Hyperloop : la toute première piste d'essai vient d'être assemblée à Toulouse

27 février 2019 à 15h42
0
hyperloop tt.jpg
Twitter @hyperlooptt

La société Hyperloop Transportation Technologies a terminé l'assemblage de sa première piste destinée à tester une capsule pouvant théoriquement se déplacer à plus de 1 000 km/h.

La firme américaine Hyperloop TT a annoncé, ce mardi 26 février, avoir terminé la piste d'assemblage de test située sur son centre de recherche et développement de Toulouse Francazal. Longue de 320 mètres, cette piste est la première à taille réelle offrant à la société la capacité de mener des essais de son système de transport, qui promet de faire voyager des personnes et marchandises à la vitesse du son.

Une première phase de dépressurisation des tubes

La piste, impressionnante, est composée de 20 « morceaux », ou tuyaux, de 4 mètres de diamètre. Elle devrait être opérationnelle dans les prochaines semaines, les premiers tests étant censés démarrer au début du mois d'avril. Dans un premier temps, les ingénieurs d'Hyperloop TT débuteront par la phase de dépressurisation des tubes.

La seconde phase correspondra aux essais tant attendus de la capsule passagers. Le véhicule, d'ailleurs baptisé Quintero One, offre de généreuses mensurations avec ses 2,7 mètres de diamètre et ses 32 mètres de long. À l'intérieur, la capsule, dévoilée en novembre en Espagne où elle est assemblée, dispose d'un espace intérieur de 15 mètres. Les équipes de la société souhaitent propulser le véhicule à l'aide d'une pompe à vide, censée éviter les frottements de l'air qui pourraient freiner sa progression.



Une nouvelle piste d'essai, plus longue, devrait voir le jour dans les prochains mois

Si vous vous attendez à ce que cette piste d'essai permette à la capsule d'atteindre la vitesse du son, il faudra encore attendre. La longueur du véhicule et la « modeste » taille des tuyaux ne s'y prêtent pas. « Les premiers tests concerneront surtout la dépressurisation de la piste, le dispositif électromagnétique, les conditions dans la capsule », explique la société. « Une fois que tout cela sera maîtrisé, la vitesse viendra assez naturellement, et ce sera surtout une question de longueur de la piste ».

La prochaine piste de test devrait, toujours sur la base de Francazal et dans les mois qui viennent, mesurer un kilomètre de long, soit trois fois plus que celle qui est en train d'être bouclée. Elle sera « supportée par des pylônes, comme ce sera le cas de nos futures lignes commerciales », indique la société.

Hyperloop TT est en concurrence avec Virgin Hyperloop One et Transpod. Avec un tel mode de déplacement, rejoindre Paris depuis Toulouse ne prendrait plus que 40 minutes, contre plus de quatre heures aujourd'hui.

4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top