Test Apple iPad Pro 2018 : le meilleur iPad, mais toujours une tablette

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
16 avril 2019 à 16h12
29
On se doutait bien qu'Apple avait dans ses cartons une nouvelle mouture de l'iPad Pro, et sa conférence du 30 octobre dernier s'est chargée de confirmer la chose. Nouveau châssis, nouveau clavier, nouvel Apple Pencil : la firme de Cupertino fait table rase, et réinvente une nouvelle fois un appareil qu'il rêve encore en "laptop killer". Problème : c'est une tablette et iOS se charge de nous le rappeler à la moindre utilisation.

Depuis 2017 et la présentation de l'iPhone X, Apple s'est lancé dans la guerre des boutons. La marque ne veut plus que des écrans à transporter, que l'on contrôle simplement via des gestes fort intuitifs. Aussi, on était impatients de voir cette nouvelle donne déclinée sur les ardoises d'Apple.

Mais pour inaugurer ce changement, l'entreprise de Tim Cook a dû revoir en profondeur son design - plus sexy que jamais. Faussement borderless, l'iPad Pro cuvée 2018 se présente sous un meilleur jour qu'il ne l'a jamais fait, et pour cause : il se distingue désormais véritablement d'un iPad classique, là où Apple se contentait d'en booster le dessous du capot avec ses précédents modèles.

L'iPad Pro est disponible depuis le 6 novembre dernier à partir de 899€ pour la version 11 pouces Wi-Fi 64 Go, et 1119€ pour sa déclinaison 12,9 pouces que nous testons ici. L'Apple Pencil de deuxième génération est quant à lui vendu 135€, et le Smart Keyboard Folio 199€ pour la version 11 pouces, et 219€ pour la version 12,9 pouces.

Acheter au meilleur prix sur notre comparateur


iPad Pro 2018 - Test
l'iPad Pro 12,9 pouces avec son Smart Keyboard et l'Apple Pencil 2. © Pierre Crochart pour Clubic

iPad Pro : caractéristiques techniques

Avec ses iPad Pro, Apple a toujours fait des prouesses en termes de performances. Équipés qu'ils sont en puces de série X, ils disposent d'un attirail technologique autrement plus conséquent pour mériter leur appellation Pro. Pourtant, là où les MacBook Pro n'offrent, à leur prix de départ, que des performances assez modestes, l'iPad Pro et a fortiori cette nouvelle mouture, donne tout ce qu'il a.

L'iPad Pro (2018) 12,9 pouces, c'est :
  • Un écran LCD IPS "Liquid Retina" 120 Hz de 12,9 pouces doté d'une définition de 2732 x 2048 pixels (264 ppp)
  • Un SoC A12X : 8 coeurs à 2,49 GHz dont 4 sont dédiés aux hautes performances, et 4 aux tâches basse consommation
  • 4 Go de RAM
  • De 64 à 1 To de stockage interne configurable
  • Batterie de 9720 mAh
  • Appareil photo dorsal de 12 mégapixels ouvrant à f/1,8 avec technologie Smart HDR
  • Appareil photo frontal TrueDepth de 7 mégapixels ouvrant à f/2,2 avec mode Portrait
Il n'aura enfin échappé à personne que, cette année, l'iPad Pro se sépare du port Lightning au profit d'un port USB-C. Une vraie bonne nouvelle pour les professionnels, qui peuvent connecter bien plus facilement moniteurs externes, accessoires et autres périphériques en tout genre. Du moins ... à condition de s'équiper en câble ThunderBolt 3. En effet, Apple n'a pas daigné fournir ce câble vendu 45€ sur l'Apple Store, et qui permet pourtant des débits de transferts grimpant à 40 Gb/s. En lieu et place, on trouve dans le coffret un chargeur USB-C 18 W et un câble USB-C Gen.2 horriblement court (1 mètre seulement). Mais doit-on encore s'étonner de la politique d'Apple en matière de chargeurs et de connectique ?

S'étonner, non. Mais se révolter, sans doute. Car s'il y a bien une chose qui n'est absolument pas pardonnable sur cet iPad Pro, c'est l'absence de prise Jack. Je sais, c'est un vieux combat. Mais l'iPad Pro étant, comme son nom l'indique, destiné aux pros, j'ai du mal à comprendre qu'Apple se sépare d'une connectique pourtant très utilisée des nombreux musiciens qui utilisent sa tablette. Il leur faudra dorénavant se munir d'un adaptateur USB-C / Jack, et d'un hub monstrueux qui leur permettra d'y connecter instruments, casque et câble de charge simultanément. Incompréhensible.

Séduisant à l'avant, énigmatique à l'arrière

Comme nous le disions en préambule, l'iPad Pro nouvelle génération profite d'un design entièrement revu. Dalle presque bord à bord, disparition du bouton Home : c'est finalement toute la philosophie de l'appareil qui est remise à plat par Apple. Le modèle 12,9 pouces que nous avons pu tester se distingue particulièrement des autres appareils en proposant un gabarit plus carré qu'aucun autre iPad. Apple a tenu à conserver son ratio de 4:3, mais de par la surface couverte par son écran, on a presque l'impression de travailler sur du 3:2.

iPad Pro 2018 - Test
L'iPad Pro est incroyablement sexy... à l'avant. © Pierre Crochart pour Clubic

L'arrière de l'appareil est nettement moins intéressant. J'ai lu quelque part sur un site américain que l'iPad Pro 2018 donnait l'impression d'être un prototype, et il paraît difficile de contredire l'argument. Rien ne sort réellement du lot, et les épaisses bandes réservées aux antennes sont tout à fait inesthétiques. Enfin, le Smart Connector, le port magnétique permettant de fixer à l'iPad le Smart Keyboard, quitte la tranche gauche qu'il occupait sur les précédents modèles pour se positionner tout en bas de la partie dorsale de la tablette. On notera également que le module photo est légèrement plus gros qu'à l'accoutumée, et semble reprendre les dimensions de celui de l'iPhone XR (notre test juste ici).

iPad Pro 2018 - Test
L'arrière de l'appareil manque diablement de fantaisie, et pâtit d'un aspect un peu "prototype". © Pierre Crochart pour Clubic

Les modifications apportées par la marque sur les tranches de sa tablette sont judicieuses. Simplement plates, l'iPad Pro semble ainsi légèrement plus épais qu'il ne l'était ; ce qui n'est pas le cas : 5,9 mm, contre 6,1 mm pour l'iPad Pro 10,5 pouces. En ce cerclage d'aluminium viennent se loger 8 haut-parleurs (quatre sur le haut, quatre en bas) et un trio de micros ultra performants. C'est simple : je n'ai jamais été aussi convaincu par des haut-parleurs intégrés à un appareil mobile. En écoute musicale, l'iPad Pro 2018 prodigue un son d'une clarté impeccable, couvrant parfaitement les basses, les mediums et les aigus. Les micros ne sont pas en reste, et permettent de se faire entendre distinctement d'un interlocuteur (ou de Siri), même à plusieurs mètres de la tablette.

iPad Pro 2018 - Test
L'iPad Pro mesure moins de 6 mm d'épaisseur. © Pierre Crochart pour Clubic

Un écran envoûtant

Difficile de voir autre chose en cet iPad Pro qu'un gigantesque écran portatif. La réduction drastique des bords couplée à la générosité d'une dalle de 12,9 pouces rend l'appareil incontestablement séduisant par sa simplicité.

Pour une tablette vendue à ce prix, nous aurions été en droit de nous attendre à un écran OLED. Quitte à s'inspirer de l'iPhone X, autant aller jusqu'au bout. Apple réplique pourtant ici l'écran Liquid Retina (LCD IPS donc) qui équipe les iPhone XR et dont vous connaissez l'excellence si vous avez lu notre test de celui-ci. Malgré la taille de la dalle multipliée par deux entre le smartphone et l'iPad Pro, nous n'arrivons pas plus à lui trouver de défauts. Sa netteté est bluffante, même le nez collé à l'écran.

Toujours justes, les couleurs ne se voient pas trop fortement dégradées par l'utilisation du True Tone (qui ajuste, en option, la température de l'écran en fonction de l'environnement de travail), contrairement à l'écran OLED de l'iPhone XS.

iPad Pro 2018 - Test
L'écran Liquid Retina de l'iPad Pro est simplement irréprochable. © Pierre Crochart pour Clubic

Inaugurée sur la génération précédente, Pro Motion refait son apparition sur cet iPad Pro 2018. Une appellation sexy, pour simplement signifier la compatibilité de l'écran avec la fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, le rendant beaucoup plus réactif que celui d'un simple iPad. Une technologie particulièrement appréciable lors de l'utilisation du Apple Pencil, en ce qu'elle rend les tracés plus fluides, tout en réduisant jusqu'à extinction la latence.

Apple Pencil 2 : qu'est-ce que ça change ?

Outre sa forme, plus inspirée d'un crayon à papier que son aînée, c'est avant tout sa philosophie qui change. Fini le capuchon cachant un Lightning mâle à enfoncer dans l'orifice de l'iPad pour appairer et recharger l'Apple Pencil. Celui-ci se fixe désormais par magnétisme sur la tranche droite de la tablette, ce qui rend son expérience d'utilisation finalement indissociable de son support.

iPad Pro 2018 - Test
L'Apple Pencil 2 se fixe directement à la tablette par un aimant qui le recharge. © Pierre Crochart pour Clubic

L'utilisation de l'Apple Pencil évolue légèrement grâce à la présence d'une bande tactile sur celui-ci. Le tapotement de cette surface, configurable, permet notamment de jongler entre deux outils de dessin (par exemple le crayon et la gomme), ou d'activer moult actions contextuelles en fonction de l'application que vous utilisez.

Notons pour finir que seule cette nouvelle version de l'Apple Pencil est utilisable avec l'iPad Pro 2018, et qu'il est incompatible avec les tablettes antérieures d'Apple.


Sur le point de l'oléophobie, Apple n'a pas fait autant de progrès qu'il le clame sur son site. La dalle reste très sensible aux traces de doigts, ce qui aura tendance à chagriner les professionnels de l'image qui ne pourront décemment pas se séparer d'un bout de tissu pour venir le nettoyer.

La tablette qui met à l'amende des processeurs i7

Vous saviez déjà que l'Apple A12 était le SoC le plus puissant du marché. L'A12X, sa version équipée de 2 coeurs supplémentaires, parachève le travail, et vient carrément mettre à l'amende certains processeurs i7 en performances pures. C'est simple : on n'a jamais vu appareil mobile aussi rapide.

Sur AnTuTu Benchmark, l'iPad Pro 2018 enregistre le score démentiel de 550 166 points, soit 150 000 points de plus que son prédécesseur.

iPad Pro 2018 - Test
L'iPad Pro est l'appareil mobile le plus puissant du moment

Autrement dit : la puissance ne sera jamais un problème lorsque vous utilisez un iPad Pro. Sur ce point, l'appareil mérite amplement son appellation, et conviendra parfaitement aux créateurs dont l'activité nécessite une énorme capacité de calcul. Traitement de photos, applications en réalité augmentée, création graphique ou export de montages vidéo : rien ne l'arrête, et toutes les tâches sans exception s'effectuent à une vitesse folle, sans que la chauffe ne se fasse gênante.

N'oublions pas que l'iPad Pro 2018 n'est doté que de 4 petits gigas de mémoire vive. Pourtant, il est de connaissance commune qu'iOS est un exemple de gestion de la RAM, et le système d'exploitation se révèle sur ce point parfait pour cette nouvelle tablette. Aucun besoin de fermer la moindre application, la mise en cache est simplement exemplaire. C'est d'ailleurs bien un avantage que l'on peut porter au crédit d'iOS.

Une autonomie de 10 heures environ

La gigantesque batterie embarquée par l'iPad Pro ne se révèle pas forcément plus costaude que ses prédécesseures. L'accumulateur de 9720 mAh tient la charge sans peine pendant une bonne dizaine d'heures de travail. Une excellence inchangée, donc, en dépit d'une batterie de moindre capacité face à la génération précédente (10 307mAh sur l'iPad Pro 2017).

iPad Pro 2018 - Test
L'écran de notre iPad est resté allumé 7h34 avant que la batterie n'atteigne 0%

Comme pour les performances, Apple s'approche avec son nouvel iPad Pro d'une autonomie largement au niveau de ce qu'il propose sur ses derniers MacBook Air.

Mais attention toutefois à l'utilisation éventuelle d'un Smart Keyboard en complément de votre tablette. Sans batterie intégrée, celui-ci "pompe" alors celle de l'iPad Pro une fois qu'il y est connecté. L'essentiel de nos mesures ayant étant faites en mode d'utilisation "ordinateur", l'autonomie sera légèrement plus conséquente si vous n'utilisez pas le clavier proposé en option par Apple.

Aussi en termes de recharge, le passage à l'USB-C permet à Apple de proposer une charge légèrement plus rapide que sur ses précédents modèles. Faire passer l'iPad Pro de 0 à 100% ne prendra ainsi "que" 3h30 via l'adaptateur secteur 18W fourni.

iPad Pro 2018 - Test
L'USB-C ne tient pas encore toutes ses promesses. © Pierre Crochart pour Clubic

L'obstination iOS

L'obstination d'Apple à proposer sur sa tablette le même système d'exploitation que sur ses iPhone est au mieux irritante, au pire rédhibitoire. Cette outrageuse puissance de calcul se voit ainsi limitée au pré carré des applications proposées par l'App Store qui, même s'il est très bien garni, n'offre pas encore la fluidité d'un workflow sous macOS ou Windows.

iPad Pro 2018 - Test
L'iPad Pro a beau être ultra puissant, impossible d'égaler la polyvalence d'un ordinateur portable avec iOS. © Pierre Crochart pour Clubic

On s'agace toujours de l'impossibilité de lire certains formats de fichiers nativement, comme de l'absence incompréhensible d'un véritable Finder dans iOS. De même que certains comportements n'ont pas beaucoup de sens, à l'image du branchement d'une carte SD ou d'un appareil photo numérique en USB-C sur la tablette. Ce faire ouvrira automatiquement l'interface d'importation d'images de l'application Photos. Pour les traiter ? Vous devrez les réimporter manuellement depuis Lightroom. De même qu'il est inutile d'espérer naviguer dans le contenu d'un disque dur externe depuis l'iPad Pro : ceux-ci ne sont pas pris en charge.

Aussi, connecter un moniteur en USB-C à l'iPad Pro ne permet de s'en servir comme d'un second écran que sur les (très rares) applications compatibles, autrement l'écran de la tablette se voit simplement copié à l'identique. Une absurdité parmi d'autres, qui nous font dire que, définitivement, l'iPad n'est pas encore prêt à se substituer à un ordinateur de travail principal.

Le Smart Keyboard, l'accessoire indispensable à la prise de notes

Désormais proposé dans une version "Folio" qui protège l'intégralité de la tablette, le Smart Keyboard est un clavier par connexion magnétique résolument séduisant. Doté d'un design repensé, celui-ci peut désormais être positionné selon deux inclinaisons distinctes, bien plus agréables pour travailler, bien que l'on regrette de ne pas pouvoir véritablement l'incliner selon nos envies.

iPad Pro 2018 - Test
Le Smart Keyboard est très agréable à utiliser. © Pierre Crochart pour Clubic

Le clavier de cette version 12,9 pouces (219€ tout de même) est suffisamment large pour permettre un vrai confort de frappe, bien que le revêtement en tissu des touches viendra gêner celles et ceux ayant des ongles un peu longs. Garanti sans aucune latence, et permettant l'usage des raccourcis macOS, le Smart Keyboard apparaît comme une extension obligatoire à tous les utilisateurs ambitionnant d'utiliser leur iPad Pro comme un terminal de prise de notes ou de rédaction.


Côté navigation, rien de bien nouveau sous le soleil, bien qu'Apple semble faire tout un foin de la disparition de son bouton Home. Le glissé de bas en haut pour faire apparaître le multitâches ainsi que les gestes pour fermer une application étaient déjà présents sur les précédentes itérations. Tout juste cette disparition sert-elle à légitimer le remplacement de Touch ID par Face ID qui, il faut le reconnaître, fonctionne à merveille - et même en mode paysage ! En mode prise de notes avec le Smart Keyboard connecté, il vous suffit ainsi d'appuyer sur la barre espace pour que l'iPad Pro se réveille, vous reconnaisse, et se déverrouille. Le tout en moins d'une seconde. Du beau travail, d'autant qu'Apple a veillé à ce que la distance de reconnaissance soit suffisamment longue pour éviter à l'utilisateur de devoir se rapprocher de sa tablette pour la déverrouiller.

iPad Pro 2018 - Test
La disparition du bouton Home n'est absolument pas gênante, au contraire. © Pierre Crochart pour Clubic

iPad Pro 2018 : l'avis de Clubic

Plus fin, plus grand, plus beau : l'iPad Pro de 2018 est une superbe évolution d'un produit qui a définitivement sa place dans l'écosystème Apple. Plus puissant que d'innombrables ordinateurs portables, l'iPad Pro voit néanmoins sa force de frappe gâchée par un système d'exploitation horriblement limité pour des tâches professionnelles.

Là est la plus grande frustration qui nous accable après une semaine d'utilisation de cet appareil : on adorerait en faire notre "ordinateur" principal, mais cela apparaît tout simplement impossible à l'heure où Apple s'obstine à l'équiper d'iOS. Il y aura forcément un moment où le passage sur un ordinateur sera obligatoire pour mener à bien une tâche particulière.

Aussi, s'il est relégué au rang de terminal d'appoint, l'iPad Pro de 2018 est le meilleur choix possible. Mais son intérêt est encore une fois limité si vous n'ajoutez pas à votre panier un Apple Pencil et un Smart Keyboard, portant la facture dans tous les cas à plus de 1000€.

L'iPad Pro 2018 est ainsi un produit incroyablement sexy. Sans doute l'un des meilleurs jamais conçus par Apple si l'on y adjoint les services de ses périphériques. Mais il n'en reste pas moins une tablette, et ce serait se fourvoyer que d'imaginer qu'il est plus que ça.

iPad Pro 12,9 pouces (2018)

8

Les plus

  • Un splendide écran borderless
  • Une tablette plus puissante que certains ordinateurs
  • Les meilleurs haut-parleurs intégrés du marché
  • Un Face ID plus réactif que jamais

Les moins

  • Une face arrière pas très esthétique
  • Pas de prise jack
  • Encore et toujours iOS
  • Les accessoires sont ... indispensables

Écran9

Performances10

Design7

Interface6

Audio8


Acheter au meilleur prix sur notre comparateur
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
16
Kriz4liD
“Autrement dit : la puissance ne sera jamais un problème lorsque vous utilisez un iPad Pro.” jusqu’à la prochaine mise à jour ! Bien-sûr pour préserver la batterie , cette même batterie que vous devriez changer CHEZ APPLE sinon la tablette sera bloquée. Merci mais non.
BetaGamma
Ultra puissant … mouahhahhahhah … cela reste un ARM !
BetaGamma
Plus puissant qu’un x86 cette bonne blague… Faut arrêter de croire les fan boys sans cervelle
doy
Je cherche une tablette pour dessiner … j’ai plutôt l’impression que je dois me tourner vers autre chose
tampigns
D’un autre côté, soyons francs, je ne connais personne qui change sa batterie sur une tablette.
tampigns
PC (voire suface) + tablette graphique… ca reste le meilleur combo.<br /> Sinon il y a des tablettes coréennes et chinoises qui intègrent des dalles Wacom avec gestion stylet + pression
LeVendangeurMasque
Ben va tester l’iPad pro dans un magasin et on en reparlera des pseudo concurrents.<br /> La tablette la plus puissante du marché, celle avec le meilleur stylet (avec bouton, capteur de pression et d’angle, recharge à induction directement sur l’ipad), aucun lag en dessin (c’est la seule, même les tablettes intel n’y arrivent pas), un écran IPS de très bonne qualité et proche de la dalle (pas ce vilain effet de profondeur des tablettes concurrentes), qui a Affinity, ProCreate et bientôt Photoshop… Je vois pas ce qu’il te faut de plus !
LeVendangeurMasque
10H d’autonomie réelle c’est poussif ? C’est le double voir le triple d’un PC de supermarché…<br /> Quand aux perfs de la Gtab S4 c’est 202479 points sous Antutu, là on dépasse les 550000 points !<br /> Qu’est-ce que tu veux comparer avec ton jouet ridicule ???<br /> S’il te plaît arrête de te ridiculiser à chaque message !
LeVendangeurMasque
Ridicule !!! Discours mensonger de fanatique ! Dehors!
LeVendangeurMasque
La seule conclusion c’est que quelque soit ce qui’l y a dedans comme proc ou OS le résultat est meilleur, et c’est tout ce qui compte.<br /> Que les procs intels soient vieillissants, ou que Windows/Android soient finis au pipi n’est pas une excuse, ça le client s’en fout, lui il veut ce qui fonctionne le mieux !
LeVendangeurMasque
Oui et Antutu a été développé par des fanboys Apple pendant que tu y es ?! <br /> Et si t’aimes pas les benchs prenons des exemples concrets:<br /> Transcode 4K sous Adobe Rush:<br /> iPad Pro: 7m42s<br /> Surface pro 6: 31m54s !!!<br /> Dell XPS i7: 31m03s !!!<br /> Edition photo (lightroom)<br /> iPad Pro: 59s<br /> Surface pro 6: 1m35s !!!<br /> Dell xps i7: 2m01s !!!<br /> Et un petit test de batterie pour achever le tout:<br /> Ipad Pro: 13h14m<br /> Surface pro6: 9h20m<br /> Dell i7: 8h53m<br /> Tom's Guide<br /> New iPad Pro Benchmarked: This Blows Away Windows PCs<br /> The A12X Bionic chip inside the new 2018 iPad Pro outperforms even Core i7-powered laptops.<br /> La vérité c’est qu’en condition d’usage réel l’iPad pro fait mieux que l’architecture Intel qui est en fin de vie. Le miracle de l’architecture core x face au pentium, ne se reproduira pas. Y’a un boulet de compatibilité à traîner qui est trop lourd pour Intel.<br /> Je m’étonne que Clubic n’ai pas relaté ces tests en conditions réels qui sont plus que préoccupants pour la concurrence en x86
LeVendangeurMasque
Ton conseil -était- juste, mais ça c’était avant !<br /> Photoshop va sortir sur l’iPad et en terme de perfs réelles l’iPad est passé loin devant le i7 (voir les test de Tom’s hardware).
tampigns
euh? source ?<br /> car : https://www.tomshardware.fr/2017/06/07/premier-benchmark-de-lipad-pro-la10x-au-niveau-des-skylake/<br /> On est pas passé devant et en plus c’est comparé à un i5…<br /> Tu me diras, ma source est peu etre pas crédible
Guibsou
Ta source a surtout un an et demi, du coup deux générations de processeur de retard…
tampigns
j’attends une source qui dit le contraire. Car ce n’est pas moi qui a avancé un argument sans source
KlingonBrain
+1<br /> Très bien résumé.
renard38
Alo le hater qui a redigé le test,en quoi IOS est a mettre dans les moins?..sachant que c’est l’os d’apple!rigolo,t’es un fan boy ou tu est en stage?
Bratak67
J’ai le modele precedent et si faire defiler ses photos est un regal, tout comme il est dit dans cet article, en terme d’ergonomie et restrictions, c’est le moyen age<br /> A quoi bon que ce modele soit plus puissant que deja assez puissant si on ne peut toujours pas importer facilement ses carte sd, son hd portable etc<br /> Bon article de clubic
glaurent06
Il faut vite prévenir Adobe qui dépense quelques centaines de milliers de $$ (au bas mot) à porter Photoshop sur iPad pour rien, les pauvres. Rholala, c’est bête, si tu avais pu leur faire bénéficier de ton immense expertise sur la question, ils auraient fait des économies .
Toniodu7
Tu ne peux pas être sérieux
Toniodu7
Entre iOS 13 &amp; la version iOS de PS (https://www.igen.fr/ipad/2018/10/le-vrai-photoshop-arrivera-sur-ipad-en-2019-105593), t’es pas doué pour les prédictions
Toniodu7
Ajoute à cela, même si c’est moins important, le dos en point négatif
Graot
Je ne comprend pas qui peut envisager d’opposer une tablette sous Androïd ou un pc avec écran tactile (la surface) a un iPad Pro. C’est pas logique ce ne sont pas les mêmes usages. Je pense particulièrement à la Mao
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Android : un cheval de Troie cible les clients Crédit Agricole et Banque Populaire
Quelles sont les villes les plus adaptées au
Panne mondiale chez Facebook et Instagram ?
En Arizona, une mini-Terre sous cloche pour étudier les effets du changement climatique
⚡ La carte Micro SDXC Netac P500 (Classe 10) - 64 Go à 8,90€
Amazon, officiellement le premier groupe mondial en termes de recherche et développement
Vous pouvez désormais passer des appels Skype sur Alexa
OnePlus 6 : l'Open Beta 7 OxygenOS est disponible
RED by SFR : forfaits illimités 40Go à 10€ et 60Go pour 15€
Apple veut vraiment vous convaincre de remplacer votre ordinateur par un iPad Pro
Haut de page