Hello! 2013 : la grande conférence annuelle d'Orange récapitulée

0
Orange a remis le couvert. Pour la deuxième année consécutive, l'opérateur historique a tenu hier son « show hello! », sa grande conférence annuelle.

0190000006825866-photo-st-phane-richard-au-show-hello-2013-d-orange.jpg

Cette fois encore, c'est Stéphane Richard, le président directeur général du groupe, qui fut le maître de cérémonie. Il s'est exprimé face à des centaines de journalistes, d'analystes financiers et d'acteurs des télécommunications.

Mais alors qu'Orange avait un minimum détaillé à l'avance le programme de l'édition précédente, il n'avait rien révélé cette année. Le déménagement, d'un centre de congrès en banlieue à la prestigieuse Maison de la Mutualité au cœur de Paris, a-t-il servi à compenser un manque d'annonces ?

Après les annonces majeures de l'année dernière (la nouvelle Livebox et un nouvel élan pour le déploiement de la 4G), cette édition fut comme prévu moins marquante. Orange a multiplié les annonces du côté de ses diversifications et s'est contenté de quelques annonces mineures liées à son cœur de métier.

Les principales annonces ont fait l'objet d'articles dédiés, la plupart incluant des vidéos de prise en main :
Rappelons pour conclure qu'Orange a retransmis hier l'allocution de Stéphane Richard, qu'on peut revoir en intégralité sur Dailymotion, ou en résumé ci-dessous :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Applidium : le PDG revient sur
Mobile : le sans-engagement est préféré pour 41% des clients
Intel lance des Celeron prenant en charge le WiDi
Interview : Amazon, nouvel acteur incontournable sur Android ?
Le Patch Tuesday de novembre ne gère pas la faille découverte sur Office
Victime d'un incendie, le projet Internet Archive lance une collecte de fonds
Seagate lance le premier disque dur de 2 To et de 9,5 mm
Interview : retour sur l'aventure de Sparrow, le start-up française rachetée par Google
Google Glass : plus de désactivation, même en cas de vente
Le tracker privé Demonoid bientôt de retour
Haut de page