Orange ouvre ses données mais s'engage à protéger les vôtres

Stéphane Richard, PDG d'Orange et maître de cérémonie du show hello!, a profité de son allocution pour émettre plusieurs promesses en matière de données.

01E0000006824074-photo-st-phane-richard-au-show-hello-2013-d-orange.jpg

Open data et big data

D'une part en terme d'ouverture, M. Richard a réaffirmé la politique d'« open innovation » à laquelle est attachée le groupe. À ce titre, il a annoncé sa volonté de mettre à disposition ses données dans l'esprit de l'open data.

Un opérateur comme Orange collecte effectivement une masse importante de données (on appelle cela le big data) potentiellement utile pour toutes sortes d'usages. L'exemple le plus parlant est la fréquentation des relais qui permet d'optimiser les transports publics.

L'opérateur s'est donc engagé à partager ce genre de données, anonymisées, avec des collectivités locales.

Une charte anti-Prism

D'autre part en terme de données personnelles, le PDG d'Orange a pour commencer pris des engagements, sur fond d'affaire Prism mais aussi et surtout sur fond de suspicions de collaboration de la France avec la NSA.

« Il n'est pas question d'utiliser les données personnelles de nos clients comme le font certains prestataires de services en apparence gratuits, » a déclaré Stéphane Richard pendant son allocution.

Puis il s'est engagé au nom du groupe à garantir :
  • la sécurité des données personnelles des clients à travers la fiabilité de leur traitement et la sécurité de leur conservation
  • le contrôle par les clients de leurs données personnelles et de l'utilisation qui en est faite, notamment, via un tableau de bord personnel
  • la transparence du traitement des données de ses clients et utilisateurs dans toutes les étapes de la relation
  • l'accompagnement de tous ses clients et utilisateurs pour les aider à protéger leur vie privée et à mieux gérer leurs données personnelles

01E0000006824076-photo-st-phane-richard-au-show-hello-2013-d-orange.jpg

Une application Données perso

L'opérateur a immédiatement concrétisé l'un de ces engagements en annonçant le préparation d'une application baptisée « Données perso », qui permettra principalement de consulter et de mettre à jour ses coordonnées, et d'activer ou de désactiver l'utilisation de ces dernières à des fins commerciales (comprenant le ciblage publicitaire).

Sur Android, elle permettra également de contrôler facilement les permissions accordées aux applications et de consulter des statistiques d'usage (appels, messages et volumes échangés) pour déceler d'éventuelles anomalies.

Cette application sera disponible courant 2014, sans plus de précision.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Twitter gagne 73% en un jour, Priceline augmente ses profits de 40%
PRISM : Edward Snowden a eu accès aux informations grâce aux identifiants donnés par ses collègues
Valorisé à 5,6 milliards d'euros, Numericable entre en bourse
Interview avec Applidium, la machine à succès française
Le tracker privé Demonoid bientôt de retour
La faille sur les formats TIFF est bel est bien utilisée, selon Symantec
La Cnil met en demeure le PSG pour avoir constitué des listes de supporters (màj)
Twitter réussit son entrée en bourse et ouvre à 45,1 dollars
Fin de l'API de Skype : Microsoft fait machine arrière pour les accessoires
LG G Flex : Orange annonce sa commercialisation en France
Haut de page