Rachat d'Oculus VR par Facebook : les concepteurs menacés de mort, J. Carmack intervient

31 mars 2014 à 10h32
0
L'annonce du rachat d'Oculus VR par Facebook a eu des répercutions inattendues sur la start-up, qui a même reçu des menaces de mort. Son fondateur Palmer Luckey ainsi que John Carmack, directeur de la technologie de l'entreprise, ont pris la parole.

00FA000007246874-photo-oculus-rift-dk2.jpg
Suite à l'annonce, par Facebook, du rachat de la jeune entreprise Oculus VR pour 2 milliards de dollars mardi 25 mars, de très nombreux adeptes de la start-up se sont exprimés. Parmi eux se trouvent un bon nombre de backers, qui ont donné de l'argent sur Kickstarter pour voir le projet Oculus Rift aboutir. Estimant avoir contribué au succès d'Oculus VR, notamment en lui permettant de rester indépendante, ils ne comprennent pas comment l'entreprise a pu faire le choix de se vendre à une entreprise comme Facebook.

« Nous nous attendions à des réactions négatives à court terme » explique Palmer Luckey, le fondateur d'Oculus VR, sur Reddit. « Mais nous ne nous attendions pas à recevoir autant de menaces de mort et de harcèlement téléphonique, qui s'étend à nos famille. Nous savons que nous avons le devoir de montrer que nous avons raison avec des actes et non des paroles, mais ce genre de chose est injustifié, d'autant qu'il a un impact sur des gens qui n'ont rien à voir avec Oculus » ajoute-t-il.

« Un rachat inévitable »

Dans le même temps, John Carmack, développeur à l'origine du studio ID Software, ayant récemment intégré l'équipe d'Oculus VR en tant que directeur technologique, s'est exprimé à son tour. Il a choisi de le faire dans les commentaires d'un billet de blog rédigé par le musicien Peter Berkman, lui-même inquiet du rachat de la start-up par Facebook.

Pour John Carmack, une « participation rapide des géants de Web » était « inévitable » dans le cas d'Oculus VR. « La vraie question était de savoir avec qui s'associer » explique-t-il.

Selon lui, les supporters d'Oculus VR auraient préféré voir l'entreprise évoluer à la manière de Valve. « Depuis des années, toute l'industrie considère Valve comme des dingues, qu'on ne prenait pas vraiment au sérieux et ils avaient donc le champ libre. » Le studio de Gabe Newell travaille depuis longtemps, en toute indépendance, sur la question de la réalité virtuelle, avec les bases solides de Steam. « Valve mérite totalement son succès pour avoir eu si tôt cette vision et cette persévérance qui les a mené à façonner l'état actuel du marché » estime Carmack, qui ajoute qu'une telle démarche aurait été impossible pour Oculus VR, une entreprise jeune, avec des supports moindres, et surtout arrivée dans un contexte où le secteur s'intéresse nettement plus à la réalité virtuelle qu'il y a quelques années.

John Carmack, qui ajoute qu'il n'aura fallu que 2 semaines avant que l'accord soit conclu avec Facebook, admet ne pas avoir pensé en premier lieu au réseau social. « Personnellement, je n'ai aucune expérience avec eux, et j'aurais pu penser à bien d'autres sociétés capables de proposer des synergies plus évidentes. Cependant, j'ai des raisons de croire que Facebook a une vue d'ensemble similaire à la mienne, et qu'ils seront un atout de taille pour la concrétiser » explique-t-il.

Le papa de Doom appelle donc les sceptiques à attendre d'en savoir et d'en voir plus concernant la collaboration entre Oculus VR et Facebook avant de crier au blasphème. De son côté, le réseau social a coupé court à une rumeur en assurant qu'aucune refonte de l'interface de l'Oculus Rift n'était prévue malgré le rachat, et que le logo de Facebook ne viendra orner le fameux casque. Cela calmera-t-il les mécontents ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top