Espionnage : la France aurait collaboré avec la NSA

Thomas Pontiroli
28 octobre 2013 à 15h38
0
La France ferait partie des pays coopérant avec les États-Unis dans le programme de renseignement Echelon, livrant des informations systématiques, selon des documents repris par Süddeutsche Zeitung.

010E000006101994-photo-nsa-logo-prism-gb-sq.jpg
L'exécutif s'émouvait la semaine dernière que les États-Unis surveillent la France via le programme PRISM. Mais d'après de nouveaux documents d'Edward Snowden consultés par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, non seulement l'État aurait eu connaissance de ce programme de surveillance mais en plus, y collaborerait activement.

« Si un pays ami, un pays allié espionne la France, c'est tout à fait inacceptable », estimait la semaine dernière Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, suite aux révélations du Monde faisant état de collectes de données téléphoniques massives en France, de la part de l'agence nationale de sécurité (NSA) américaine. Or d'après le quotidien, l'État aurait conclu un accord secret, dont le nom de code est « Lustre », avec les pays membres des « Five Eyes ».

Cet ensemble de pays comprend, en tête, les États-Unis, suivis par le Royaume-Uni, la Nouvelle Zélande, le Canada et l'Australie. Ces parties prenantes du programme de surveillance mondial Echelon auraient ainsi signé des accords avec des pays tiers, dont la France, afin d'étendre un peu plus la portée de leurs oreilles.

Aux côtés de l'Hexagone et de son « Lustre », on trouverait Israël avec le programme « Ruffle », la Suède (« Sardine ») et l'Italie. Autant de pays qui se seraient notamment engagés à ne pas surveiller leurs populations respectives, d'après les documents. Interrogée sur TV5 Monde, la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, a répondu qu'elle « espère bien qu'on se défend » et qu'« un grand pays comme la France doit aussi avoir un outil ». Avant de concéder qu'« on n'est pas dépourvus en la matière ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top