Revendeur agréé, marché gris : comment bien acheter une clé logicielle ?

Par
Le 18 mai 2018
 0
Les plus anciens de nos lecteurs se souviennent probablement avec nostalgie des grosses boites en carton contenant il y a plus de 20 ans les CD de jeux vidéo et logiciels PC. La grande époque est maintenant révolue. Les bons vieux CD et leurs grosses boites ont cédé la place au dématérialisé.

Maintenant, acheter un jeu, c'est généralement acheter une clé logicielle (et éventuellement une petite boite vide avec juste un papier contenant le code à l'intérieur). Un marché juteux dont certains n'hésitent pas à contourner les règles pour leur propre intérêt.

Rapidement, des acteurs plus ou moins légaux ont vu les nombreux bénéfices qu'ils pouvaient réaliser avec la vente de clés numériques. Ce marché gris a cependant des limites, et il existe quelques bonnes pratiques pour éviter les fraudes.

Qu'est-ce qu'une clé logicielle ?


Lorsque vous achetez un jeu ou tout autre logiciel dématérialisé, vous achetez une clé logicielle, parfois aussi appelée clé numérique ou clé d'activation. Il s'agit d'une suite de chiffres et de lettres unique créée par l'éditeur dudit logiciel. Cette chaine de caractère garantit que le produit n'est pas une contrefaçon et qu'il n'est utilisé que par une seule personne : l'acheteur.

cle logicielle


Selon la plateforme utilisée, cette clé logicielle peut être définitivement associée à un compte. Si ce dernier est effacé, vous perdez alors immédiatement les jeux liés à vos clés. C'est une gestion proche des DRM, qui imposent des contraires similaires. Afin de vérifier la validité d'une clé, les éditeurs recourent souvent à une vérification via une connexion internet.

D'où proviennent les clés d'activation ?


Il existe des dizaines de plateformes en ligne qui vendent des clés logicielles, souvent à des prix défiant toute concurrence. Certaines sont totalement légales, mais d'autres sont bien plus floues sur leur fonctionnement...

Pour se procurer les clés numériques, ces plateformes emploient diverses méthodes. Les revendeurs agréés achètent à prix préférentiel des lots de clés directement auprès des éditeurs ou de grossistes officiels. Ils sont aussi autorisés à pratiquer des soldes lors des périodes appropriées. C'est totalement légal. En fait, c'est la seule méthode parfaitement légale, les autres moyens utilisés par certains revendeurs étant bien moins honnêtes.

origin


Dans la famille « récup' de clés logicielles pas chères », nous avons le rachat de stocks de vieux CD invendus. Les clés utilisées sur ces CD sont officielles, car fournies à l'origine par les éditeurs. Mais en France, ce type de pratique n'est pas toléré par la loi. D'autres pays comme l'Allemagne sont plus souples sur cette façon de procéder.

Dans la même veine, certains revendeurs n'hésitent pas à acheter des CD officiels vendus quelques euros dans des pays étrangers avec un moindre niveau de vie comme la Pologne ou la Russie par exemple. Dès lors, ces revendeurs invitent les utilisateurs à utiliser des VPN pour valider les clés auprès des serveurs de vérification à l'étranger. Tout comme le rachat de stocks d'invendus, cette méthode est plus ou moins tolérée selon les pays. En France, elle est interdite.

Au milieu de toutes ces méthodes plus ou moins obscures, on trouve aussi quelques petits malins qui demandent des clés d'activation auprès des développeurs indépendants à des fins de tests (revue écrite, vidéo YouTube, etc...), puis les revendent ensuite sur les marketplaces.

On passe maintenant dans l'illégalité pure. Les revendeurs les moins scrupuleux n'hésitent pas à racheter du matériel usagé afin d'en extraire les clés d'activation avec des logiciels spécifiques. Pire encore : certaines clés sont achetées avec des cartes bancaires volées. Inutile de dire que c'est totalement illégal...

Qu'est-ce que je risque à utiliser une clé « grise » ?


Vous avez acheté une clé d'activation sur un site qui s'avère assez flou sur ses pratiques ? Dans le meilleur des cas, il n'arrivera rien. Vous pourrez utiliser votre jeu vidéo ou votre logiciel normalement pour une période illimitée.

Mais dans beaucoup de cas, les utilisateurs voient leur clé désactivée au bout d'un moment, voire ne pas être acceptée lors de l'activation auprès du service. En 2015, Ubisoft avait ainsi bloqué les clés illégales de centaines de joueurs de FarCry 4, avant de finalement se raviser. Ces clés avaient été achetées sur la plateforme officielle Origin avant d'être revendues à prix discount sur diverses marketplaces comme G2A ou Kinguin.

Si voir son achat être désactivé n'est pas agréable, le pire qui puisse arriver est la clôture complète de votre compte et le bannissement de la plateforme que vous utilisez. Certains joueurs Steam en ont fait les frais suite à l'utilisation de clés frauduleuses. Ces mesures extrêmes restent assez rares, étant donné le flou légal entourant le marché des clés logicielles.
Modifié le 02/10/2018 à 15h43

Les dernières actualités Logiciel

scroll top