Licenciements chez SFR : les boutiques en première ligne

13 septembre 2016 à 15h24
0
Les premiers mouvements de départs se feraient sentir chez SFR. Les boutiques physiques seraient en première ligne, plusieurs d'entre-elles pourraient fermer.

Le plan visant à supprimer près d'un tiers des effectifs de SFR serait en passe d'être activé. Selon Les Echos, les premiers mouvements de ce plan seraient d'ores et déjà visibles. Les boutiques SFR pourraient être les premières sur la liste. Dans cette activité, 904 postes seraient supprimés sur un effectif global de de 3 267 emplois.

La direction recentrerait ses activités et ses objectifs puisque, dans le même temps, SFR prévoirait la création de 630 postes. Le périmètre et les fonctions de ces nouvelles embauches n'ont pas été dévoilés. Au global, l'opérateur réduirait tout de même le nombre de collaborateurs.

Voilà quelques jours seulement, des syndicats de SFR protestaient contre la tenue probable de licenciements. Environ 5000 postes seraient concernés, principalement dans les filiales du groupe mais également au cœur même de la société. Pour sa part, la direction ne confirme la tenue d'aucun plan massif, tout du moins avant 2019.

0258000008293102-photo-enseigne-sfr.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top