits TV, prix cassés sur les forfaits, etc.). Si la dette du groupe mère Altice a tendance à diminuer, passant de plus de 30 milliards d'euros à 28,8 milliards d'euros, elle reste colossale.

SFR a vu son chiffre d'affaires diminuer en 2018 (-4,3 %) pour s'établir à 10,2 milliards d'euros, alors que ses concurrents, Orange, Bouygues Telecom et Free ont tous progressé. L'Ebitba, qui correspond au résultat du processus d'exploitation (et non du résultat) plonge, lui, de 9 %. Le retour à la croissance espéré pour fin 2018 va devoir attendre 2019, année pour laquelle la société espère une envolée du chiffre d'affaires de 3 à 5 %.

Modifié le 29/03/2019 à 11h23
22 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top