Abonnements sur iOS : la confusion demeure

22 février 2011 à 14h13
0
012C000004027504-photo-readability.jpg
Officialisé la semaine dernière par Apple, le programme d'abonnement aux applications de l'App Store ne fait pas l'unanimité auprès des éditeurs de presse, mais également des développeurs. Entre zones d'ombre et sentiment d'injustice, la firme de Cupertino reste plutôt évasive.

Le ton monte chez les développeurs et les éditeurs de presse, alors qu'Apple, de son côté semble, tâtonner avec son nouveau modèle économique basé sur l'abonnement « in-app » récemment dévoilé. Après le rassemblement, depuis plusieurs semaines, de différentes associations d'éditeurs de presse - le Geste fin janvier, l'ENPA début février ou encore l'INMA aux Etats-Unis la semaine dernière - c'est au tour des développeurs de se poser des questions.

Après le refus par l'App Store de l'application Sony Reader début février, c'est le rejet d'une autre app qui relance le débat. Readability, un service de lecture de contenu archivé par l'utilisateur pour une lecture différée très proche d'Instapaper, s'est effectivement vu interdire l'accès à la plateforme d'Apple.

Le modèle économique de Readability s'avère intéressant : l'utilisateur paie un abonnement de 5 dollars au minimum pour avoir accès à des articles et autres news qu'il archive à loisir. 70% de la somme de l'abonnement sont destinés aux sites partenaires, qui proposent leur contenu à l'accès sur le service. Un concept innovant qui n'a visiblement pas sa place sur l'App Store, puisque son ajout au catalogue n'a pas été validé. Raison évoquée : le service passe par un autre système que le « in-app purchase » pour vendre un abonnement, explique dans une lettre ouverte à Apple le créateur de l'application Richard Ziade.

Mais le cas d'une application comme Readability s'avère complexe, puisque si elle ne produit pas elle-même du contenu comme un éditeur, elle en fourni néanmoins... en tant qu'application de service. Doit-elle donc adopter un mode d'abonnement « in-app » ? Une question qu'a posée un développeur et lecteur de MacRumor directement à Steve Jobs, via un long mail. Le PDG d'Apple a répondu dans son style toujours laconique : « Nous avons mis en place le système de souscription pour les apps de publication, pas pour les apps SaaS ». Si la réponse apparaît comme relativement logique, elle ne permet pas, par contre, de lever le voile sur certaines subtilités comme celles mises en avant par Readability, qui n'est pas un éditeur de contenu mais qui semble avoir été considéré comme tel par le système de validation des applications.

A l'heure actuelle, il semblerait donc qu'Apple ait encore besoin d'affiner certains points concernant ce modèle d'abonnement, de sorte à répondre à certaines questions posées par les éditeurs, mais aussi par les développeurs. Du côté de Readability, la riposte s'organise et le service se concentrera finalement sur Internet, via un site accessible depuis n'importe quel navigateur, dont Safari. Et là, Apple ne pourra rien faire...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top