Free VS BFMTV : la justice condamne l'opérateur contre l'avis du CSA

01 août 2019 à 16h50
0
free VS altice

Le Tribunal de Grande Instance de Paris estime que le trublion des télécoms n'avait pas le droit de diffuser les chaines du groupe Altice sans accord, malgré l'avis plus nuancé du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

Selon 01Net, Altice vient de remporter son bras de fer judiciaire contre Free, dans le litige qui les oppose concernant la diffusion des chaines BFM TV, RMC Découverte et RMC Story.

Free condamné pour avoir diffusé les chaines Altice sans accord conclu

Pour rappel et pour faire simple, Altice exigeait que Free le rémunère pour la reprise de ses fréquences et de ses services de replay. De son côté, l'opérateur refusait catégoriquement de payer pour des chaines gratuitement disponibles sur la TNT.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a tranché en faveur du groupe de Patrick Drahi. Dans sa décision, il estime que l'opérateur n'avait pas le droit de diffuser ces chaines sans autorisation et l'a condamné à 100 000 euros par jour s'il continue à diffuser les programmes d'Altice à partir du 27 août.

Ce jugement vient appuyer l'avis rendu aujourd'hui même par le CSA CSA, désigné pourtant comme juge de paix dans ce bras de fer qui dure depuis plusieurs mois.


Le régulateur ne proposait qu'un avis très mesuré, sans trancher la question

Dans son communiqué, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel estime « Free peut librement refuser de reprendre les chaînes BFM TV, RMC Découverte et RMC Story et leurs services associés. Par conséquent, le CSA ne prononce pas d'injonction à l'encontre de la société Free. »

En d'autres termes, Free n'a aucune obligation de conclure un accord pour la diffusion sur ses box des chaines du groupe Altice, ni pour intégrer l'offre de services proposée par le groupe médias. Mais de son côté Altice n'est pas tenu non plus de proposer gratuitement ses chaines pour tout autre mode de diffusion différent du hertzien. Retour à la case départ pour les deux plaignants.

Le feuilleton judiciaire est loin d'être terminé. « Les chaines entendent désormais agir en réparation du préjudice qui résulte de la diffusion de ses programmes sans autorisation » peut-on lire dans le communiqué de presse d'Altice, ce qui sous-entend que BFMTV ou encore RMC Story pourraient attaquer individuellement Free pour réclamer des dommages et intérêts.

De son côté, l'opérateur télécom n'a pas encore commenté le verdict du Tribunal de Grande Instance, mais on peut, sans trop se tromper, imaginer que les équipes de Xavier Niel vont rapidement faire appel de cette décision.

La suite au prochain épisode.
Modifié le 01/08/2019 à 18h20
19
15
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
scroll top