Marshall Uxbridge : une mini-enceinte connectée au design rock

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
26 mars 2020 à 12h01
0
Marshall Uxbridge (7).jpg
© Marshall

Une de plus chez Marshall ! Renforçant sa gamme d'enceintes connectées, la marque britannique va accueillir la petit sœur des Stanmore et de la Acton : la Uxbridge.

Un petit modèle au prix dans la moyenne de ceux des enceintes connectées, qui n'oublie pas l'identité Marshall en adoptant un design agréable et singulier.


Une mini enceinte à gueule d'ampli

Annoncée en version Alexa ou en version Google Assistant (et pas les deux à la fois), l'enceinte intelligente Uxbridge propose de combiner puissance et compacité dans un produit uniquement sédentaire et orienté Multiroom. Pas de batterie donc, il faudra rester sur secteur.

Marshall Uxbridge (5).jpg
La petite Uxbridge entourée de la Stanmore et de la Acton © Marshall

La Uxbridge, disposant d'une connexion Wi-Fi dual band (802.11 a/b/g/n et ac), est compatible avec les protocoles Airplay 2 et Spotify Connect. Pour le reste des options de lecture, il faudra passer par l'application dédiée Marshall Voice. Nous ne manquerons pas de détailler les options de lecture à l'occasion d'un test.

Pour dépanner, le produit conserve une puce Bluetooth 5.0, sans que Marshall ne précise de compatibilité multipoints, ou de codecs compatibles. Aucun mot non plus au sujet d'autres entrées, jack ou numérique.

Marshall Uxbridge (1).jpg
© Marshall

Que ce soit dans sa version Google Assistant ou Alexa, la Uxbridge utilise un système de deux microphones avec contrôle du bruit, afin de mieux isoler la voix. Cette disposition en multi-micro devient largement la norme, permettant notamment de continuer à utiliser toutes les fonctions de l'enceinte connectée, même lorsqu'elle diffuse de la musique.

30 W de gros son ?

Soyons clair, les 30 W annoncés de l'amplificateur classe D n'ont rien d'impressionnants sur la papier, d'autant plus que la qualité dépendra énormément des haut-parleurs. Ici, Marshall ne prend pas la peine de tester un son 360 ou stéréo. La Uxbridge fonctionne en pur mono, utilisant un haut-parleur grave/médium et un tweeter (aigus) pour une réponse en fréquence annoncée de 54 Hz - 20 kHz et une puissance sonore maximale de 96 dB (mesuré à 1 m), ce qui semble à priori très honnête.

Marshall Uxbridge (6).jpg
© Marshall

Malgré sa taille réduite de 128 x 168 x 123 mm pour un poids de 1,39 kg, l'enceinte intègre, en plus du réglage sonore et d'un bouton de lecture, un contrôle des basses et des aigus. Chaque bouton de réglage prend la forme d'une élégante tige aux accents laitonnés, tout à fait dans l'esthétique caractéristique de la marque.

On ne va pas se le cacher, le produit est avant tout intéressant de par son design. Ainsi, une bonne surprise sur le plan sonore en ferait vite un petit incontournable du genre.

Marshall Uxbridge (4).jpg
© Marshall

Annoncée en finition noire ou blanche pour 200 euros, la Uxbridge sera disponible d'ici le 8 avril en version Alexa, et début juin en version Google Assistant.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 26/03/2020 à 12h03
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
DOOM Eternal : une version sans DRM sur le launcher de Bethesda rendait la protection Denuvo inutile
scroll top