La messagerie Telegram lève 1 milliard de dollars

24 mars 2021 à 12h30
2
Tuto Telegram
© Telegram

Depuis le début de l'année, la messagerie Telegram a le vent en poupe et la société annonce avoir débloqué 1 milliard de dollars pour continuer les travaux de développement de son application.

Ce premier trimestre 2021 a été marqué par l'entrée en vigueur prochaine des nouvelles conditions d'utilisation de la messagerie WhatsApp . Face à la frilosité des consommateurs, les messageries instantanées Signal et Telegram ont vu bondir leur nombre d'utilisateurs. Cette dernière a profité de cette croissance inattendue pour lever des fonds.

Telegram endetté, mais indépendant

Plutôt que proposer des parts de sa société auprès d'investisseurs, le fondateur de la messagerie Pavel Durov souhaite garder le contrôle de l'entreprise. Pour cette raison, il a préféré vendre des obligations, soit une forme d'emprunt à rembourser avec un taux à déterminer entre les parties.

Telegram est donc endetté jusqu'à ce que la société génère finalement de l'argent avec ses 500 millions d'utilisateurs actifs mensuels. Selon Techcrunch, l'homme aurait d'ailleurs refusé de céder entre 5 et 10 % de sa société, valorisée entre 30 et 35 milliards de dollars.

Au total, cette levée de fonds par endettement a permis à la société de récupérer 1 milliard de dollars. Cependant, Telegram n'a pas souhaité donner de détails sur l'origine de ces fonds. On apprend, via Reuters, que parmi les investisseurs, nous retrouvons le fonds d'investissement Catalyst Partners basé à Abu Dhabi. Ce dernier aurait investi 150 millions de dollars.

Vers le développement d'une monétisation

Côté monétisation, Telegram prévoit de commercialiser des fonctionnalités premium auprès des professionnels utilisant sa messagerie. La société devrait également introduire des micro-paiements pour les utilisateurs souhaitant par exemple récupérer des stickers payants tout en rémunérant des artistes.

L'entreprise Telegram avait également annoncé qu'elle déploierait de la publicité au sein de ses chaînes thématiques souvent publiques et dans lesquelles les utilisateurs y postent des liens, des photos ou des vidéos. L'entreprise compte ainsi mettre en place sa propre régie afin de permettre aux annonceurs de cibler un groupe d'utilisateurs selon la taille de la chaîne et des sujets abordés au sein de celle-ci.

Si l'application Telegram ne met pas en évidence le chiffrement des messages par défaut, son fondateur a pointé plus d'une fois le pistage des utilisateurs sur WhatsApp et promet que la publicité ne sera ni basée sur les données des utilisateurs ni présente au sein des messages.

Pavel Durov, également fondateur du réseau social russe vk, expliquait que pour mener à bien ces projets il avait besoin de plusieurs centaines de millions de dollars par an.

Sources : Techcrunch , Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
HAL1
Pavel Durov, également fondateur du réseau social russe vk, expliquait que pour mener à bien ces projets il avait besoin de plusieurs centaines de millions de dollars par an.<br /> Hé oui, une messagerie de qualité et utilisée massivement par des dizaines ou des centaines de millions de personnes ça coûte des sous.<br /> On verra comment Telegram s’en sort pour générer de l’argent, mais ça n’est clairement pas gagné d’avance.
mrassol
comment ils vont gagner de l’argent ? un jour il va revendre a un gafam et hop tout le monde récupère son pognon.
HAL1
Oui, ce n’est de loin pas impossible. D’ailleurs je trouve les déclarations de Brian Acton, fondateur de Signal, sur la nécessité d’avoir une messagerie qui respecte la vie privée de ses utilisateurs particulièrement hypocrites, quand on sait qu’il est un des co-fondateurs de WhatsApp et qu’il a vendu cette entreprise à Facebook pour la coquette somme de 19,3 milliards de dollars et que lui est aujourd’hui un milliardaire vivant très confortablement.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un iPhone SE 3 pour 2022 ? C'est bien ce qui semble se profiler
Le Xiaomi 12 sera le premier à profiter du Snapdragon 8 Gen1
Le Snapdragon 8 Gen1 officialisé : tous savoir sur le nouveau SoC haut de gamme de Qualcomm
Fairphone 4, téléphone réellement réparable ? iFixit a tranché
Le Honor 60 livre (déjà) tous ses secrets
Selon DxoMark, le realme GT Neo 2 serait le téléphone à choisir si la batterie est un critère de choix pour vous
Le realme GT2 Pro arrive et dévoile un design plutôt audacieux
De nouvelles fuites sur le Galaxy S22 Ultra laissent entrevoir sa fusion avec le Galaxy Note
Pilote de drones ? Nous vous déconseillons d'acheter un Google Pixel 6
Malgré la débâcle, Apple planche toujours sur un chargeur multi-appareil
Haut de page