All you can play : Orange lance une offre de jeux à volonté sur Android

0
Avec « All you can play », Orange investit le terrain du jeu à volonté par abonnement, mais sur les smartphones Android. Une offre destinée aux clients de l'opérateur.

00FA000002486902-photo-logo-orange.jpg
Après avoir lancé son service de cloud gaming en septembre 2012 sur la TV d'Orange, en partenariat avec l'entreprise G-Cluster, l'opérateur historique propose une démarche relativement similaire sur les smartphones. Pour 4,99 euros par mois, Orange propose à ses abonnés dotés de terminaux Android de bénéficier d'un accès illimité à un catalogue de jeux à télécharger sur la plateforme.

L'opérateur propose pour l'heure plus de 150 titres, puisés dans les offres de grands éditeurs, parmi lesquels Gameloft, Bulypix ou encore AMA. Les classiques comme Rayman Jungle Run côtoient des titres récents comme Asphalt 8 Airbone. Les jeux seront accessibles tant que le mobinaute conservera son abonnement à l'offre, exactement de la même manière qu'avec le service de cloud gaming sur la TV d'Orange.

Annoncée à l'occasion du salon Paris Games Week, qui se déroulera du 30 octobre au 3 novembre porte de Versailles, l'offre y sera présentée et sera proposée sans engagement aux clients d'Orange à partir du 30 octobre.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Brevet : Apple remporte son procès contre WI-LAN
Prixtel : forfait à 2 euros calqué sur Free mais régressions pour Modulo
Les marges d'Ericsson restent plombées par la rude concurrence
Dailymotion proposera certains matchs de NFL en direct
Infos US de la nuit : Bons résultats pour Microsoft et Amazon, Mark Zuckerberg CEO le mieux rémunéré
Vibe : la machine de données virtuelle selon Informatica
Gemalto affiche une croissance à deux chiffres
HP chercherait à revendre les brevets de WebOS
Le DARPA lance un concours de cyberdéfense et un premier prix à 2 millions de dollars
Aperture mis à jour : toujours pas la refonte pourtant bien méritée
Haut de page